Partagez | 
 

Lenni ? Non, Lennox.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lennox Sinclair Scamender
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 20/07/2012
parchemins : 105

MessageSujet: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 2:21

LENNOX SINCLAIR SCAMENDER
« A Poudlard , une aide est toujours apportée à celui qui la mérite. »

• CARTE IDENTITÉ DU MINISTÈRE
› nom : Lennox est purement et seulement anglais, il a hérité du nom de famille de sa mère et celui de son père : Sinclair Scamender.
› prénom : Pas Lenni ! C'est Lennox! Vous avez pigé ? Il déteste le surnom Lenni. Cela lui donne des hauts le coeur d'attendre ce fameux surnom.
› âge, date et leu de naissance : Monsieur et Madame Scamender n'ont eu aucune surprise à la naissance de leur fils. Ils avaient voué un vrai culte à ce jour fatidique où leur deuxième enfant naîtra. Ce fut un bel après-midi d'automne - 22 novembre pour être plus précis - que Lennox naquit à st-Mangouste. C'était un bébé sans cheveux qui criait à pleins poumons à cause de ce douleur passage. Saviez-vous que la plus douleur aux monde, c'était le passage de l'oxygène jusqu'aux poumons ? Non ! Eh bien maintenant sachez pourquoi un enfant pleurer à la naissance !
› lieu de résidence :En banlieu de Londres où il est plus facile pour la famille d'exercer son métier dans les laboratoires du ministère.
› nature du sang : Sang-mêlé.
• CARTE SCOLAIRE DE POUDLARD
› maison : Tout sauf Serpentard. J'hésite énormément entre Gryffondor et Poufsouffle.
› année scolaire : Lennox se trouve présentement en neuvième année
› études suivies : Il se trouve en recherche pour faire plaisir à sa famille, mais il excelle en histoire...
› matière favorite : Histoire de la magie, car il s'est toujours menti à lui-même. L'histoire le passionne depuis la tendre enfance.
› matière détestée : ...les potions. Mélangé des belles couleurs ne donnent jamais les effets escomptés
› la forme de votre patronus : Un lynx.
› l'épouvantard : Se retrouver seul aux mondes.
› détails à communiquer : Il se ment à lui-même. Il ne faut jamais se fier aux apparences, car les apparences ne démontrent jamais la réalité, mais qu'un semblant de connerie.
• MA RENCONTRE AVEC POUDLARD

J’étais depuis quelques jours à poudlard. J’étais un petit nouveau. Je faisais partie de ses élèves de première exubérants qui découvraient les beautés de la grande Poudlard. Je regardais avec passion et curiosité les moins recoins de ce château. Mes parents m’ont jadis raconté bon nombre de fait sur cette école, mais ils n’avaient jamais mentionné le moindre aspect sur les arts qui couvraient les murs de Poudlard. C’était avec surprise que je découvrais les statuts et les tableaux. J’étais bouche-bée. Mes parents ne faisaient que mentionner le génie des serdaigles, le travail des Poufsouffle, le courage des Gryffondors et les Serpentards… dont mes parents avaient du mal à trouver des qualités, mêmes s’ils avaient bon nombres de qualités. Ils avaient trouvé que des défauts. J’avais tout de même découvert que mes parents avaient parfois tort. Ils étaient intelligents. Ma famille était respectée depuis longtemps. Les Scamender avaient obtenu le respect des autres par les découvertes scientifiques magiques. Pourtant, moi, Lennox Sinclair Scamender, n’avait obtenu l’intelligence et le talent qu’ils avaient. J’étais le mouton noir ! Il fallait se fier à ma grande sœur qui avait tout hérité. C’était l’élu. J’en étais jaloux. Moi, j’étais envahi par tellement d’émotion lorsque je me retrouvais face à l’histoire et à l’art. J’étais un passionné sans être un bon artiste. Je respectais le talent des maîtres. J’en pleurais parfois devant tant de beauté. J’étais la risée de ma famille bien qu’ils m’aiment comme je suis. J’avais parfois honte de ne pas être à la hauteur des Scamender. Poudlard ne devait connaître mes forces. Je devais me montrer tel qu’ils me croyaient. Je devais acheter ma réputation. Bref, je passais mon temps à libre à arpenter Poudlard à la recherche de nouveauté dont je ne connaissais pas. Mes parents ne me racontaient rarement des histoires concernant cette école, mais plutôt ce qu’elles avaient contribué dans la vie des sorciers. C’était leur vie. Ils avaient consacrés aux noms de l’avancement…Moi, je ne partageais pas leur passion. J’avais d’autres gouts, d’autres choix… J’étais différent, je le vivais mal par moment. Pourtant, je continuais à arpenter les murs de Poudlard. J’étais enjoué à découvrir les moindres secrets de cette école : légende, histoire et fait divers. Je ne voulais plus être Lennox Sinclair Scamender. Je voulais être autres choses de ce que j’étais. Au moins, personne ne me parlera de ma grande et intelligente famille. Poudlard recelait des trésors que je ne pouvais profiter pleinement à cause de mon mal être face à ce que j’étais, à ce que je suis. J’étais un élève exubérant, mais je me contredisais dans ce que j’étais. Je refusais d’être ce que je suis, mais je continuais à me laisser porter par ce vent de nouveauté qui venait me chercher au plus profond de mon être…
• ENTREVUE AVEC VOTRE JOURNAL INTIME : CONFESSIONS INTIMES.
Il s’ait là d’une série de questions qui vont nous permettre de positionner votre personnage par rapport à un camp ! Donc, choisissez bien, car le choix c’est maintenant. Merci de répondre avec franchise, comme si cette conversation était privée, entre vous et votre miroir, entre vous, et votre journal.
› Votre camp officiel : [X] Le Cercle [] Mangemort [] Ordre de Woodcroft [] indécis
› Pourquoi choisir ce camp : Le sang ne m'a jamais intéressé. Je suis dans ce camp, car ma famille a été autrefois chassé de ses terres pour se retrouver en Angleterre où elle s'est forgée un nom. Ce passé m'intéresse. Moi, Lennox Sinclair Scamender, suis passionné d'histoire. N'ayant jamais eu la chance de m'apprêter à cette passion, je me fais un honneur de me classer chez le cercle. Je n'ai aucune honte de ne pas mêler de cette guerre de sang qui m'importe peu. Je veux devenir cet explorateur, cet archéologue, cet historien qui découvrent les preuves du passé. Les reliques ! Les reliques qui me mèneront vers une gloire instantané en faisant ce qui me plait réellement. Je veux découvrir ce que cache ses murs anciens qui ont été forgé par des traitres. Ce sont eux les vrais traitres ! Je désire faire honneur à ma famille...
› Position sur la nature du sang & sur la création de Grindlemonk : Une autre maison parmi tant d'autres. Une maison sans réelle valeur ! Quoi faire ? L'éliminer comme tous les autres. Qu'est-ce qu'on en a battre du sang ? La vrai valeur à mes yeux est celle de la gloire et de la puissance. Mes parents avaient bien raison pour cette partie : le sang n'est qu'une autre classe sans réellement fondement. A bats les maisons ! Vive la force de l'esprit. Il faut bien savoir tenir une baguette avant tout ! Ce n'est pas tout le monde qui a ce savoir.
• IL ETAIT UNE FOIS UN SORCIER A POUDLARD.
« Lennox, qu’est-ce que tu fous ? » Je tournai la tête en direction de la voix. C’était ma grande sœur qui m’appelait. J’étais bien ce Lennox dont elle parlait. J’étais Lennox Sinclair Scamender. Ce fameux petit Scamender qui promettait d’être un futur scientifique de la magie. Pourtant, j’étais loin du jeune prodige que tous espérait. Hélas, je n’avais pas hérité du don familial. Je me sentais pratiquement honteux de ne répondre à l’appel du grand public. Qui ne voudrait pas être mis de l’avant ? Être le meilleur ? celui qui faisait crier les foules par son talent et sa beauté ? J’étais un garçon comme les autres : je désirais être connu. Je désirais que les filles tombent à mes pieds. Je désirais être l’idole, je désirais être détesté pour mon talent. De la jalousie ! Voyez-vous, je voulais être celui que l’on croyait que j’étais ! Je devais être l’élu, mais je ne l’étais pas. C’était ma grande sœur qui avait hérité de tout le talent familial. Je n’étais que le simple garçon Scamender qui promettait une grande lignée de Scamender, mais sans toutefois l’intelligence de la famille. Je n’étais « normal » dans cette famille. Ce n’était pas pour rien que je me retrouvais en plein cœur d’un musée des beaux-arts à New-York. Ils avaient profité d’une affaire dans le genre scientifique pour quitter Londres. J’avais profité d’un instant d’inattention pour me sauver vers le musée de beaux-arts ni vu ni connu. Pourtant, ma grande sœur m’avait suivi sans que je me rends compte. Pourquoi était-elle née dans la même famille que moi ? Je ne l’aurais pas sur le dos constamment à me faire punir parce qu’elle me dénonçait dans le moindre mouvement que je faisais. « … tu ne vois pas, Viktoria, que je regarde des œuvres d’art. Logiquement, quand on vient dans un musée… » ma sœur rougit jusqu’à la pointe des oreilles, pas de honte, mais de colère. J’avais instinctivement arrêté de parler sachant qu’un ouragan n’était pas si loin. Ma sœur était une vraie furie. Elle était à cheval sur les principes et les règlements que mes parents m’imposaient. « Papa a dit d’oublier cette voie qui fait rêver. Il n’y a pas d’avenir. Selon moi, tu nous fais plus honte ! Tu n’honores aucunement notre famille ! » Les mots lui faisaient mal. Ma sœur jouait sur la corde sensible. Je me sentais mauvais dans cette histoire. Je n’avais pas le droit à mes propres aspirations. Je secouais la tête négativement. Une partie de moi me disait de me taire, une autre d’hurler et une autre de suivre la voie que je n’aimais pas. Je n’étais pas un mauvais garçon, j’étais un mouton noir qui voulait suivre le troupeau. Le troupeau était si inaccessible. Si loin. Pourquoi n’avais-je hérité d’une partie du talent de la famille ? La passion scientifique ? L’envie de recherche ? J’aurais pu être un idiot, mais un idiot heureux de croire à une possible réussite… mes parents n’auraient pas honte de ce que ce j’étais. « Je ne faisais rien de mal… je profitais d’un moment de solitude à regarder à quel point que ses moldus avaient du talent. Je… je … ne désire pas faire honte à papa et maman… » dis-je le cœur en miette. Il était vrai que j’avais transgressé les règles, mais l’appel d’un autre savoir m’interpellait grandement. Combien de fois avais-je tendu l’oreille aux histoires d’un vieux loup de mer ? Combien de fois avais-je emprunté des livres de légendes et d’histoire quelconque ? Je me passionnais pour un domaine dont je n’avais aucun droit d’aimer. J’étais le continuel raté de la famille. Le continuel boulet que l’on traînait de peine et de misère. Viktoria roula des yeux, comme si je venais de lui raconter le plus énorme mensonge de la terre. « Alors, je te rappelle que tu es un Scamender. Les Scamender ont mérité toute la gloire à l’aide de leur contribution à l’avancement du domaine magique. N’as-tu pas honte de n’être qu’un pauvre idiot qu’on croit être un géni ? c’est moi le GÉNI ici. On ne voit encore que toi » Je voyais que ma sœur avait une dente contre moi. Une dent qui remontait à la tendre enfance. L’enfance où elle avait été mise en arrière quand je suis arrivé. J’étais tout même celui qui continuerait la lignée des Scamender, la fierté de mes parents. Il fallait que je la réconforte, parce qu’elle avait raison. J’aimais bien que l’on m’aime, que l’on me donne de l’attention, mais je n’étais pas ce génie. « je suis désolé, grande sœur. »


------------

J’étais un vrai con. Je souffrais de ne pas me respecter. Comment avais-je pu m’abaisser à ce niveau ? J’étais pourtant cool face à un groupe de Serpentard populaire. Ils m’avaient adopté à condition d’être un idiot avec cette fille. Elle n’avait pas la plus belle apparence, mais elle était si différente à l’intérieur. Elle méritait ce que j’avais en l’humiliant. J’étais attristé de m’abaisser à ce niveau pour me retrouver parmi les meilleurs. J’avais toujours été un raté. J’avais toujours été différent des autres, je devais me montrer alors à la hauteur des autres en oubliant ce que j’aimais chez elle. J’aimais énormément, Eden. Allistair et ses copains avaient décidément du flair pour trouver la seule personne qui m’intéressait dans ce monde pour m’emmener dans le piège de la brisée, brisée l’unique Eden, brisée le mouton noir de poudlard. Je la comprenais de se sentir si triste. Je n’arrivais pas à délier ma langue. Je fonçais tête première vers les méchancetés gratuites. C’était un devoir de faire partie des meilleurs. Elle ferait de même si elle en avait la chance. Cette chance de percer. Une chance d’être quelqu’un. Je n’étais un semblant de ce que j’étais. Le plan était de lui briser le cœur après l’avoir séduite. Il fallait détruire « moby dick ». Il y avait un prix pour se faire accepter : la gloire, la richesse et la popularité se travaillaient à la dur. J’avais l’impression que je faisais partie du cercle de la normalité, c’était l’ultime test pour me faire accepter dans ce clan. Je n’étais pas le type qu’on soupçonnait de rechercher en vain cette gloire incessante, mais Allistair avait décelé mon manque cruel de confiance. Je ne m’affichais pas toujours de cette façon à chaque moment : je n’étais pas aux petits soins de tous. Il fallait se montrer à la hauteur des attentes des autres, même si je le regrettais la plupart du temps. J’étais un vulgaire mensonge qui ne méritait de se faire remettre à sa place. J’étais en colère contre moi-même. J’étais en colère de manquer de jugement. J’étais un échec. UNE SALETÉ D’ÉCHEC. J’avais pourtant du succès grâce à ce que je n’étais pas, grâce à d’énormes mensonges.

• LE REPOUSSE MOLDU NE MARCHE PAS.
› Pseudo et/ou prénom : indiquez les mentions nécessaires
› Votre avatar : Evan peters
› Commentaire : Nothing
› Parrainage : [] oui, s'il vous plait : [X] non, merci !
› Code du forum : Poudre de perlimpinpin, poudre d’escampette et poudre à cheminette


Dernière édition par Lennox Sinclair Scamender le Sam 4 Aoû - 3:11, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luce Finley Matlin
avatar




first Log-in : 29/03/2012
parchemins : 553

MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 2:23

LENNOX!!!!! MON LENNOX!!!!
Comment je t'aime, merci, merci, merci d'avoir pris le scéna...

on va faire tout plein de petit sorcier blond et tout mignon avec toujours un petit je ne sais quoi! crac-crac



Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 4:06



Re-bienvenue parmi nous et excellent choix de scénario
Revenir en haut Aller en bas
Evander A-M. Snape
avatar


Je suis le préfet en chef, le roi des rois

first Log-in : 11/03/2012
parchemins : 1536

MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 9:48

Re-bienvenue et bonne chance pour ta fiche



Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 13:18

re-bienvenue et excellent choix Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Meriadec Lestrange
avatar


Futés, rusés, tous les qualificatifs sont bons. Nous sommes les héritiers de Salazar.

first Log-in : 18/09/2010
parchemins : 1510

MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 14:02

Lennox, j'adore ce prénom Smile
Re-bienvenue mon amour








Halo round his head
Burning in our bed
Revenir en haut Aller en bas
Lennox Sinclair Scamender
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 20/07/2012
parchemins : 105

MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 14:18

c'est le scénar de la magnifique Eden qui met des smileys douteux :O. Elle ne veut pas de mon bien... j'en suis certain.

Merci à tous <3
Revenir en haut Aller en bas
Luce Finley Matlin
avatar




first Log-in : 29/03/2012
parchemins : 553

MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 14:44

Oh risque de faire un sous-entendu foireux je veux tout de toi, MIUM MIUM! et attention je suis possessive! LOL



Revenir en haut Aller en bas
Bellatrix N. W-Lestrange
avatar


Futés, rusés, tous les qualificatifs sont bons. Nous sommes les héritiers de Salazar.

first Log-in : 24/01/2011
parchemins : 1808

MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    Ven 20 Juil - 16:24

Re-bienvenue




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Lenni ? Non, Lennox.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Lenni ? Non, Lennox.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: Le royaume du choixpeau :: Les répartis :: Les fiches de présentations à REPOSTER!-