Partagez | 
 

MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tessa D. Blacktorns
avatar


Qui suis-je ? Je ne sais pas encore si je serais élève, professeur, ou adulte.

first Log-in : 14/04/2012
parchemins : 348

MessageSujet: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Ven 20 Juil - 18:50

SAPHIRA SELENA NOTT
« pile je gagne, face tu perds. »

• CARTE IDENTITÉ DU MINISTÈRE
› nom : Un sang pur mérite un nom de sang pur, Les Nott ont le sang pur.
› prénom : Je me prénomme Saphira, et ne vous avisez pas de me donner des surnoms à la légère. Les rares personnes de mon entourage peuvent m’appeler Saphy, mais gare à vous. En second prénom, je porte Selena, mais peu de monde le sait.
› âge, date et leu de naissance : je suis âgée de tout juste vingt cinq ans, et je viens donc d’entrer dans le monde des adultes. Je suis née un certain trente et un janvier, à huit heures cinquante six du matin, à Ste Mangouste, tout simplement.
› lieu de résidence : Depuis cette année, j’ai quitté la demeure familiale et vit à Godric’s Hollow dans un appartement qui se trouve dans un immeuble ou ne vivent que des sorciers.
› nature du sang : J’ai le sang pur, pur, même si ma famille a perdu ses honneurs il y a quelques années, aujourd’hui, nous devons lui revernir le blason, coûte que coûte
• CARTE SCOLAIRE DE POUDLARD
› ancienne maison : j’étais à serpentard, oui, j’étais une jeune femme assez intelligente, n’ayons pas peur des mots, bien que je sois assez… arrogante ? Oui, je suis intelligente, calme, posée, et très sérieuse. Donc, serpentard était ma maison, et j’en étais assez contente. Illogique ? j’ai le sang de serpentard, je suis rusée, tout de suite, cela vous parle-t-il mieux ?
› métier : Je travaille à la gazette du sorcier, et je suis actuellement journaliste pour celle-ci, je m’intéresse à tout, et surtout à ce qui ne me regarde pas. J’aime les potins, et les articles qui font scandale.
› études suivies (quand elle était à Poudlard) : à Poudlard, j’ai suivi un cursus de recherche magique, rien à voir avec ce que je fais, bien sur, mais peut importe, j’ai travaillé quelques temps sur le chemin de travers dans un magasin de balais, j’avais appris à en créer quand je suivais le cursus recherche.
› composition de votre baguette : ma baguette est en bois de hêtre, et à l’intérieur une plume de phénix, mais un phénix qui en a fourni plusieurs. Elle mesure vingt huit virgule trente six centimètres.
› matière favorite : j’adorais la magie noire, vraiment.
› matière détestée : je détestais vraiment les runes, cette matière était ennuyeuse au possible !
› la forme de votre patronus : je maîtrise ce sortilège, et mon patronus est un serpent, et plus précisément une serpent à sonnette.
› l'épouvantard : je n’ai peur de rien ? Non, bien sûr, mais les détraqueurs me font très peur, sans doute parce que j’ai peur de la sensation qu’il procure, une fois, j’en ai vu un de très près, depuis… enfin voilà.
› détails à communiquer : rien de particulier à préciser. J’aime manger des chocogrennouilles, écouter de la musique sorcière à fond pendant des heures, écrire et encore écrire. J’aime regarder les matchs de quidditch, je n’ai jamais eut le niveau pour faire carrière, mais, j’apprécie.
• MA RENCONTRE AVEC POUDLARD
Merci de nous raconter en 5/6 lignes au minimum votre rencontre avec le château, il ne s’agit là pas forcément de votre arrivé en barque lors de la première année, mais il peut s’agir d’une rencontre avec un fantôme, une fois où vous vous êtes perdu. Bref, racontez nous votre rapport au château !
- Bon sang, Saphira, cela fait dix minutes que je scande ton nom dans la hall, il est l’heure de manger ma chérie. dit alors cette femme que j’admirais tant, ma mère. Ah bon ?Iil m’appelait depuis une dizaine de minutes ? Et bien je ne m’en rendais pas compte, j’étais trop absorbé par ma lecture. Je ne pensais pas que l’histoire de Poudlard pouvait être aussi passionnante, je n’avais que huit ans, et je me languissais d’avoir mes onze ans révolus pour pouvoir moi aussi prendre ce train. – Pardon maman, je lisais l’histoire de Poudlard. C’est vrai qu’il y a un ciel magique dans la grande salle ? Et que même le soir on peut y voir les étoiles ? J’avais des centaines de questions à lui poser, des centaines, tout se bousculait dans ma tête, j’avais une soif de savoir depuis que j’étais toute petite. Ma mère esquissa un sourire, et me pris doucement mon livre des maisn, et glissa un marque page là où j’avais arrêter de lire. Elle n’avait pas l’air prête à répondre à mes questions, et me dit simplement : - Ne te pose pas trop de question, attends d’y être, et tu jugera des tes propres yeux. Tu as du sang qui coule dans tes veines, celui-ci te donne le droit de te tenir fièrement à Poudlard, mais chaque chose en son temps, Saphira, là il est l’heure de dîner. Elle reposa mon livre sur mon lit, et se leva alors, et sans rechigner, je la suivis sans poser de question, une seule chose était sûre : j’avais hâte d’y être.


Je parcourais le couloir, et cela faisait quelques mois que j’étais à Poudlard. Je n’étais pas très grande, mais j’avais mes cheveux noirs de jais qui me tombaient sur les épaules, et mes grands yeux verts/bleu grâce à qui j’avais un prénom comme le mien : Saphira. Bleu comme le saphir, à la naissance j’avais eut les yeux bleu, puis, ils avaient commencé à devenu vert, mais restant dans un mélange parfait. Je portais fièrement l’uniforme de Poudlard, et surtout de serpentard. Je marchais en marmonnant parce qu’un sang de bourbe m’avait poussé. J’arrivais dans une sorte de cloitre, et devant moi se dressait un fantôme, je n’étais pas sûre de la reconnaitre, mais il semblait que cela soit la Dame Grise. Je savais qu’elle était la fille de Rowena Serdaigle, et qu’elle était morte à cause du Baron Sanglant, pour une histoire de Diadème qui maintenant était perdu. – Bonjour, dis-je simplement d’une voix claire et forte. Le fantôme se retourna alors, flottant au dessus de rien. Elle me fixait de ses yeux vitreux de fantôme, puis elle dit d’une voix froide : - Qui es-tu ? Sa voix revenait d’outre tombe. – Saphira Nott, dis-je simplement. – Je n’aime pas les Nott. Cette remarque me fit sourire, nous non plus, nous n’aimions pas les Serdaigle, mais j’allais me retenir de lui en parler. J’esquissais un sourire, et la laissait en plan, plus tard, je suis revenue bon nombre de fois, mais ce jour là, j’avais brisé la glace, nous étions parti sur de bonne base.
• ENTREVUE AVEC VOTRE JOURNAL INTIME : CONFESSIONS INTIMES.
Il s’ait là d’une série de questions qui vont nous permettre de positionner votre personnage par rapport à un camp ! Donc, choisissez bien, car le choix c’est maintenant. Merci de répondre avec franchise, comme si cette conversation était privée, entre vous et votre miroir, entre vous, et votre journal.
› Votre camp officiel : [] Le Cercle [0] Mangemort [] Ordre de Woodcroft [] indécis
› Pourquoi choisir ce camp : Je suis de sang pur, donc, il est légitime que je sois du camp de Voldemort, non ? Enfin, le seigneur des ténèbres. J’estime de mon devoir de le suivre dans ses projets pour redorer le blason de ma famille, c’est pour moi une priorité absolue. Donc, je suis dans le camp de Voldemort, je ne possède pas encore la précieuse marque, mais ça ne saurait tarder, ma famille fait pression, et en tant qu’aîné, mon devoir est de montrer l’exemple à mes frères, mes petits frères. Après, je considère que cet homme a de bonne idée, et à mi en place quelques bonnes réformes. Je le suis, parce que c’est une bonne chose, et que c’est aussi pour ma famille. Inutile de dire que ma famille compte à mes yeux, je pense que vous l’aurez compris.
› Position sur la nature du sang & sur la création de Grindlemonk : Et bien, c’est ce que je considère comme l’une des bonnes mesures prises par le seigneur des ténèbres, la création de cette maison remet les modus et leur progéniture soit disant magique à une place qui est la leur, et encore.. ; des fois, je me demande s’ils ne seraient pas mieux de les renvoyer purement et simplement de l’école, au moins, nous en serions débarrassé. Ainsi, je pense que vous avez saisi ma position sur le sang, je prefère qu’il soit pur, même le plus pur possible. Bien sur, je tolère les sang mêlé, car certaines familles ont plus de prestige que certaine famille de sang pur (je ne citerais que cette vermine de weasley par exemple).
• IL ETAIT UNE FOIS UN SORCIER A POUDLARD.
Chère journal,
Ca y est, maman a bien voulu m’acheter ce beau petit carnet violet qui se ferme avec cette petite clef noire que j’avais vu l’autre jour dans cette boutique du chemin de traverse, du sais, Fleury et Bott. Alors, te voici, cher journal, et moi je suis prête à tout de raconter dans les moindres détails, les faits de ma vie qui pour l’instant n’a pas grand-chose de palpitante. Tu vois, là, c’est une photographie de chutes dans le sud de l’Amérique, on y trouve des variétés de bois idéale pour faire des baguettes, et un jour j’irais là bas, j’en suis certaine, je partirais à l’aventure. Mais, j’oubliais, tu ne sais pas qui je suis. Ainsi, je me présente : Saphira Ellesméra Nott, je suis la fille aînée de la famille Nott. Ma famille n’est pas très fière, pendant pas mal d’année, à cause de tâche sur notre arbre généalogique, nous avons été réduits au rang de sang pur de base, sans doute à cause de mes ancêtres qui devaient être du même tonneau que les Wealsey. A l’heure où j’écris ses lignes, je viens d’avoir douze ans, et ma mère ta envoyé par hibou, Flanelle, ma chouette rousse, pour mon anniversaire. Bien sûr, je n’ai pas eut qu’un journal intime, non. J’ai eut un tas d’autre chose. J’ai eut un collier avec un saphir, c’est la première année où j’en ai un vrai, chaque année, je reçois un cadeau de couleur bleu, pour me rappelle mon prénom, je sais qu’il s’agit là d’une délicate attention de ma mère. Tu sais, je suis la fille aînée de mes parents, je suis leur seule fille, mais j’ai deux frères, Allistair, et Ezekiel. Ils ne sont guère plus jeune que moi, mais je suis quand même la plus vielle. Je suis la seule qui soit encore à Poudlard. Tu sais, je suis à serpentard, et ma famille est fière de moi. Pourquoi ? Et bien, parce qu’il parait que nous avons du sang de salazar serpentard, comme les Gaunt, cousins de loin, sans doute. Et bien voilà, tu me connais un peu, à demain pour de nouvelles aventures !


(…) extrait du journal de Saphira – à l’âge de quinze ans.
Quelle idée j’avais eut là de faire le mur, sincèrement… je m’étais engueuler avec mère il y avait moins de cinq minutes. Je ne sais pas ce qui m’a pris, mais peu importe. J’avais les nerfs, et sincèrement, j’avais de quoi être très énervée. Je n’étais plus une enfant, c’était un fait qu’il allait falloir que je commence à accepter, et visiblement, ma mère n’était pas prête, pas plus prête que moi. J’étais partie sur un coup de tête, je finissais ma crise d’adolescente capricieuse aussi rapidement que je l’avais commencé. Je n’avais jamais vraiment tenu tête à mes parents, mais je n’aimais pas quand cela arrivait. En moi, se brisait une partie, peut être mon cœur, je tenais tellement à ma famille, que me la mettre à dos me faisait trop de mal. Les rues de Godric’s Hollow étaient vide, terriblement vide. On avait formellement déconseillé aux sorciers de sortir, puisqu’un dangereux criminel qui avait tué six moldus était activement recherché par le ministère, mais je n’en avais absolument rien à faire. J’avais ma baguette dans ma poche, mais ne comptais pas m’en servir, il n’y avait rien a craindre dans la rue, rien. Enfin, ça, c’était ce que je croyais. Je ressassais ce qui venait de se passer entre les murs de la maison Nott. – Hors de question ! Avait hurlé ma mère quand je lui avais dit qu’une voix assez fière et forte – Je m’en fou ! Je m’étais reçu une belle gifle au passage, mais cela ne me faisait pas mal, pas vraiment, j’étais certaine de ma décision. J’avais toujours été très mature pour mon âge, et je n’avais pas souvent laissé les gens me dicter ma conduite. Là, j’étais hors de moi, totalement, c’était la première fois de ma vie que j’osais claquer la porte de chez moi, mais soudain, je réalisais que je n’avais nulle part où aller, hélas. Je devais me rendre chez mon petit ami, mais à l’âge de quinze ans, j’étais incapable de transplaner. J’errais dans la rue, essayant de retrouver mes esprits. Je m’assis alors sur ce banc, et je me laissais fondre en larme, je n’avais pas l’habitude de pleurer, en fait, je n’avais pas souvent pleuré dans ma vie, mais je mettais cela sous le compte des hormones à ce stade, c’était sans doute cela. J’essayais d’essuyer mes larmes avec le revers de la manche quand soudain, je sentis en froid s’emparer de moi, et en regardant partout, je vis le sol se glacer, et je levais les yeux avant de voir un détraqueur. En essayant de me lever pour courir, je tombais sur le sol, et ma baguette m’échappait. En vain, mais mes efforts payèrent quand je réussi à l’attraper et articula un maigre expecto patronum, mais c’était trop dur pour moi, je ne maitrisais pas ce soir à l’époque. Il s’approchait de moi, et tout à coup, toute trace de bonheur m’avait soudainement quitté ! j’avais perdu tout espoir, quand soudain, une lueur apparu, et le chassa. On eut le temps de me demander : - Est-ce que ça va Saphira ? Et soudain, je sombrais, en tombant dans les pommes.

(…) extrait du journal de Saphira – à l’âge de quinze ans.
Je me suis faite attaqué par un détraqueur, et j’ai eut la peur de ma vie. Je n’ai jamais eut aussi peur, jamais eut aussi froid, et je n’avais jamais été aussi triste. C’était un ami de la famille qui m’avait retrouvé, et qui m’avait sauvé. La dispute avec mes parents est finalement passée à la trappe, et c’était tant mieux. Tout ça pour une connerie, une prise de tête sans raison. Pire, elle s’était sentie coupable, et du coup, elle avait eut tellement peur qu’elle m’avait serré dans ses bras très fort. (…) tu sais j’ai eut si peur que je veux tout faire pour apprendre à former mon propre patronus, mais c’est tellement dur, et étant une sorcière en dessous de 17 ans, je n’ai pas le droit de pratiquer la magie hors de Poudlard, et je suis obligé d’attendre la rentré pour devoir m’entrainer, maman dit que je devrais prendre des cours particuliers avec le professeur de défense contre les forces du mal, mais franchement, je n’ai pas envie que tout le monde sache que je ne suis pas capable de former un patronus (même si entre nous, je ne suis pas sûre que des gens de mon âge maîtrisent ce sortilège.)

(…) extrait du journal de Saphira – à l’âge de vingt trois ans.
ENFIN ! La libération, Poudlard, c’est fini. Après mon diplôme en recherche magique, je viens d’entrer à la Gazette du sorcier, et je suis une journaliste, les articles que j’avais fait à l’époque où l’école avait son propre journal leur a vraiment plus, et c’est une excellente nouvelle. Toutefois, je ne perds pas de vu ce que j’aime : la recherche magique, et devine quoi… je pars en Amérique du Sud pour écrire une article sur les bois utilisé pour le nouveau nimbus 2000, franchement j’adore cette idée et après, je m’envole pour la coupe du monde de quidditch en Nouvelle Zélande où je suis envoyé spéciale pour la gazette du sorcier. Je ne suis pas spécialiste sportif, mais je m’occupe de tout ce qui est potion, interview de joueur, j’adore cette perspective ! pour rien au monde je ne voudrais enseigner à Poudlard, car après la treizième année, on m’a proposé de devenir assistante d’un professeur, mais j’ai refusé, comment peut-on encore vivre entre ces murs ? moi, j’ai besoin de vivre, et de respirer !

• LE REPOUSSE MOLDU NE MARCHE PAS.
› Pseudo et/ou prénom : Luce
› Votre avatar : Katie McGrath
› Commentaire : /
› Parrainage : [] oui, s'il vous plait : [0] non, merci !
› Code du forum : ? « Poudre de Perlimpinpin, poudre d’escampette et pourdre à cheminette ! » Que de poudre, que de poudre !




[...] Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette.
George R. R. Martin, A song of ice and fire : A Feast for Crows


Dernière édition par Saphira Selena Nott le Jeu 26 Juil - 14:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arya P. Greengrass
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 10/05/2012
parchemins : 456

MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Ven 20 Juil - 19:12

bienvenue I love you Betty Draper love



Revenir en haut Aller en bas
Luce Finley Matlin
avatar




first Log-in : 29/03/2012
parchemins : 553

MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Ven 20 Juil - 19:30

rebienvenue, magnifique avatar, je suis curieuse de savoir qui c'est.
Si tu as la moindre question n'hésitepas.



Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Ven 20 Juil - 21:34

bienvenue
bon courage pour tout ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Sam 21 Juil - 10:43

Re-bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Tessa D. Blacktorns
avatar


Qui suis-je ? Je ne sais pas encore si je serais élève, professeur, ou adulte.

first Log-in : 14/04/2012
parchemins : 348

MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Sam 21 Juil - 11:41

Merci beaucoup, j'étais Cassian Peverell, et avec l'autorisation de Lexxie, j'ai pu changer mon compte, parce que jouer un élève ne m'inspirait pas vraiment Laughing
Merci à vous en tout cas I love you




[...] Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette.
George R. R. Martin, A song of ice and fire : A Feast for Crows
Revenir en haut Aller en bas
Ysölde M. Wilkes McFays
avatar


fondatrice -  prefète de serpentard, attention à vous, je peux éviter la retenue... ou pas.

first Log-in : 29/06/2010
parchemins : 8416

MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Sam 21 Juil - 13:34

re-bienvenue



"Got me lookin so crazy right now"
“I look and stare so deep in your eyes I touch on you more and more every time When you leave i'm beggin you not to go Call your name two, three times in a row Such a funny thing for me to try to explain How i'm feeling and my pride is the one to blame”
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Sam 21 Juil - 17:40

Re-bienvenue donc =)

On a pas déjà une prof de DCFM ? (Daenerys)
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Lun 23 Juil - 17:16

Re-bienvenue ex coeur de dragon ♥ (si me rappel bien)

Les doholov sont mêlé ??
Revenir en haut Aller en bas
Tessa D. Blacktorns
avatar


Qui suis-je ? Je ne sais pas encore si je serais élève, professeur, ou adulte.

first Log-in : 14/04/2012
parchemins : 348

MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Jeu 26 Juil - 14:47

Merci à tous ^^
Jillian, j'ai changé Smile

Ma présentation est terminée !




[...] Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette.
George R. R. Martin, A song of ice and fire : A Feast for Crows
Revenir en haut Aller en bas
Andreas Tibérius Black
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 07/03/2012
parchemins : 239

MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Jeu 26 Juil - 14:55

je te valide chez les adulte, n'oublie pas de te faire rescencer ! et n'oublie pas ton avatar ! re-bienvenue en tout cas !



I'M UNDERNEATH YOUR SKIN,THE DEVIL WITHIN.
Revenir en haut Aller en bas
Tessa D. Blacktorns
avatar


Qui suis-je ? Je ne sais pas encore si je serais élève, professeur, ou adulte.

first Log-in : 14/04/2012
parchemins : 348

MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   Jeu 26 Juil - 15:03

MERCIIIIII



[...] Il n'est pas d'ombres dans le noir. Les ombres sont les servantes de la lumière, les filles du feu. Plus vive est la flamme, plus sombres sont les ombres qu'elle projette.
George R. R. Martin, A song of ice and fire : A Feast for Crows
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

MAGIC IS A GAME : YOU WIN, OR YOU DIE.(terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: Le royaume du choixpeau :: Les répartis :: Les fiches de présentations à REPOSTER!-