Partagez | 
 

DABRIA ❅ white lips, pale face.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dabria Vee Greengrass
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/01/2013
parchemins : 347

MessageSujet: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Mar 22 Jan - 22:02

DABRIA VEE GREENGRASS
« Je suis une mangemorte depuis huit ans, je suivrais le seigneur des ténèbres dans la mort. »

• CARTE IDENTITÉ DU MINISTÈRE
› nom : Elle a le nom de sa mère, Greengrass, car son père n'a jamais voulu la reconnaitre.
› prénom : Ses deux prénoms ont été choisis par sa mère qui souhaitait quelque chose d'original pour sa petite fille adorée; Dabria. C'est celui qu'elle préfère et les gens la surnomme Bree. Son deuxième prénom est Vee.
› âge, date et lieu de naissance : 35 ans, 15 février. Elle est née dans un hôpital moldue en Écosse par un hiver froid et morne.
› lieu de résidence : Elle habite à Poudlard, comme tous les autres professeurs.
› nature du sang : Dabria est de sang-mêlée et ça l'exècre tout simplement. Sa mère était une cracmolle et son père un sang-pur. Elle aurait tout donné pour recevoir le nom de son père en échange de toute la gloire qu'elle pourrait obtenir avec.
• CARTE SCOLAIRE DE POUDLARD
› ancienne maison : serpentarde
› nombres d'années passées à poudlard : 7 ans années passées à enseigner la Dinivation.
› poste occupé : Professeure de Divination
› composition de votre baguette : 28,9 centimètres, en bois de frêne. Elle contient une plume de phoenix en son coeur.› matière autrefois favorite : Sa matière favorite était bien entendu la Divination, il ne faut pas s'étonner de savoir qu'elle enseingne maintenant cette matière. Ça lui donne une force hors du commun et désormais ça lui sert comme Mangemorte, elle a un énorme talent pour découvrir le futur.
› matière autrefois détestée : L'histoire des moldus, comme toute mangemorte qui se respecte, elle n'a jamais apprécié cette matière. Même avant de rejoindre le mage noir, elle exécrait cette matière puisque les moldus lui rappelle toutes ces années merdiques passées à l'orphelinat.
› la forme de votre patronus : Son patronus prend la forme d'une gigantesque Chauve-souris.
› l'épouvantard : Dabria n'a pas peur de grand chose, mais la forme de son épouvantard prend la forme d'un poisson rouge, étant tombée dans un étang à poisson chinois dans sa jeunesse.
› détails à communiquer :Cette zone est libre. Indiquez nous des détails de votre vie de sorcier (FACULTATIF), par exemple son équipe de quidditch préféré, bonbon préféré, etc.
• MA RENCONTRE AVEC POUDLARD
« Je savais que je n'étais pas folle, ou du moins pas au devant d'une nature différente de celle des autres humains. Je crois bien que tout le monde à l'orphelinat c'est écarté quand j'ai lu ma lettre de Poudlard. Il faut avouer que le rire machiavélique qui s'en suivait ne présageait rien de bien. Mais je me retiens parfois, il m'arrive de faire preuve de constance. Je n'ai pas effectué aucun chichis avant de partir vers Poudlard puisque j'avais peur qu'on m'en y enlève le droit. Pas besoin de vous signifier à quel point apercevoir l'école devant mes yeux m'a soulagée et rendue dans un état quasi extatique. J'allais découvrir une nouvelle partie de moi-même et me sentir mieux à travers des sorciers, tout comme moi. La balade dans les barques c'est effectuée sans embûches même si je m'efforçais de ne pas baisser la tête vers l'Eau, peur d'y trouver des poissons rouge. En somme, j'ai toujours adoré mes années passées à l'école de magie, du moins probablement jusqu'à ma dernière année. Qui voudrait être enceinte devant tous ces amis? »
• ENTREVUE AVEC VOTRE JOURNAL INTIME : CONFESSIONS INTIMES.
[i]Il s’ait là d’une série de questions qui vont nous permettre de positionner votre personnage par rapport à un camp ! Donc, choisissez bien, car le choix c’est maintenant. Merci de répondre avec franchise, comme si cette conversation était privée, entre vous et votre miroir, entre vous, et votre journal.
› Votre camp officiel : [] Le Cercle [X] Mangemorte [] Ordre de Woodcroft [] indécis
› Pourquoi choisir ce camp : Je suis une mangemorte et je crois que j'étais destinée à ce rôle depuis ma naissance. J'ai grandi dans un orphelinat peuplée de moldus qui ne me comprenaient pas, qui me mettaient à l'écart. J'en garde un souvenir fort et amer, si bien que je n'ai jamais apprécié les moldus. Pour moi, le sang est d'une importance capitale et je suis extrêmement déçue que mon père n'est pas engrossé une sang-pure comme il était. Ça aurait été tellement plus simple... Heureusement, je suis fière et forte, froide et violente. Toutes les bonnes qualités pour servir le Seigneur des ténèbres et j'adore ce que je fais. La magie noire a toujours été présente dans ma vie et lorsque je suis dans mes habits noirs, j'ai l'impression d'être indestructible.
› Position sur la nature du sang & sur la création de Grindlemonk : Depuis que j'ai rejoins les rangs aux côtés du Seigneur des Ténèbres, ma position au sujet des nés moldus s'est aussitôt renforcée. Il a réussi à me convaincre que ces satanés sang impurs étaient pareil aux jeunes moldus de mon enfance. Il me méritait pas leur pouvoir et je peux rarement m'empêcher d'être relativement épouvantable avec eux. Les Grindelmonk sont la risée de notre espèce, voilà tout.
• IL ETAIT UNE FOIS UN SORCIER A POUDLARD.
Tout le monde rêve de savoir de quoi un sorcier est fait, de quoi es-tu fait petit sorciers ? Je vais fouillé dans ta tête et regarder ton histoire, peut être qu’il s’agira de brides, mais les souvenirs marquants forgent le caractère et font de nous ce que nous sommes.

10 ans
Dabria avait toujours sut qu’elle était différente, mais pour les moldus elle était une enfant étrange et déstabilisée. Elle avait été apportée à l’âge d’un an et quelques mois dans un orphelinat moldu d’Edimbourg et c’est probablement ce qui marqua par la suite la vie de la sorcière. On ne lui raconta rien sur ses parents, parce que toutes façons personne dans cet endroit ne connaissait ce qui avait bien pu arrivé à cette fille aux cheveux de feu. Si on avait pu lui raconter son origine, ça aurait été comme suit : Elle n’avait jamais été acceptée de la part de son père. Ce dernier, un sang-pur Irlandais pour qui la nature du sang était primordiale s’est entichée momentanément d’une cracmolle. De ce drôle d’union naquit Dabria Greengrass, le prénom de sa mère. Jamais son père n’aurait accepté d’élever cette enfant bâtarde qui souillait son nom. Dabria n’a pas vu son père puisque ce dernier fut finalement envoyé à Azkaban avant sa naissance et tout le monde peut affirmer qu’il en est mieux ainsi. Malheureusement, ce n’était pas fini pour la belle enfant qui ne put côtoyer sa mère qui mourut un peu plus d’un an après sa naissance. On dit seulement une chose, qu’elle serait morte de chagrin, mais c’est sans doute ce que l’on veut faire croire à l’enfant. On la met à part, on lui cri des injures et de façon générale, il se passe des choses étranges lorsque la rouquine se met en colère. Les enfants ont appris à la laisser tranquille assez rapidement de peur de se ramasser avec un crayon dans l’œil, comme ça c’était déjà produit deux ans plus tôt. En somme, on ne peut pas dire que l’enfance de la mangemorte était joyeux et dès lors elle appris à fermer son cœur aux autres pour ne jamais souffrir.

[***]
11 ans

Dabria avait toujours cru qu’elle se sentirait bien dans cette école. Au départ, c’était le cas. Avec les gens de sa maison, elle avait l’impression de trouver des âmes sœurs. Ils étaient comme elle, violents, perfides et froids. Cependant, elle n’avait pas réussi à se faire de véritables amis, elle avait l’impression que même les serpentards avaient peur d’elle. Cela fasait quatre mois qu’elle était à l’école des sorciers et elle passait son temps à s’intéresser à la magie noire, malgré son jeune âge. Qu’aurait-elle pu faire d’autre? Un soir, elle se promenait nonchalamment dans les couloirs quand deux lions l’interpellèrent. « Hey la vipère, paraît que t’es tellement dingue que même les serpentards ne veulent pas de toi. » Furieuse et pas pleureuse pour un sous, la fille au cheveux de feu allait rouspéter en sortant sa baguette, mais les trois garçons furent plus rapide et la poussèrent dans un placard, fermant la porte à clef. Ce qu’elle était certaine en cet instant présent, c’était qu’ils allaient le payer par toutes les façons qu’il lui était donnée, du moins si elle arrivait à sortir ici d’un jour. Ils riaient et continuaient de lui crier des insultes. Tout à coup, quelqu’un les héla et elle entendit des protestations, avant d’entendre le clic salvateur de la porte qui s’ouvre. Elle leva ses yeux pour rencontrer ceux d’un serpent qui était plus vieux qu’elle. Andreas. Elle connaissait son prénom parce qu’elle l’avait déjà remarqué plusieurs fois dans la grande salle. Il lui tendit la main et lui dit : « Ces couilles de sombrals ne t’importunerons pas de sitôt. » Dabria s’agrippa à lui et le remercia en un hochement de tête. Ce fut le début d’une amitié qui dure encore aujourd’hui. Si la rouquine apprécia réellement ses années à Poudlard, ce fut simplement grâce à la rencontre d’Andreas et ensuite de Zuliane. Ils étaient un trio inséparable. Parfois, elle se sentait de trop puisqu’elle pouvait voir à des kilomètres à la ronde les étincelles qui reliaient les deux aînés, mais elle les adorait plus que tout. Même si elle avait souhaité qu’il s’intéresse plus à elle, jamais Dabria ne songea une seconde à être jalouse de Zuliane. Ils étaient amis et elle ne comptait pas se mettre dans leur pattes que s’il lui demandait.

[***]
16 ans
Il était le premier, celui qui développa sa passion pour les moments charnels. Elle était incroyablement jeune, quinze ans et plusieurs mois et c’était son premier voyage hors de l’Écosse. Seule, elle avait décidé de se rendre à Paris pour l’été et y découvrir les recoins peu fréquentés et noir de ceux qui préféraient la magie douteuse. Déjà à cet âge, Dabria s’intéressait à la chose sombre qu’était la magie noire et se destinait déjà à devenir un disciple du mage noir par excellence. Ses meilleurs amis; Andreas et Zuliane avaient essayé à plusieurs reprise de la convaincre de passer l’été au chalet de Zou. Mais la réalité c’était que la rouquine n’avait décemment pas envie d’être la troisième roue de la bicyclette pour les trois mois du temps chaud et fêté leur fin d’école. Elle adorait ses amis, plus que tout, mais il venait un moment où on veut voler de ses propres ailes et ne pas se sentir retenue de quelconque moyen que ce soit. Elle se rappellera toujours du moment où elle le rencontra pour la première fois, dans un café typiquement moldu et parisien, il détonnait avec le reste de ses comparses. Il avait relevé la tête et avait souri. Il était le premier, son premier en charmeur français il conquit son jeune cœur. Et elle se rendit compte de l’effet qu’elle avait sur les hommes plus vieux qu’elle. Il avait pratiquement dix ans de plus qu’elle, mais ça ne les dérangeait pas. Ils passèrent les trois mois d’été à se voir en cachette. Il était son premier et il était marié. Mais étrangement, dans cette histoire, ce n’est pas le premier le plus important. Mais bien le deuxième, arrivé à un moment impromptu. Elle se découvrit un penchant incomparable pour les plaisirs de la chair et le manque de son Français au retour à Poudlard la mena à en voir un autre. Septymus, éphèmère. Du moins c’était ce qu’elle aurait cru. Il n’était que le deuxième, pas important et pourtant elle se rendit à l’évidence que c’est lorsqu’on l’attend le moins que le destin décide de jouer avec ses pouvoirs. Enceinte, comment cette jeune sorcière de seize ans pouvait se résoudre à garder la preuve de son côté déstabilisé? Aux vacances de noël, elle apparu par la cheminée dans la maison des Duchannes, non annoncée et le ventre rebondi. Un marché fut conclu et c’est là que le premier homme revient dans l’histoire. Dabria ne pouvait pas élever un enfant et elle décida de proposer au couple qui ne pouvait pas avoir d’enfant d’avoir le sien. Peu importe comment elle était, elle ne pouvait se résoudre à tuer l’enfant qui poussait en elle. C’est ainsi qu’elle fit un pacte avec les Duchannes, celui de leur offrir son enfant en guise de quoi elle resterait loin de leur vie. Du moins, c’était ce que tout le monde croyait, parce que ce soi-disant pacte n’avait aucune fiabilité étant donné qu’il n’était même pas le père de l’enfant.

[***]
]
20 ans
C’était tout simplement parce qu’elle ne pouvait pas avoir ce qu’elle souhaitait le plus. Dabria était certaine qu’elle serait amoureuse une seule fois dans sa vie. Et il s’avérait que cet homme était marié à sa meilleure amie, qu’ils étaient tous les deux ses amis les plus importants. Andreas était le seul qui faisait battre son cœur plus fort, mais jamais la rousse ne voudrait briser le couple qu’elle trouvait le plus parfait. C’était étrange, mais elle avait fini par se rendre à l’évidence. Alors elle passait son temps dans les bras d’autres hommes, petits, grands, mais toujours relativement séduisant. C’est qu’elle avait des strandards la belle et elle arrivait à avoir tous ceux qu’elle souhaitait, sauf celui qu’elle voulait le plus. Elle laissait le couple en paix et s’occupait à perfectionner ses dons pour la divination ainsi que son intérêt envers la magie noire. Elle devenait sombre et avaient de plus en plus des idées dérangées. Mais tout le monde la connaissait comme ça. Dabria la croqueuse d’hommes sans cœur. Elle avait même une réputation de succube dans le monde de la magie, du moins ceux qui avaient passé dans son lit se plaisait à le raconter. Ça ne la dérangeait pas, tout ce qu’elle voulait c’était des caresses, des regards idylliques qui pouvait la faire sentir importante. Elle devint consultante pour le département des mystères, rayon prophétie. Elle était dans son élément et était sans doute la meilleure avec ses dons se rapprochant aux meilleurs divinateurs de l’histoire de la magie. C’est là qu’il la remarqua, c’est là qu’on vit enfin la vraie Dabria Greengrass, future mangemorte.

[***]
25 ans

Le voile noir couvrait le visage de la sorcière, mais ce dernier ne cachait pas des larmes. Dabria ne pleurait jamais et même si ce jour était infiniment triste, ses yeux restaient secs. Elle se demandait si elle arriverait à pleurer un jour et se perdit à croire que non. Parce que si elle pleurait, cela voulait dire que quelque chose d’incroyablement grave était arrivé. Si elle ne versait aucunes larmes pour sa meilleure amie, elle savait très bien pourquoi elle pleurerait. Andreas. Il était à ses côtés et elle lui tenait la main sur ses genoux à elle, s’agrippant l’un à l’autre comme la solution ultime. La cérémonie était magique, dans tous les sens du terme, mais la rousse ne s’en aperçu pas réellement. Elle avait toujours désiré rester proche d’Andreas et de Zuhliane même si leur vie d’adulte les séparait. Et désormais que son amie était morte, elle était certaine que ce serait d’autant plus vrai. En cette journée de deuil, la sorcière se promis d’être toujours là pour Andreas, mais aussi pour Noraleen et Cassian, parce que c’était ce que Zuhliane aurait souhaité. Son regard se tourna vers la petite Nora, ces cheveux de blés ramassés dans un chignon. Elle était magnifique et par Merlin qu’elle ressemblait à ses deux parents. Une soirée où les enfants étaient toujours à Poudlard et Andreas et Dabria avaient décidé de se promener à Londres, le Seigneur des ténèbres lui-même les avait abordés. Dabria c’était tourné vers Andreas et ils n’avaient pas dit un seul mot, tous savaient fort bien qu’ils étaient rendus là. Ils joignirent le clan des ténèbres parce que Zuhliane n’était plus avec eux. Qui plus est, Voldemort était d’autant plus conscient des talents de Dabria pour les prophéties, il avait besoin d’eux à leur côté. La sorcière ne pouvait décevoir le seigneur des ténèbres et elle ferait tout pour devenir l’une de ses meilleures alliées. Dabria était une femme froide, violente elle était Mangemorte et excellait dans l’art de la divination tout comme séduire les hommes. Car malgré les années qui passèrent, Andreas ne s’intéressa jamais à elle. Pas comme elle l’aurait souhaité.
[***]
30 ans
Le sort informulé clouait le garçon sur sa table. Il avait la langue sortie et il ne pouvait plus parler, du moins seul son gémissement traversait encore les murs de la tour de divination. « Monsieur Trebbles, je vous ai dis de vous taire. Est-ce trop demandé? » Il leva ses yeux vers la professeure qui lui faisait face, ceux-ci étant exorbités par la peur. Au moins, il se tut et elle relâcha son emprise en lui envoyant un sourire satisfait. Dabria détestais les élèves qui n’écoutaient pas dans son cours, mais pire encore lorsqu’ils parlaient. C’était bien la dernière fois que cet élève ouvrirait la bouche, elle en était certaine. De façon générale, il ne suffisait à la mangemorte qu’une seule vraie démonstration pour se faire entendre. Si ce n’était pas le silence automatiquement muet lorsqu’elle entrait dans la classe lors des premiers cours. Dabria était respectée et les jeunes savaient qu’ils étaient mieux de l’écouter s’ils ne voulaient pas finir en bas de la tour. On la prenait au sérieux, alors que la plupart d’entre eux étaient certains qu’elle était folle à lier. C’était sans doute vrai, mais heureusement personne ne s’attarda trop à son cerveau pour le moment. Sa carrière avait toujours plutôt bien fonctionné. Elle avait commencé comme apprentie de la professeure de divination actuelle à l’âge de 27 ans. Un an plus tard, l’autre prenait sa retraite et Dabria exerçait son pouvoir professorale de toutes les manières possibles. Mauvaises, bien entendu. Mais la vérité; c’était qu’elle appréciait enseigner et adorait les élèves qui s’intéressaient vraiment à ce qu’elle racontait. Elle était aussi journaliste à temps partiel à la gazette du sorcier, tout simplement parce qu’elle avait le talent avec les mots et que ça la plaisait. La rousse faisait toujours ce qui lui plaisait, et si ces deux métiers l’intéressaient, ce n’était pas ce qui comptait le plus à ses yeux. Avant d’être professeure de divination et journaliste, Dabria Vee Greengrass était une mangemorte et elle donnerait sa vie pour le seigneur des Ténèbres.

[***]
35 ans
«Mais c’est qui celle-là? » Les ongles enfoncés dans la peau de ses genoux, elle en venait à regretter de ne pas avoir mis ses skinnys noirs au lieu de cette robe. La mangemorte soupçonne aussitôt Nora de lui dire des conneries, comme la plupart du temps d’ailleurs. Ce qu’elle vient de lui raconter est fermement impossible, ce serait se ramasser tous les malheurs du monde en un seul instant. La douleur ne la touche pas, mais rapidement les traits de son visage sont marqués d’une colère inimaginable, presque près de la folie. « Je t’assure. Grand-papa a décidé que c’était la meilleure solution pour qu’il oublie Maman. » Elle voit rouge et doit retenir toutes ses pensées pour ne pas dégainer aussitôt sa baguette et tuer Nora. Ce n’est pas sa faute à elle, mais bien à lui. Si Andreas avait assez de couilles pour refuser quelque chose à son père, ça ne se serait jamais passé ainsi. Et s’il ouvrait grand les yeux, il verrait probablement à quel point la rousse était amoureuse de lui. La situation était probablement jouissif pour la jeune blondinette, mais étrangement la vérité s’insufflait dans l’esprit de la mangemorte. Le père d’Andreas avait trouvé bon de promettre sa main à une femme sortie de nulle part sous prétexte que ça lui ferait probablement oublié Zuliane. C’était complètement idiot et futile de sa part, considérant que sa femme était morte il y a maintenant onze ans et qu’elle hantait toujours son esprit. La bouche de Dabria se tordit un instant à l’idée qu’elle n’a jamais su apaiser les pensées de l’homme qu’elle aimait. Cette idée lui était insupportable, mais ces fiançailles lui montraient en quelque sorte qu’elle n’avait servit à rien sauf meubler quelques conversations et impressions avec Andreas. Furieuse, elle se demandait même si son ami ne se réjouissait pas d’avoir la possibilité de tremper son pinceau ailleurs. « Qui est-elle? » La peste issue de mes deux meilleurs amis jubile sans se retenir. Normalement, elles s’entendent plutôt bien et elle essaie même de s’assurer de son amour pour l’intérêt d’Andreas. Sauf que la situation m’échappe à un tel point qu’il m’est peu ardu de m’imaginer de lui faire éclater la cervelle. « Tu la connais. Amesteia, Prof d’astronomie. » Les yeux de la rousse ne forme qu’une mince fente tandis que j’avale difficilement la nouvelle. Cette garce. Cette peusdo-mangemorte. Ce serait si facile de disposer accidentellement de la brune si Dabria le souhaitait. Nora fini par la sortir de ses idées meurtières en s’intéressant soudainement au cas fiancée. « Alors maintenant j’en viens à la partie moins amusante pour moi, mais plus intéressante pour nous deux. » Ses yeux vrillent dans les siens et leurs lèvres dessinent tout à coup à l’unisson; le complot.



• LE REPOUSSE MOLDU NE MARCHE PAS.
› Pseudo et/ou prénom : Isa/CHIKAKA
› Votre avatar : jessica chastain
› Commentaire : me revoila en force!
› Parrainage : [] oui, s'il vous plait : [X] non, merci !
› Code du forum : Never trust anything that can think for itself if you can't see where it keeps its brain





supremacy
Wake to see - your true emancipation is a fantasy. Greatness dies, unsung and lost, invisible to history. [...]  You don't have long, I am on to you. The time, it has come to destroy...Your supremacy.
mapydew.


Dernière édition par Dabria Vee Greengrass le Jeu 24 Jan - 1:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Mar 22 Jan - 22:47

Bienvenue sur le forum
Bonne chance pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dabria Vee Greengrass
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/01/2013
parchemins : 347

MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Mer 23 Jan - 4:37

merci sawsaw! I love you




supremacy
Wake to see - your true emancipation is a fantasy. Greatness dies, unsung and lost, invisible to history. [...]  You don't have long, I am on to you. The time, it has come to destroy...Your supremacy.
mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Mer 23 Jan - 12:23

Bon Courage et Bienvenue ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Arya P. Greengrass
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 10/05/2012
parchemins : 456

MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Mer 23 Jan - 15:59

Ma môman
Bienvenuuuuee I love you




Revenir en haut Aller en bas
Dabria Vee Greengrass
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/01/2013
parchemins : 347

MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Mer 23 Jan - 16:03

MA FILLE! j'ai toujours rêvé de jouer une maman, je suis choyée là!
et merci wilhem!




supremacy
Wake to see - your true emancipation is a fantasy. Greatness dies, unsung and lost, invisible to history. [...]  You don't have long, I am on to you. The time, it has come to destroy...Your supremacy.
mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Severus A. Ollivander
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 26/11/2012
parchemins : 1012

MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Jeu 24 Jan - 6:29

Bienvenue sur SH



Revenir en haut Aller en bas
Andreas Tibérius Black
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 07/03/2012
parchemins : 239

MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Dim 27 Jan - 9:05

JE T'AIME MA DABRIAAAAAAAAAAAAAAA J'aime ta présentation

Félicitations à toi, Dabria, tu es désormais officiellement validé en tant qu’adulte.

A présent, tu es membre de la communauté à part entière. Mais néanmoins, avant de te lancer, voici quelques conseils qui t’aideront à mieux te sentir à l’aise. Tout d’abord, si tu as besoin d’un guide pour t’épauler sur le forum, n’hésite pas à demander un parrain, et quelqu’un sera désigné pour t’apporter tout ce dont tu auras besoin pour te faire ta place parmi nous. Ensuite, pourquoi ne pas élargir ton cercle de connaissances ? Poster une fiche de liens te permettra de rencontrer d’autres personnages avec lesquels qui sait, tu pourras créer des liens intéressants et solides. Répertorier les différents sujets dans lesquels tu es intervenu(e) t’aidera à ne pas être englouti(e) sous les RPs. C’est vrai que tu est un adulte, alors tant qu’à faire, pourquoi ne pas demander à ce qu’on t’assigne un métier et/ou un logement ?
Pour terminer, n’oublies pas de faire recenser ton avatar, et enfin, de signaler un DC si jamais tu possède un autre compte sur le forum.
Bienvenue à toi et bon jeu !







I'M UNDERNEATH YOUR SKIN,THE DEVIL WITHIN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Dim 27 Jan - 12:25

Félicitations et bon jeu :)

Et toi la-haut, l'aime pas trop non plus hein, je te surveille *ange*
Revenir en haut Aller en bas
Dabria Vee Greengrass
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/01/2013
parchemins : 347

MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   Dim 27 Jan - 15:23

Merci!




supremacy
Wake to see - your true emancipation is a fantasy. Greatness dies, unsung and lost, invisible to history. [...]  You don't have long, I am on to you. The time, it has come to destroy...Your supremacy.
mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: DABRIA ❅ white lips, pale face.   

Revenir en haut Aller en bas
 

DABRIA ❅ white lips, pale face.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: Le royaume du choixpeau :: Les répartis :: Les fiches de présentations à REPOSTER!-