Partagez | 
 

Promenade sur mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arielle L. Keynes
avatar


Patience et justice sont nos atoux. Et nous respectons la mémoire de notre chère Helga.

first Log-in : 25/04/2012
parchemins : 1483

MessageSujet: Promenade sur mars    Mer 17 Avr - 0:47

    Il fallait avouer que Briséis avait des idées de génie par moment surtout quand elle lui permettait de passer du temps avec des gens qu’elle aimait soit elle-même et Link. C’était une nouveauté qu’elle puisse ouvertement passer du temps avec son homme et sa meilleure amie. Elle avait toujours séparé chaque chose ayant peur d’être infidèle à une de ses personnes. Arielle donnait beaucoup de soi aux autres. Il était difficile par moment de donner la même attention à chacun en même temps. La poufsouffle ne maîtrisait pas encore l’art des femmes, celle de faire plusieurs choses pour le même temps. Elle prenait chaque chose en son temps sans presser. Pour preuve, elle avait pris du temps avant d’atterrir entre les pattes de son Grindlemonk. Elle ne lui avait pas fait la vie facile après tout. Briséis lui avait dit à force que les hommes n’avaient pas besoin des mêmes que la femme sauf sa meilleure amie puisqu’elle avait un taux d’hormone plus élevé que la moyenne. La poufsouffle avait longtemps écouté les théories de sa chère compatriote. Elle avait longtemps réfléchi, elle avait conclu à force qu’elle adorait les caresses de Link. Elle adorait les nouvelles expériences avec lui, sauf qu’elle avait du mal à montrer son corps. Arielle ne trouvait que des mauvais commentaires à dire sur sa personne. Des commentaires qui n’avaient pas lieu d’être. Elle n’avait pas jamais vu à quel point elle était belle, séduisante et magnifique. Elle avait du charme qu’elle n’exploitait pas. Pourtant, elle avait découvert certaines choses durant cette nuit d’amour. Il lui fallait du temps. Il fallait toujours du temps pour une jeune femme comme Arielle. Briséis et Link étaient pour quelques choses. Si son frère jumeau savait, elle ne serait pas en compagnie de ses deux magnifiques et charmantes personnes. Gordon lui manquait tout de même. Il aurait mérité une place ici, sauf qu’il ne pourrait tolérer le genre de discours que lui faisait sa meilleure amie. Elle ne mâchait pas ses mots. Parfois, la naïveté d’Arielle était ébranlée.

    Londres moldu était inconnu pour elle. C’était une des rares fois où elle pouvait s’y balader sans être accompagné de sa famille. Loin d’être conservatrice, elle avait du mal à se détacher de leur unique fille qui se laissait berner par n’importe quelle connerie. Il fallait donc croire que cette famille manquait de confiance envers la Poufsouffle. C’était déconcertant par moment devoir une jeune adulte aussi Ses grands yeux naïfs inspectaient chaque espace. Elle serrait la main de Link tirant parfois pour lui montrer des objets qu’elle ne connaissait pas. On avait la vague impression que la jeune femme n’avait jamais sorti. Elle connaissait la liberté qu’elle n’avait pas spécialement avec sa famille. La poufsouffle ne partageait pas tout avec eux. C’était comme cela. Il n’était pas la seule. Son Link avait encore moins de conversation qu’elle avec ses parents. Elle l’avait bien vue de ses propres yeux. Ses vieux ne semblaient même pas se soucier de sa sécurité, de sa santé et de lui en entier. Elle était peinée de le voir aussi ignorer par ses géniteurs. Elle lui donnerait ce cadeau ; elle voulait qu’il vive un semblant de vie familiale. Bien sûr sans les disputes ! Il arrivait qu’elle désobéisse et qu’elle soit punie. Pas longtemps, mais tout de même ! Arielle marchait entre Link et Briséis. Le trio entra dans un restaurant où une serveuse leur désigna une place tout au fond du bâtiment. La table était un peu à l’écart des autres. Elle donna un bisou sur la joue de Link avant de sourire à Briséis. « Tu sais, Bri’, je crois que tu as choqué la Poufsouffle que tu as dit qu’elle se ma..masturbait sous la douche ? je ne peux plus la regarder en face maintenant. Elle me fait des yeux méchants. Elle t’en veut et elle m’en veut en même temps… » Elle fit une petite moue. Elle n’aimait pas être nécessairement détestée par ses compatriotes. « Mais bon il ne faut pas être désagréable avec toi, sinon on en paye le prix ! Il faudra que je t’apprenne à être aimable » Une blague presque amusant de la part de la jaune. Elle tourna la tête en direction de Link. « Ça faisait longtemps que je voulais vous avoir tous les deux avec moi. » Elle les prit sous ses bras les serrant à un bras tous deux. « Je vais m’amuser cette fin de semaine » Elle ronronnait de bonheur entre les deux.






Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Promenade sur mars    Ven 9 Aoû - 16:42

Arielle était merveilleuse et comblait Link. Valérie était loin, enterrée dans son passée et Jillian était également de l’histoire ancienne. Rien ne pouvait gâcher le bonheur de Link et de sa belle. Il se souvenait encore de se jour où il l’avait trouvée, battue et apeurée et où il s’était promis que personne ne lui ferait plus jamais mal. Il avait tenu sa promesse et s’assurait de la combler. La chérir, l’attendre. Son innocence était légendaire que jamais il n’aurait crut qu’elle se donnerait à lui avant le mariage. Pourtant elle avait une amie que Link trouvait bien sympathique et qui l’avait probablement poussée à s’offrir au grand méchant loup que représentait le Grindelmonk aux yeux de son frère. Pourtant, Link était doux comme un agneau avec elle. Un peu de douceur enfin dans son monde après avoir reçu tous ses coups. La rendre forte, la rendre fière et plus songée. Tel avait été son but ultime et il était déjà fier des progrès qu’elle avait faits. Aujourd’hui, c’était chez les moldus qu’il retrouvait les deux poufsouffle. Ils s’étaient donné un point de rendez-vous précis, au fond d’une ruelle où les deux demoiselles avaient transplanés, puis le trio s’était dirigé vers un petit restaurant choisi par les soins de sa petite amie. Ils entrèrent et prirent tous place au fond, éloignés du reste des autres clients. Ainsi ils pourraient discuter un peu plus librement de trucs de sorciers dont le reste des moldus ne devait pas être au courant. Seul moi, petit moldu sorcier avait ce droit fantastique.  Pourtant, la magie n’allait certainement pas être le sujet principal en ce bel après-midi pluvieux. Surtout pas avec mademoiselle Briséis. Arielle déposait un baiser sur la joue de son amoureux qui lui adressa un sourire magnifique alors que la conversation reprenait de bon train avec la douce voix de son amoureuse. « Tu sais, Bri’, je crois que tu as choqué la Poufsouffle que tu as dit qu’elle se ma..masturbait sous la douche ? je ne peux plus la regarder en face maintenant. Elle me fait des yeux méchants. Elle t’en veut et elle m’en veut en même temps… » Des mots du genre dans la bouche de son amoureuse étaient plus qu’amusant. Elle avait toujours ce genre de gêne hésitante lorsqu’il en venait à parler de sexualité. Parfois c’était à se demandé ce qu’elle faisait avec une amie comme Bris’. Elle se pratiquait probablement à moins rougir. Elle ajouta à cela sa petite moue magnifique alors qu’elles continuaient leur conversation de fille dans laquelle il était plus ou moins concerné. Il ne savait même pas de quel fille elles parlaient. « Mais bon il ne faut pas être désagréable avec toi, sinon on en paye le prix ! Il faudra que je t’apprenne à être aimable » Link adressait un sourire à Bris. Maintenant, il savait à quoi s’en tenir. Il ne fâcherait pas madame. Bien qu’il doutait qu’elle arrive sincèrement à le mettre mal à l’aise. Il était plutôt à l’aise avec sa sexualité et de toutes façons, il n’avait absolument rien contre l’amie de sa Arielle.  Il n’était pas le genre de mec à se dégouter d’une femme qui jurait, il préférait d’ailleurs les gens qui disaient directement ce qu’ils pensaient plutôt que de passer par milles chemins ou encore mentir et utiliser la voie de la facilité. La plus belle tourna sa tête vers lui alors qu’elle ajoutait. « Ça faisait longtemps que je voulais vous avoir tous les deux avec moi. » Avait-elle déclaré alors qu’elle passait ses bras autours de leurs épaules. Link souriait bêtement, parce que peu importe ce qu’elle faisait, il la trouvait irrésistiblement mignonne. « Je vais m’amuser cette fin de semaine » Déclara-t-elle finalement. Oui, pas à redire, le week-end s’annonçait haut en couleurs. Il aurait peut-être également aimé avoir un peu d’intimité avec sa belle, mais ils en auraient tôt ou tard.

« Y’as pas à redire, avec vous deux. Vous me faites rire, on dirait presque que vous êtes de sœurs tellement vous avez de souvenir ensemble. »

Ajouta-t-il dans un grand sourire. Sœurs ou plutôt âmes sœurs. Link avait la sienne aussi, mais disons que depuis qu’il était avec Arielle et surtout avec ce qui s’était passé entre eux avant, il tentait de la gardé le plus loin possible de leur idylle.
Revenir en haut Aller en bas
 

Promenade sur mars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: CORBEILLE :: SAISON 3 - ARCHIVAGE-