Partagez | 
 

baby i did a bad bad thing + maës

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ikarias Hale-Fortenburry
avatar


Patience et justice sont nos atoux. Et nous respectons la mémoire de notre chère Helga.

first Log-in : 09/04/2013
parchemins : 201

MessageSujet: baby i did a bad bad thing + maës   Dim 30 Juin - 22:35



Maës & Briséis.


La fin d'année approchait à grand pas, les examens étant bientôt terminés, les élèves profitaient du beau temps pour se détendre et faire des conneries. La Salle Commune étant carrément déserte en cette après-midi ensoleillée, la sorcière était avachie sur l'un des canapés à lire un bouquin sur l'Astronomie. Oui on parlait bien de Briséis ... Qui pourrait croire que cette fêtarde invétérée puisse avoir un quelconque intérêt pour les livres ? Bien si ! Ne pas se fier aux apparences, la belle brune était une bonne élève - un peu paresseuse certes - mais une élève douée quand même. Bien que occupée à mémoriser le nom des Astres, Briséis n'avait qu'une chose en tête : Les vacances. Retourner sur l'Îlot n'était pas forcément dans ses plans, elle espérait pouvoir kidnapper Maës pour profiter de lui sous le soleil d'un pays chaud. C'était sa dernière année d'étudiant pour lui, la rentrée prochaine, la sorcière se retrouverait sans lui et ça, bah ça commençait à l'angoisser ... Il était son repère ici, elle avait besoin de l’apercevoir au moins quelques fois dans la journée pour que celle-ci se déroule bien. Une page allait se tourner et elle n'aimait pas ça. Pourtant ses tantes, en bonne vieilles sorcières sages qu'elle étaient, disaient toujours qu'il ne fallait pas craindre le changement. Rien n'était éternel de toute manière. Elle envoya valser son bouquin loin d'elle, laissant échapper un soupire lasse d'entre ses lèvres. Assez d'information dans la tête ! Les seules étoiles qui la faisait voyager étaient celles qu'elle voyait dans les yeux de Bucky, dégoûtant ce romantisme nan ? Elle eut un sourire moqueur pour elle-même à se mettre à penser telle une adolescente innocente et chaste qu'elle n'était plus. Allongée sur le sofa, seule, ses pensées étaient donc comme la plupart du temps dirigé vers son mec - dieu sexy et terriblement addictif - Elle pensait au poids de son corps sur le sien, ses caresses ... Les yeux fermés, la belle laissa doucement glisser sa main vers son entre-jambe, caverne des plaisirs interdits. C'était agréable de pouvoir se détendre après cette longue matinée de révision harassante ... Elle sortit rapidement de ses rêveries érotiques lorsqu'un groupe d'étudiant fît son apparition dans la tanières des jaunes et noirs. Elle se redressa avec un sourire amusé, les mecs ayant sans doute crû voir quelque-chose, elle passa devant eux en sifflotant.

La sorcière portait son uniforme de manière très négligé, la jupe semblant être plus courte que celle de ses camarades et le chemisier un peu plus moulant qu'à l'accoutumé. Les couloirs étaient frais et pourtant, l'astre solaire trônait fièrement dans le ciel pour réchauffer tout l'extérieur du domaine. Elle marchait d'un pas tranquille vers le Parc, rendez-vous de tous les étudiants en ce moment. Il faisait chaud, certains garçons étaient torse nus à s'amuser tandis que les filles bronzaient tranquillement sur l'herbe. En cherchant bien, la belle trouva un petit groupe de filles de son dortoir en pleine discussion. Vu que le politiquement correct n'était pas le fort de la sorcière, elle s'installa avec elles en affichant un sourire victorieux. Peu importe qu'elle n'était pas invitée ! Pas besoin d'invitation, elle allait là où elle le souhaitait. Briséis se coucha alors aux côtés des saintes ni touches, retirant ses chaussures et ses bas, la cravate s'envola rapidement et le décolleté qu'elle affichait semblait déranger ces mal-baisées. « Je crois que des cinquièmes années m'on vu me masturber tout à l'heure. » Les filles prirent toutes une mine choquée, yeux écarquillés et bouche en cul de poule. Un ange passe ... Elles se levèrent et s'éloignèrent en lançant des regards hautain. Briséis leur adressa un signe de la main, sourire aux lèvres pour les narguer évidemment. Bande de connes ! « J'en connais à qui ça leurs feraient pas de mal un coup de baguette ! » Cria-elle assez fort pour qu'elles entendent, et les autres aussi. La belle poussa un soupir puis ferma les yeux pour profiter d'un petit bain de soleil bien mérité quand tout d'un coup, une chose vint la tracasser. Elle se redressa en cherchant bien au fond de son esprit ce qui pouvait bien lui manquer ? Début de mois ... Argent de poche ? Non ça elle avait ... Devoirs à rendre ? Non plus ! Elle n'avait jamais de retard pour ce genre de chose ... Retard ? Règles ?! Ses menstruations qu'elle aurait dû avoir depuis plus de une semaine déjà ! Peut-être était-ce le stresse ? Mais non putain c'était pas une angoissée de la vie ... Était-il possible qu'elle soit ... ? Bordel de merde.

Un groupe de deuxième année attira l'attention de la sorcière. Ces dindes gloussaient tellement fort qu'il ne pouvait en être autrement. « T'as trop raison Tammy !! Il est trop canon ! » Des rires stridents de nouveau, elle grimaça légèrement en suivant le doigt de la dénommée Tammy vers le bellâtre en question. Elle fronça alors les sourcils en apercevant Maës apparaître dans le parc en compagnie d'autres garçons. Bien qu'elle était inquiète et énervée contre lui sur le moment, un petit sourire en coin s'était dessiné sur ses lèvres devant la splendeur de SON Appollon. Tammy avait raison. Elle jeta un regard en biais à son vagin, c'était à cause de lui et de sa libido qu'elle était peut-être enceinte. Elle se leva alors, traversant le parc pieds nus, les cheveux détachés, pour rejoindre Bucky. Une fois devant le groupe de garçons où elle se faisait mater sans aucune retenue, elle attrapa la main de Maës pour l'attirer un peu plus à l'écart. Un garçon se mît à la siffler en rigolant. Ce n'était pas drôle. « Ta gueule. » dit-elle alors au mec concerné. Peut-être que ça l'aurait amusé dans un autre contexte mais là ... Une fois éloignés du groupe, elle se plaça devant Bucky, bras croisés sous la poitrine. « On a un problème ! » Mais d'abord, elle l'attira contre elle pour l'embrasser fougueusement. Il était trop sexy et elle ne pouvait pas résister. Puis ça fera chier Tammy non ? Après ce petit échange sympathique, elle reprit son air sérieux et grave, celui qu'elle arborait souvent quand il y avait un problème du genre '' la bouteille de ketchup est vide ''. Devant le visage interrogateur de Maës, elle s'approcha de lui pour lâcher la nouvelle, à l'abris des regards, secret d'état quoi. « J'ai du retard si tu vois ce que je veux dire ! » Elle se mordit la lèvre inférieur, chose qu'elle faisait souvent quand elle était perturbée. Sérieux, Briseis & Bucky avoir un enfant ? Impossible ! Déjà qu'ils étaient allergique à l'engagement et tellement d'autres exemples concret qui prouvaient que non, ils ne pouvaient pas être parents.





inglorious basterds
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.


Dernière édition par Briséis P. Hale-Edington le Sam 6 Juil - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: baby i did a bad bad thing + maës   Mar 2 Juil - 17:11



'Cause you had a bad day, you're taking one down,

You sing a sad song just to turn it around ;

« Mais putain tu vas arrêter de faire ta pute de femelle! » « T’as complétement craqué Whit’, j’vais pas te servir de cobaye ! » « Mais c’pas me servir de cobaye, connard. Bon, en fait si… Mais sors toi les doigts du cul, montre que t’as des couilles ! » « Plutôt crever que tu me touches. » Lança sèchement Harrison. « Ca peut s’arranger si tu continues de m’les briser. Dans l’pire des cas tu risques quoi ? D’être dévisagé ? Ça pourrait te rendre beau gosse vue ta tête de con. » Fis-je, en salaud de renom. « Va t’faire foutre Maës ! » « Allez ! S’tu veux j’t’arrange un coup avec la pote de Bri’. T’sais la blonde, que t’arrêtes pas de mater. Ah et d’ailleurs, tu fais du bruit aux chiottes, quand t’es avec les photos d’elle. J’te l’dis juste comme ça. » Lançai-je affichant un sourire carnassier. J’avais été con, j’aurai dû y penser plus tôt. Là, je le tenais par la queue, c’était le cas de le dire. « Ta gueule ! C’est okay, mais j’compte sur toi pour ne rien dire, p’tit con. »  « Voyons, tu sais bien qu’on me faire entièrement confiance ! » Putain de blague. Je sortis alors ma baguette, et la pointa vers Harrison. « T’en fais pas, j’vais prononcer le sortilège tout doucement… Pour qu’il soit plus faible. » Dis-je pour le prendre pour un con. J’alignais un beau sourire, m’apprêtant à lancer le sortilège. « Diffinito. » « PUTAIIIIIIIIIIN !  Enfoiré ! »  Hurla-t-il alors. « Mmh. Oups ? » Fis-je en réponse à ses cris de douleur. « Fais quelque chose, ça fait mal putain ! » Lança-t-il d’un ton presque suppliant. « Roh ça va. Bon. Au moins on verra si l’expérience marche ou pas… Augmenta Incenta ! » Criai-je presque. Ce sortilège visant à atténuer les conséquences du sortilège précédemment incanté. Mais l’on pouvait observer les taillades s’ouvrir que plus sur ses bras et son visage, le sang perlant sur sa peau. « BÂTARD ! Ça fait l’effet inverse ! Ça brûle !!!! » Se plaignit-il. « Oh merde… J’ai fait l’mauvais. J’suis con, j’ai dit ‘ augmenta ‘ en plus… J’ai pas réfléchis. Alors ! Reducta Incenta ! » Prononçai-je dès lors. Ses blessures se refermèrent alors, mais pas entièrement. « Augmenta Incenta ! » Lançai-je désormais, afin d’accentuer le sortilège précédemment lancé qui était celui pour réduire le sortilège lancé encore avant… « Putain attends j’suis perdu. J’dois dire lequel maintenant ? Mmh. Reprenons. Je t’ai fait mal. J’ai réduit le sort qui fait mal. J’ai augmenté le sort qui réduit le sort qui fait mal. Donc je dois augmenter le sort qui augmente le sort qui réduit le sort qui fait mal ! C’est ça ! » Fis-je satisfait de mon raisonnement. « Augmenta Incenta ! » Lançai-je à nouveau, ses blessures terminant de se refermer. « Et voilà ! Plus rien ! Et même pas besoin d’essence de Dictame. Bon, j’peux aller déposer le brevet sur ces sortilèges. A moi la fortune ! » « Tu me prends vraiment pour un con ? »  « Oui. »  Répondis-je spontanément. « Allez, viens. On va rejoindre les autres et filer au parc. Y’a du soleil mon ami ! Et promis, j’m’arrangerai pour la blonde. Homme de parole ! Enfin presque-parole. »  

Et nous quittâmes la petite pièce rejoignant la salle commune des Hufflepuff. De là, nous proposâmes aux autres jaunes de nous rejoindre, et nous prîmes la direction du parc. Il y avait la moitié des élèves du château profitant de l’air du parc. L’autre moitié devait réviser. Le parc était découpé en sections, pendant le temps libre. Une section par année, et plus l’on montait dans les années, plus les sections étaient agréables, bien placées, et surtout grandes. On passa non loin des gamines de deuxième année, ou troisième, pas plus. Des pucelles en chaleur, accrocs à Twilight. Même pas dit qu’elles savent ce qu’est un pénis, ou un vagin. Peut-être qu’elles pensent que ça sert juste à pisser… J’aperçus alors Briséis un peu plus loin, s’avançant hâtivement vers moi. Pieds nus, cheveux détachés, une tenue diablement sexy… J’étais fier d’elle. Mais j’avais peur. Son expression défaite me faisait peur. Y’avait un truc qui n’allait pas. Mais quoi ? Elle attrapa ma main afin de m’attirer plus en retrait. Je remarquais qu’un groupe de mecs la matait sans se gêner. D’ailleurs, l’un d’eux s’autorisa à la siffler. Je m’apprêtais à aller le voir. « Ta gueule. » Lança Briséis à l’intention du pauvre type. Celui-là, il était sifflant. Tellement, que le mec se calma. Quelques mètres plus loin, elle se posta droite devant moi, croisant ses bras sous sa poitrine, ne la mettant que plus en valeur. Sur l’instant, j’avais envie d’elle. Vraiment. « On a un problème ! » Entama-t-elle, sans préavis. « Mmh, ça j’aime pas. J’peux péter la gueule du type qui t’a sifflé, histoire de me chauffer avant d’entendre ce que t’as à dire ? » Répondis-je, mais elle n’écouta même pas ce que je venais de dire. Elle m’attira à elle et m’embrassa fougueusement. Si c’était cela le problème, je veux des problèmes tous les jours… Mais cela ne dura pas. Elle coupa net l’échange, se détachant de mes lèvres. « Non mais c’est pas grave, j’peux toujours m’occuper de lui après… » Lançai-je, encore sous le coup de ce baiser passionné. C’était si bon. Briséis reprit son air sérieux et grave, croisant à nouveau ses bras sous sa poitrine. Elle s’approcha légèrement de moi. « J'ai du retard si tu vois ce que je veux dire ! » Souffla la belle brune. Là, je n’y croyais pas mes oreilles. Je devais avoir halluciné. Je fis mine de ne pas avoir entendu, dans un premier temps. Mais son regard voulait tout dire. Mais cela ne pouvait être ce à quoi je pensais. De toute façon, elle venait bien de parler de problème, non ? Mais si c’est ça, alors ce n’est pas un problème, c’est bien pire que ça ! Donc ce n’est pas ça, puisqu’elle a dit problème. « T’as pas fini un devoir que tu dois rendre dans une heure, et tu veux que je t’aide à le faire ? » Bim. La gifle siffla aussitôt. Je ne l’avais pas vu venir celle-là. « Aïeuuuuh ! » Fis-je avec une moue boudeuse. Okay, donc c’était sérieux, et elle parlait donc du big méga over super problème. « Mais… Mmh. ‘Fin c’est pas possible ? Bon okay si c’est possible mais… ben voilà quoi ! » Lançai-je en guise de réaction. Pas vraiment ce à quoi elle s’attendait, considérant le regard meurtrier qu’elle me lançait actuellement. « Bon, ne t’inquiète pas. Si c’est le cas, on ira à Sainte-Mangouste, ils s’en occuperont. » Enchaînai-je pour la rassurer. Mais, malgré l’annonce du problème, me vint une question qu’il me fallait poser. « Juste… Tu voudrais vraiment t’en débarrasser ? » Demandai-je alors. Autant la folie lui prendrait de vouloir le garder.

Briséis et moi, parents ? Le gosse serait suicidaire. Et nous aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Ikarias Hale-Fortenburry
avatar


Patience et justice sont nos atoux. Et nous respectons la mémoire de notre chère Helga.

first Log-in : 09/04/2013
parchemins : 201

MessageSujet: Re: baby i did a bad bad thing + maës   Sam 6 Juil - 13:58



Maës & Briséis.


Une journée d'été comme elle aimait, le soleil brûlait doucement sa peau satinée, elle aurait aimée pouvoir profiter de ce beau temps dans un contexte différent. Être avec lui, sur une plage, collé à son mec en train de bronzer sans se soucier de rien. D'ailleurs, la seule personne avec qui elle pouvait aller dans l'eau, c'était Maës. Elle avait une confiance aveugle en lui. Le parc était bondé, les élèves gâchaient cette après-midi ensoleillée selon elle. Briséis n'aimait pas les gens, c'était connu ça ! La journée aurait put être parfaite si seulement elle n'avait pas ce petit problème ... Briséis ne se voyait absolument pas mère, pas avant une dizaine d'année et encore ! Elle était dépourvue d'instinct maternel, peut-être un peu trop égoïste aussi. Le peu de place qui lui restait dans son coeur, elle l'avait offerte à Bucky. Alors ajouté un enfant à leur duo déjà très bancal par moment, elle n'y songeait absolument pas ! Briséis ne se projetait jamais aussi loin que la journée suivante. Il était possible qu'un petit être grandisse dans son ventre, prêt à changer la vie du jeune couple qui ne rêvait que de passion, de sexe et de drogues. D'ailleurs en y pensant, son bébé ne serait pas handicapé ? Avec toutes les drogues, cigarettes, alcools et substances illicites ingurgités ? ... Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ce genre de chose, il était fort possible que ce ne soit qu'un retard bénin.

La belle traversa alors le parc pour rejoindre Bucky, l'attirant un peu à l'écart des autres. « Mmh, ça j’aime pas. J’peux péter la gueule du type qui t’a sifflé, histoire de me chauffer avant d’entendre ce que t’as à dire ? » Il faisait évidemment allusion au petit puceau qui avait sifflé sa femme, mais la sorcière ne lui laissa pas vraiment le temps de parler, non, elle l'attira par la ceinture de son jean contre elle pour l'embrasser avec fougue. Il n'avait pas qu'à être aussi sexy ! Elle se détacha doucement de ses lèvres, reprenant alors son sérieux tandis qu'il ajoutait. « Non mais c’est pas grave, j’peux toujours m’occuper de lui après… » Elle secoua la tête négativement, ce n'était pas le moment d'aller bastonner, il y avait plus grave ! Intérieurement elle souriait mais elle ne laissait rien transparaître sur son visage fermé et inquiet. Puis elle lâcha la nouvelle comme une petite bombe qui fit son effet assez rapidement. Elle le regardait, scrutant ses réactions avec une certaine appréhension. « T’as pas fini un devoir que tu dois rendre dans une heure, et tu veux que je t’aide à le faire ? » Inutile de mentir, elle se retenait de pas rigoler ! Elle donna une petite gifle au beau gosse pour le faire revenir à la réalité ! Une petite frappe mignonne hein, pas comme elle lui en avait donné certaine fois. « Aïeuuuuh ! » Un tout petit sourire fit son apparition sur ses lèvres, qu'elle gomma aussitôt pour lui montrer que ce n'était pas une blague, c'était sérieux ! Comme toutes femmes, ça lui arrivait de temps en temps d'avoir un retard d'un jour ou deux ou alors que ça arrive un peu en avance, mais plus d'une semaine ... C'était inquiétant ! « Mais… Mmh. ‘Fin c’est pas possible ? Bon okay si c’est possible mais… ben voilà quoi ! » Elle leva les yeux au ciel, prête à lui en remettre une si c'était nécessaire ! Elle regarda alors autour d'elle, reportant ensuite ses iris vairons sur Bucky qui semblait enfin comprendre le problème. « Bon, ne t’inquiète pas. Si c’est le cas, on ira à Sainte-Mangouste, ils s’en occuperont. » Sur le moment, elle resta muette et figée sur les propos de son copain. Pour lui, la décision était très très simple. Une visite à Sainte-Mangouste et le problème était résolue ! Par moment, elle aimerait pouvoir être un mec. Briséis ne savait pas si elle devait se sentir soulagée ou énervée ? Pour lui, pas besoin de réfléchir c'était décidé. Que répondre ? « Juste… Tu voudrais vraiment t’en débarrasser ? » Elle croisa alors son regard. Enfin il lui demandait son avis ! Elle laissa échapper un rire, faux, pour montrer qu'elle s'en foutait. Elle se laissa tomber sur l'herbe, assise en tailleur à dégommer les pauvres petites fleurs autour d'elle. « Bien-sûr que oui ! Pourquoi je voudrais d'un gosse ? En plus t'en veux pas non plus, si je le suis, on réglera le problème. » En faite elle ne s'était jamais réellement poser la question jusqu'à que cela lui arrive. Il y avait tellement de contre et très peu de pour ... Tout se brouilla alors dans sa tête.

« Bientôt tu vas bosser, quant à moi il me reste encore une année, c'est pas le moment. Mais ... Il est de toi quoi. Enfin bref, ça se peut y'a rien du tout, on fera ce putain de test à la con, je pisserai sur ce bâton de merde et ça sera qu'un putain de mauvais souvenir après. » Elle se coucha alors sur le dos pour regarder le ciel. Elle ferma alors ses yeux, se braquant alors sur le sujet. Elle ne voulait pas en parler cent-sept ans ! Elle voulait un câlin mais comme d'habitude, trop fière pour réclamer cette salope. Par Merlin, elle imaginait même pas la réaction de ses tantes si elle était enceinte ... Elle poussa un soupir en cachant ses yeux à l'aide de ses bras, quelle merdier ! « Désolé de t'avoir dérangé, tu peux retourner avec tes potes si tu veux. »

Ralala les femelles, toujours en train de bouder pour un rien !





inglorious basterds
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: baby i did a bad bad thing + maës   

Revenir en haut Aller en bas
 

baby i did a bad bad thing + maës

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: CORBEILLE :: SAISON 3 - ARCHIVAGE-