Partagez | 
 

LADIES COME FIRST -> alwinda&beatrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
“Tris” E. Snape
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 21/04/2013
parchemins : 165

MessageSujet: LADIES COME FIRST -> alwinda&beatrice   Mer 17 Juil - 19:19

LADIES COMES FIRST
C’était toujours dans la salle pluvieuse que j’en arrivais à mes idées de génie. Oublier la bibliothèque les amis, pour moi c’était la salle pluvieuse. J’avais beau être une serdaigle, mais je n’étais absolument pas une serdaigle comme les autres. Au contraire, j’étais le type de personne qui n’entrait pas dans une petite boite bien fixe et qui n’entrerait jamais dans l’une d’elles. Et j’aimais bien ce petit coté qui me différenciait des autres. Aujourd’hui, j’étais justement en direction de la salle pluvieuse parce que j’avais un dernier devoir à rendre et j’avais besoin d’inspiration. Un seul petit devoir et l’inspiration m’échappaient complètement. Je ne savais pas quoi travailler dessus. C’était un devoir de sortilège, mais en d’autres mots on devait prendre une classe de sortilèges et tenter d’en ressortir quel autre type de sortilège pourrait être créé pour cette classe. Donc si on choisissait une classe de sortilège ménager et bien on devait analyser tous les sortilèges qui pouvais être placé dans cette catégorie pour tenter de voir ce qui manquait. Très certainement, que le professeur nous préparait pour l’an prochain, mais il avait fallu qu’il ajoute une petite difficulté en plus. On n’avait pas le choix de notre classe de sortilège qu’on prendrait. Tour à tour, nos noms avaient été pigés et on avait été assigné une classe elle aussi tirer au sort. Manque de chance, j’étais tombée sur la classe de sortilège la plus ennuyeuse selon moi. La classe des sortilèges ménagers. Personnellement, je ne voyais pas ce que je pouvais bien faire au niveau de ce travail, mais je devais me forcer comme toujours. Je ne remettais jamais un devoir à moitié terminer.

J’avais donc besoin d’inspiration et c’était dans la salle pluvieuse que j’allais trouver cette inspiration. Je me pressais pour entrer à l’intérieur de la salle pour trouver un lieu tranquille. Ce n’était pas tout le monde qui aimait cette salle ce qui allait surement tourner à mon avantage. Me retrouver seul dans la salle serait tout simplement parfais. J’aurais un petit ilot de tranquillité avec une pluie constante. Aussitôt, arriver aussitôt je savais que j’allais avoir la paix pour un certain moment. Je souriais à pleine dent et je m’installais tranquillement pour laisser la pluie faire sont effet habituel. Non, la pluie ne m’avait jamais réellement fait peur. Et en plus j’adorais l’eau. C’était un truc étrange. Je m’endormais toujours comme une masse quand j’entendais le son de la pluie frapper contre la fenêtre de ma chambre. Les jours de pluie, n’étaient pas morose pour moi il était tout simplement positif.

J’avais rapidement laissé mon esprit divaguer, assise sur le sol. Sans parapluie dans l’espace de quelque minute je m’étais retrouvée complètement trempé et tout sourire. Je pensais à mon devoir, à mes vêtements trempés que j’allais devoir sécher en sortant d’ici, à la dernière mission du cercle, à ma famille. Bref, tout cela pour dire que je pensais à tout et à rien. Rien de bien sérieux. Rien qui mettrait ma vie en danger. Mais ma concentration avait rapidement été brisée quand soudainement j’avais entendu la porte de la salle se refermer à nouveau. Je reportais mon attention vers cette dernière et remarque que ce n’était pas quelqu’un qui sortait de la salle, mais plutôt quelqu’un qui y était entré. Je me levais pour tenter de voir qui c’était et de loin je n’étais pas capable de vraiment reconnaître qui était la personne qui était entrée. Je me rapprochais donc et un sourire se pointait au bout de mes lèvres quand je voyais finalement qui était entré dans la salle. C’était ma bonne amie Alwinda. Je souriais et je lâchais. « Alors Scamander besoin d’une bonne thérapie pluvieuse toi aussi? »






⊹ Fear doesn't shut you down; it wakes you up.
I think we’ve made a mistake, ...We’ve all started to put down the virtues of the other factions in the process of bolstering our own.  I don’t want to do that.  I want to be brave, and selfless, and smart, and honest... I continually struggle with kindness.

Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: LADIES COME FIRST -> alwinda&beatrice   Jeu 18 Juil - 17:41

La fin de l’année approchait, cela se sentait dans tous les coins et recoins du château. Les esprits étaient plus légers et les allures plus joyeuses, toutes les pensées étaient déjà dirigées vers les vacances à venir et on sentait bien l’excitation de toutes ces petites têtes blondes pendant et en dehors des derniers cours encore enseignés. Je ne comprenais pas tout ce qui les attiraient tant dans cette période de vacances, pour moi, l’été était surtout synonyme d’errance et de travail, pas que je regrettais d’avoir pris mon indépendance mais la vie à Poudlard était tout de même bien plus facile. Ainsi, je profitais de tous les instants possibles passés entre les murs du château, après tout, qui savait ce qu’il pourrait se passer pendant les vacances ? La vie pouvait être si courte, s’arrêter si brutalement… Mais si cela devait arriver, je n’avais pas peur, pourquoi avoir peur de quelque chose que l’on ne pouvait pas éviter ? C’était idiot, et comme j’étais loin d’être idiote, la mort était le cadet de mes soucis. Marchant dans les couloirs du château, serrant contre moi mon carnet et mon livre de potions je descendais les escaliers menant aux catacombes. J’avais pensé à rejoindre le couloir vide, pour être le plus tranquille possible et travailler correctement sur mes potions mais, comme d’habitude, c’est la salle pluvieuse qui est apparue dans mon esprit dès que je me suis levée de ma chaise. C’était fou cette attraction qu’exerçait cette salle sur moi… C’était un peu comme si c’était mon havre de paix en ces temps sombre où l’extérieur était de plus en plus plongé dans les ténèbres. Les sourires ne trompaient personne, dans l’ombre, la guerre approchait, cette année, l’hiver risquait d’être long, très long, et très dur pour tout le monde. Et pourtant, j’y passais de moins en moins de temps au fur et à mesure que les années avançaient, les cours et les petits à côtés me prenaient bien trop de temps pour pouvoir passer du temps à me détendre bercée par les gouttes d’eaux ricochant sur le sol.

Arrêtée devant l’entrée de la salle, je sortis ma baguette et lançai un « Impervius » sur mes affaires avant de retourner la baguette vers moi et de faire de même, ainsi, je pourrai profiter de l’atmosphère apaisante de la pièce sans en ressortir trempée jusqu’aux os. Décidemment, la magie était bien utile… Ouvrant la porte doucement je me retrouvai dans la salle et une aura de calme de d’apaisement m’envahit instantanément. J’espérais être seule, je ne voulais pas que quelqu’un m’espionne pendant que je travaillais sur mes potions. Mes projets n’étaient pas top secrets mais je préférais les garder pour moi. Surtout lorsque mon travail portait sur le sang, question bien épineuse par les temps qui courraient. Mais j’entendis des pas se rapprocher de moi, manquant de soupirer je me retins au dernier moment lorsque le visage d’une de mes amies les plus proches apparu au travers du rideau de pluie. Mouillée autant qu’il était possible de l’être la jolie rousse me fit un sourire auquel je répondis doucement. Eludant sa question je dis doucement tout en déposant un baiser sur sa joue : « Snape, j’aurais dû me douter que tu serais ici. » Lâchai-je en observant le coin de la salle duquel elle venait. Par terre je pus apercevoir quelques parchemins dispersés ici et là, j’aurais dû m’en douter, elle était encore en train de travailler. Une Serdaigle, ce n’était pas pour rien qu’elle avait rejoint la maison de Rowena . « Tu es encore en train de travailler un devoir ? Je vois que l’ambiance de débauche et le souffle de laxisme traversant l’école n’ont aucun impact sur toi. » Repris je doucement. Nous allions surement passer plus de temps à discuter qu’à travailler et pourtant il aurait fallu. Mais, nous ne nous voyions pas bien souvent alors tous les instants que nous pouvions passer ensemble étaient d’ors.
Revenir en haut Aller en bas
“Tris” E. Snape
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 21/04/2013
parchemins : 165

MessageSujet: Re: LADIES COME FIRST -> alwinda&beatrice   Mer 31 Juil - 20:52

LADIES COMES FIRST

Moi arrêté d’étudier? Impossible. Même si j’aimais bien relaxer une fois de temps en temps j’aimais avoir mon cerveau qui fonctionnait à plein régime en tout temps. Ça m’empêchait de faire des conneries. J’en avais déjà bien assez fait quand je m’arrêtais pour faire la fête ou pour faire ce que tout le monde faisait dans cette école je n’avais pas besoin d’en rajouter d’autre. Et je n’étais pas la seule. La fin de la session signifiait que la plupart des étudiants de poudlard étaient en train d’étudier dans un coin ou dans l’autre du château. Malheureusement, ce n’était pas toujours dans le silence. Parfois je m’amusais à les observer et je me demandais s’ils travaillaient réellement ou s’ils n’étaient pas plutôt en train de s’amuser. Et je le conçois il y en avait beaucoup qui passait plus de temps à parler qu’à étudier. Dans ces temps-là, je quittais le sanctuaire qu’était la bibliothèque et je trouvais d’autres endroits. Et la salle pluvieuse était mon endroit favori dans toute cette école. J’avais donc cherché refuge ici et je n’étais pas non plus la seule à avoir cherché refuge ici. Je m’en aperçus quand finalement la porte s’était ouverte brisant ma petite bulle que j’avais réussis à me faire pour travailler. C’était une petite bulle personnelle ou je pouvais me concentrer.

Bien entendu, curieuse comme il n’est pas possible de l’être, j’avais dû aller voir qui était entré dans la salle. J’avais eu un sourire en voyant la serdaigle. Il n’y avait bien entendu qu’elle pour avoir besoin d’une bonne séance d’étude dans la salle pluvieuse. C’était plutôt rigolo. Elle, bien entendu, avait préféré se protéger de la pluie alors que moi il n’y avait réellement que mes outils de travail qui était protégé de celle-ci. J’avais toujours aimé sentir l’eau frapper ma peau. Alors j’étais parfaitement trempée, les vêtements coller à mon corps et un énorme sourire coller aux lèvres. « Snape, j’aurais dû me douter que tu serais ici. » Je souriais en l’entendais parler. Bien entendu, c’était l’endroit ou nous avions réellement appris à nous connaître. La sorcière faisait aussi partie du cercle de par sa famille comme moi, mais avant d’être a poudlard je ne pouvais ne pas dire qu’on avait réellement accrocher. Ou plutôt on ne s’était jamais réellement parlé avant d’être à poudlard. « Oui tu aurais dû te douter que je serais ici. » Surtout qu’à l’extérieur du château il y avait un soleil plombant. Moi qui préférais l’eau à la chaleur j’allais naturellement choisir la salle pluvieuse. « Mais c’est ici que les grands esprits ne se rencontrent alors pas tellement étonnant non plus. » Je souriais. Je me faisais un petit compliment au passage tout lui adressant le compliment un petit sourire en coin.

« Tu es encore en train de travailler un devoir ? Je vois que l’ambiance de débauche et le souffle de laxisme traversant l’école n’ont aucun impact sur toi. » Je souriais en reprenant la place que j’avais quittée quelque instant plus tôt. Moi, me relâcher? Jamais! « C’est quand je me relâche que je fais des bêtises. Alors, non, je crois que je vais continuer d’être la jeune femme sage que je suis et étudier. » Bien entendu je n’étais absolument pas sage. Loin de là, mais sincèrement tout le monde s’en foutait je ne crois pas qu’il y avait une seule personne dans cette école qui ne l’était. Et je faisais ici référence à l’époque ou j’avais fait la plus grosse de mes bêtises. Donner ma virginité et tomber enceinte. Bien entendu, je m’étais occupée du petit problème dans une petite clinique moldu de Londres, mais il fallait dire que depuis j’étais encore plus studieuse que jamais. Surement que certains diraient que j’étais encore plus coincée que jamais. Mais au moins, je n’enchainais pas les conneries comme certaines de mes compatriotes. « Mais on dirait que l’ambiance de débauche ne t’a pas affectée non plus ma chère. Parce qu’à moins que tu ne travailles sur un de tes projets personnels tu viens aussi faire un devoir. Et dans les deux cas, je ne peux pas dire que ce soit la grande débauche! » J’avais parlé en faisant un signe de tête vers les livres qu’elle avait avec elle. C’était facile de deviner qu’elle non plus n’était pas ici pour une petite soirée relaxe. « Ne reste pas debout, assied toi. » J’avais déjà reporté mon regard sur mes parchemins qui visiblement ne m’inspirait absolument pas. Ce projet allait être infernal. Si au moins j’avais pu tomber sur un sujet intéresse comme les sortilèges offensifs ou les sortilèges défensifs. Mais non j’étais tombée sur les sortilèges les plus ennuyeux de la planète. Surement, la raison pour laquelle je gardais une oreille attentive au cas ou mon amie désirait plutôt parler que d’étudier.





⊹ Fear doesn't shut you down; it wakes you up.
I think we’ve made a mistake, ...We’ve all started to put down the virtues of the other factions in the process of bolstering our own.  I don’t want to do that.  I want to be brave, and selfless, and smart, and honest... I continually struggle with kindness.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: LADIES COME FIRST -> alwinda&beatrice   

Revenir en haut Aller en bas
 

LADIES COME FIRST -> alwinda&beatrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: CORBEILLE :: SAISON 3 - ARCHIVAGE-