Partagez | 
 

Feel this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Desiree E. Greyback
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 07/10/2012
parchemins : 1127

MessageSujet: Feel this moment    Dim 17 Nov - 1:23

    C’était difficile d’oublier une scène dont il était hors de question d’apercevoir, mais par malheur nous étions témoin. Desiree avait vu ce qu’elle n’aurait du voir. Vivre dans la parfaite ignorance était parfois un salut bien plus facile qu’être témoin de la sombre vérité. Elle aurait voulu ne jamais voir la vérité en face, c’était si douloureux qu’elle souffrait de cette scène qui lui revenait sans cesse en tête, même si elle avait décidé de tenter de l’oublier. Elle avait eu peine à croire qu’après quelques jours de couple qu’un homme disant l’aimer pouvait se retrouver dans le lit d’une autre. D’ailleurs cette femme, elle la haïssait profondément. Cette dernière n’avait hésité à laisser Finnick prendre une fois de trop sa vertu et Samwell l’avait quitté pour retrouver cette demoiselle. La haine. Desiree ne pouvait faire autrement que la détester profondément. Elle connaissait ce sentiment plus que personne d’autres. Les Greyback n’étaient pas reconnus pour être des cœurs tendres ; la colère se muait en violence extrême. La gryffondor se retenait de ne pas lui sauter à la gorge ainsi lui tirer la déplumer de ses blonds cheveux. C’était presqu’un fantasme plutôt d’une extrême violence. Hélas, c’était du quotidien de Desiree d’avoir ce genre d’idée à la Greyback. Pourtant, elle voulait s’éloigner de ses racines pour vivre comme elle le désirait. Desiree ne pouvait se laisser aller, mais elle se promettait que si Katniss s’approchait à nouveau… elle laisserait ses gênes Greyback faire surface.

    Desiree devait se recueillir immédiatement. Malheureusement, elle avait fait quelques cauchemars depuis ses quelques jours. Son retour à Poudlard n’était pas aussi bien qu’elle aurait pensé. La gryffondor avait passé le reste de l’été en compagnie de son amour. Bien qu’elle ait été heureuse cet été, elle ne pouvait garder un œil sur lui. Il pouvait jouer au vagabond volant la vertu des quelques vierges de poudlard. Elle ne savait pas si Finnick apprenait de ses erreurs. Peut-être recommencerait-il ? Qui sait ? Il l’avait fait une fois, pourquoi n’en ferait-il pas de même ? Finnick vivait dans son monde où il se foutait bien de la race humaine. Ce qui comptait à ses yeux, c’était de venger sa sœur en vivant égoïstement et comme un salaud. Desiree savait qu’il n’agissait pas comme la plupart avec elle, mais elle ne savait sincèrement pas s’il était capable d’oublier qu’elle était une sang-pur tout comme lui, mais comparativement à lui elle venait d’une famille pro-sang-pur sans l’être. Ne lui avait-elle pas prouvé qu’elle était de son côté ? Enfin, elle avait besoin de méditer sur la question tard dans la nuit. Elle sortit de sa salle commune en amenant qu’une simple couverture pour la déposer sur le gazon du parc. Elle avait autrefois l’habitude de contempler les magnifiques étoiles pour réfléchir et se sentir pleinement heureuse. Les étoiles, c’était si beau. La liberté, elle la voyait à travers cette petite boule scintillante dans le ciel. Elle pouvait pleinement rêver à ce qu’elle voulait sans l’obtenir. L’espoir, le rêve et la liberté faisaient partie du firmament. Les étoiles, les si belles étoiles.

    Elle enfreignait les règlements de poudlard pour mieux se sentir. Elle sorti en catimini avec son petit sac et sa couverture pour s’installer dans le parc en pleine nuit caché par un grand arbre. C’était un beau soir où il ne faisait ni trop froid ni trop chaud. Le ciel était à découvert. Desiree se coucha sur le sol. Elle contemplait l’espace. Les belles étoiles. Elle s’ennuyait de l’époque où elle avait la chance de regarder ses étoiles. Elle en avait oublié le plaisir qu’elle ressentait. Cette activité n’était donc plus à négliger dorénavant. Desiree s’en faisait la promesse. La gryffondor entendit des pas sur l’herbe fraîche. Elle tourna la tête en sa direction ; Samwell se tenait là à ses côtés. Elle reposa son regard vers le ciel. En apparence, elle faisait comme si elle ne l’avait pas vu, mais elle ouvrit la bouche. « Je me souviens lorsqu’on regardait ensemble les étoiles… c’était un bon moment entre nous… » Elle se tut laissant en suspend sa phrase. Elle ne lui avait pas reparlé depuis déjà un moment, depuis qu’il avait mis fin à leur couple. « Mais, tu as choisi de partir avec une conne soit la salope de Poufsouffle. » elle n’avait pas Katniss dans son cœur même si elle pouvait choquer son ancien amant, elle s’en fichait. Elle ne cachait pas sa rancœur. Elle avait eu beaucoup de peine quand il avait mis fin. Elle n’avait peut-être pas pleuré devant lui, mais elle était partie loin de lui pour pleurer ce qu’elle avait sur le cœur. Elle avait toujours voulu que ses couples fonctionnent même quand ils battaient de l’aile. « Qu’est-ce que tu veux, Sam ? »




(c) wayland
Revenir en haut Aller en bas
Samwell N. Potter
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 16/09/2012
parchemins : 272

MessageSujet: Re: Feel this moment    Ven 24 Jan - 1:08

Les règlements de Poudlard ? Tu les connaissaient par coeur parce que tu avais fait presque exprès pour les enfreindre tous les uns après les autres. Enfin, tu n'avais tuer personne parce que tu n'étais pas de ses idiots insouciants des autres. Non. Tu aimais simplement être libre d'aller où tu voulais quand tu voulais, même si c'était dangereux pour toi. La liberté, le grand air. C'était bon d'y goûter autrement que lorsque tu devenais la bête féroce en laquelle la lune te transformait.  Juste sentir le vent mordillant légèrement ta peau de sorcier, les frissons t'envahir pour te tenir au chaud. L'été était encore là même si les nuits étaient de plus en plus fraîches. Il fallait en profiter non ? Avant d'avoir eut le temps de dire Halloween, vous vous retrouverez avec de la neige par dessus la tête. Tu étais donc sortit, vêtu simplement d'un pull par dessus un t-shirt et d'un pantalon. Descendait les étages de la salle commune en cernant les murs pour ne pas croiser de préfets ou professeurs. Le parc ne tardait pas à s'offrir à toi, mais tu n'étais pas le seul qui avait voulu en profiter ce soir. Une personne aux cheveux longs et brillants était assise un peu plus loin. Heureusement que tu n'étais pas préfet, elle ce serait fait chopée en un tournemain.  Tu t'avançais vers elle, comptait sermonner gentiment la personne avant de ne vaquer à tes occupations, mais tu ne te doutais pas que ce serait une personne qui t'avais été chère et qui l'était toujours. Tu lui adressais un sourire alors que tu arrivais à sa hauteur. Desiree, toujours aussi belle. Tu prenais doucement place à côté d'elle. « Je me souviens lorsqu’on regardait ensemble les étoiles… c’était un bon moment entre nous… » Dit-elle en signe de bonjour alors que tu rigolais doucement.

« Elles étaient dans tes yeux mes étoiles préférées. » Dis-tu en lui adressant un doux clin d'oeil alors qu'elle n'en semblait pas autant convaincue étant donné la phrase qu'elle te sortit par la suite. « Mais, tu as choisi de partir avec une conne soit la salope de Poufsouffle. » Tu poussais un léger soupir en roulant des yeux. Elle mélangeait les choses là, tu ne l'avait pas quitté pour Katniss, tu avais seulement refait ta vie avec Katniss après, enfin, pour le temps que cela avait duré.

« Elle n'était pas la raison de notre rupture, tu le sais bien Desi... » Commençais-tu sans pour autant pouvoir terminé ton idée. « Qu’est-ce que tu veux, Sam ? » Demandait-elle un peu sèchement alors que tu gardais ton sourire.

« Rien. Je voulais venir t'embêter en te disant que ta planque est pas trop subtile et que tu risque de faire perdre des points à Gryffondor quand un préfet te verra mais... T'as pas l'air d'aller, je me trompe ? »

Lui demandais-tu en oubliant d'être chiant pour se concentrer sur la demoiselle à tes côtés qui avait l'air d'une humeur médiocre, pire que j'habitude. Ce n'était tout de même pas à cause de toi, si ? Tout cela n'était-il pas du passé, tu n'étais même plus avec Katniss ni même avec Ys.






What have you done to
me, my sweetest friend ?
Revenir en haut Aller en bas
Desiree E. Greyback
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 07/10/2012
parchemins : 1127

MessageSujet: Re: Feel this moment    Dim 26 Jan - 0:21

L’arrivé de Samwell dérangeait  Desiree. Il fallait savoir qu’elle avait partagé cette activité qu’elle aimait tant avec lui malheureusement il était parti comme tous les autres.  Finnick n’était décidément pas le genre d’homme qui regarderait les étoiles que pour rêver.  En fait, il n’était pas toujours l’homme qu’il espérait qu’il soit. Était-ce si difficile d’être gentil avec elle ? Elle ne demandait pas la lune seulement qu’on l’aime un peu.  Ce n’était pas donné à tout le monde de trouver l’amour ou ce qui ressemblait à de l’amour. Elle avait tant espéré un jour de trouver quelqu’un sur qui compter.  Elle n’avait pas la possibilité de s’appuyer sur une épaule provenant de sa famille ou de son entourage comme ses amis depuis la naissance. Ils ne la supporteraient pas à travers ses choix.  Elle avait choisi de tourner le dos à tous ceux qui suivraient l’idéologie pro-sang-pur sans pour autant se battre contre eux comme l’ordre le faisait.  Elle était plutôt une spectatrice qui souffrait en voyant ceux qu’elle avait tombée au combat. Desiree était prise entre eux.  Enfin, elle avait longuement écouté Finnick parler de sa haine contre les autres sang-purs. Il l’avait tout autant décrite comme les monstres qu’il pensait voir, mais le poufsouffle avait tort. Elle n’était pas un monstre comme la plupart des gens de « espèce » - comme il le disait si bien - .  Enfin, Desiree ne suivait pas toujours ce que Finnick pouvait bien raconter. Il avait si souvent tort. Il avait ses idées préconçues, mais il était incapable d’être fidèle… il n’avait pas encore sauté à nouveau la cloture, mais la première fois la hantait encore.

Desiree avait tourné la tête en direction de Samwell qui s’était assis à ses côtés. Elle ne savait pas si elle devait le chasser loin d’elle, mais elle ne se sentait plus autant aussi à l’aise avec lui. La gryffondor se souvenait comment elle était bien avec lui, comment il était capable de la rendre heureuse même s’ils avaient eu d’énormes disputes. Il n’avait jamais compris pourquoi elle était aussi silencieuse sur leur relation.  Enfin, elle ne voulait pas  lui causer d’ennui. C’était ce qu’elle croyait le meilleur pour le protéger.  Si elle avait su, elle l’aurait mis en danger, car elle se serait affichée ouvertement avec lui si elle n’avait pas été effrayée de la réaction des autres sangs-purs. Elle n’avait jamais voulu mal faire.  Desiree regardait avec douleur Samwell. « Rien. Je voulais venir t'embêter en te disant que ta planque est pas trop subtile et que tu risque de faire perdre des points à Gryffondor quand un préfet te verra mais... T'as pas l'air d'aller, je me trompe ? » Elle finit par regarder ailleurs. Que pouvait-elle lui dire ?  Ce n’était pas nécessairement un ami. Qui n’avait pas entendu  parler de l’infidélité de Finnick ? Qui ne connaissait pas ce qu’il faisait avec la moitié des femmes de Poudlard ? Elle souffrait littéralement de tout ce qu’elle n’avait pas. Elle aurait espéré avoir une meilleure relation. « Je sais que ma planque n’est pas subtile. Ce n’était pas le but, je voulais voir les étoiles. Avec les étoiles, on peut rêver de tout ce qu’on veut sans que personne ne vienne nous les prendre. Je peux fantasmer, je peux m’évader… Je peux être ce que je ne suis pas et ce que je ne serai certainement jamais. » Elle allongea son bras comme si elle tentait d’attraper les étoiles. « Les points… ne me font rien. J’ai passé cette envie de faire gagner ma maison, je préfère profiter de ce qui me semble bon pour moi. Le rêve, ça ne fait pas de mal. » Elle baissa les bras les remettant à ses côtés. « Tu n’as donc pas entendu les rumeurs, Sam ? Ça m’étonne, j’avais l’impression que tous savaient que j’étais une cocue après quelques jours de relation et que j’avais surpris en plein action… »  Elle haussa les épaules feintant de s’en foutre, mais elle ne s’en foutait pas du tout. Elle bouillonnait tout en étant extrêmement triste.




(c) wayland
Revenir en haut Aller en bas
Samwell N. Potter
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 16/09/2012
parchemins : 272

MessageSujet: Re: Feel this moment    Sam 8 Mar - 3:54

Nous n'étions peut-être plus ensemble depuis un moment déjà, mais je ne me fichais pas d'elle. Desiree avait été importante dans ma vie et elle l'était toujours. Comme toutes mes autres ex, je lui portais le respect que je lui devais. Pas question de la traîtée de putain parce qu'elle était passée à autre chose, j'en avais fait de même. Nous étions des adultes, pas des gamins. Nous pouvions donc encore nous parler étant donné que nous avions décidé d'un commun accord de mettre fin à l'union que nous avions eut. Elle pouvait être heureuse avec qui elle voulait, mais présentement ce n'était pas le cas. Elle était malheureuse dans son ménage et ça me faisait franchement de la peine. Ne vallait-il pas mieux être seul que mal accompagnés ? Ce soir en tout cas, je ne serais certainement pas de mauvaise compagnie. Coeur, oreille et bras grands ouverts rien que pour elle. Je pouvais être tout le réconfort dont elle avait besoin. N'étais-ce pas pour cela que nous avions des amis ? Pour nous supporter lorsque nous tombions, nous aider à nous relever, à se vider les poumons de l'eau qui nous noie pour pouvoir enfin respirer ? « Je sais que ma planque n’est pas subtile. Ce n’était pas le but, je voulais voir les étoiles. Avec les étoiles, on peut rêver de tout ce qu’on veut sans que personne ne vienne nous les prendre. Je peux fantasmer, je peux m’évader… Je peux être ce que je ne suis pas et ce que je ne serai certainement jamais. » Je fronçais mes sourcils. C'était si grave que cela ? Qu'est-ce donc que Desiree voulait être et ne pouvait pas ? Je croyais qu'elle était heureuse, que ses parents la chérissait, même s'ils étaient cinglés selon ses dires. Elle allongeait son bras vers les étoiles comme si elle pouvait les toucher du bout des doigts alors qu'elle continuait. « Les points… ne me font rien. J’ai passé cette envie de faire gagner ma maison, je préfère profiter de ce qui me semble bon pour moi. Le rêve, ça ne fait pas de mal. » La jeune femme semblait particulièrement mélancolique. J'aurais voulu la serrer dans mes bras pour qu'elle aille mieux, mais je ne savais pas si cela serait mieux ou pire pour elle. Peut-être que je ferait plus de dégats que de bien. Elle laissait doucement son bras tomber à ses côtés tandis que mes yeux étaient rivés sur les siens. J'aurais aimé pouvoir y lire, comprendre ce qui la troublait tant et lui faisait dire des mots d'une lourdeur qu'ils n'expliquaient pas. « Tu n’as donc pas entendu les rumeurs, Sam ? Ça m’étonne, j’avais l’impression que tous savaient que j’étais une cocue après quelques jours de relation et que j’avais surpris en plein action… » M'avouait-elle en haussant ses épaules comme si ce n'était rien du tout. Pour moi, l'infidélité était grave. D'ailleurs, j'avais déjà cru l'avoir commise malgré moi. Pourtant, je ne métais que fait piégée par Katniss qui était persuadée de mon amour pour Ysölde. Elle n'avait fait que me pousser d'avantage vers elle. Je soupirais longuement en levant mon regard vers le lac noir au loin qui avait des allures de miroir sous la lune et les étoiles.

« Je n'écoute pas vraiment les potins. Je préfère la vérité aux rumeurs. » Lui avouais-je alors que ma main allait doucement jouer dans l'herbe fraîche dans laquelle je me roulais trop souvent dans ma peau de loup. J'en arrachait quelques brains que je lançais dans les airs avant de ne poser de nouveau mon regard sur la demoiselle. « Ce dont je suis certain c'est que ton petit ami n'est pas un type bien, que tu te fais du mal et que tu n'es pas heureuse. » Lui dis-je en mettant la vérité devant son visage. Si une fille m'avait trompée quelque jours seulement après le début de notre relation, je l'aurais plantée. C'était se foutre de la gueule des autres. Pas Desiree. Elle voulait tellement être aimée qu'elle laissait les mauvaises personnes lui donner son amour plutôt que de profiter de la vie en solitaire et de l'amour des ses amis et son entourage.





What have you done to
me, my sweetest friend ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Feel this moment    

Revenir en haut Aller en bas
 

Feel this moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: Le parc-