Partagez | 
 

S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité





MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mar 14 Jan - 20:03

Dans la grande salle

Aleksei observa Dabria s'éloigner avec un certain agacement. Pendant une brève fraction de secondes, il avait vu quelque chose qu'il n'aimait pas sur le visage de la professeur de divination. De la faiblesse, un élan d'humanité, il n'aurait su comment l'expliquer. Certes, la jeune femme avait raison, Lord Voldemort voudrait tout de même conserver quelques espions à Poudlard, histoire de pouvoir garder un certain contrôle sur le château et savoir à quelle prochaine lubie Dumbledore allait s'adonner. Aleksei roula des yeux avant de reporter son attention sur Edgar. Lui avait tout de même plus de pouvoir que Dabria... Mais non, Aleksei ne pouvait pas se permettre de trop exposer sa position non plus, peu importe, ils allaient devoir être discrets. "Je crois que nous allons devoir nous occuper de cette petite affaire entre hommes Mr McFire." Il eut un signe de tête dans la direction de Dabria, qui conversait avec sa fille. Affaire de famille? Très certainement, l'un comme l'autre, c'était des concepts qui échappait à Aleksei. Il se contenta de réfléchir à toute vitesse, son esprit regorgeant d'idées toute plus sanguinolente les unes que les autres. Mais non, pas ici et certainement pas avec tout ce monde.  "Nos cibles sont plus qu'évidentes...  ces chers élèves de la maison Grindlemonk, je suis certain que personne ne va les regretter, surtout pas leur cher parents si on ne retrouve pas de corps... Pas vrai? Et puis il faut envoyer un message clair..." Il n'avait même pas réalisé qu'il parlait tout haut et c'est en voyant l'une des personnes présente dans la grande salle tousser qu'Aleksei eut une idée. Il était bien courant de donner divers potions contre le rhume et pour apporter une certaine sensation de chaud à celui ou celle qui en avait bien besoin... Et si cette potion contenait autre chose? Avec tout ce monde, personne ne pourrait les soupçonner.  "Je pense qu'il est inutile de compter sur Miss Greengrass... Venez." Le ton était sans équivoque et l'ordre clair, Aleksei guidait déjà Edgar hors de la grande salle et vers les cachots de Poudlard, en chemin il adressa un clin d'oeil à Dabria et oh diable sa dette... Il avait mieux à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Ven 17 Jan - 9:43



Dans la Grande Salle.


Edgar haussa un sourcil tandis que Dabria s’excusa auprès d’eux pour aller rejoindre sa fille. Inutile de dire que le chef de brigade ne s’en portait pas plus mal. Après tout, maintenant qu’il avait une bonne idée derrière la tête et qu’il avait trouvé le moyen d’égayer sa journée qui lui paraissait bien fade jusqu’ici, il se tourna rapidement vers Aleksei, un léger sourire en coin s’affichant sur ses lèvres fines lorsque ce dernier en vint à la conclusion qu’ils devraient régler tout cela « entre hommes ». Cette déclaration ne manqua pas de lui faire songer à tout un tas d’autres choses pour une raison qu’il ne parvenait pas encore à comprendre ou à maitriser… Sans doute était-ce l’excitation du moment et l’envie irrépressible de s’en prendre aux Grindlemonk qui le grisaient de la sorte… Edgar n’en savait franchement rien et au final, cela lui importait peu. Il ne faisait même plus attention à la mère qui discutait sagement avec sa fille à l’autre bout de la pièce, trop occupé à songer aux plans qu’ils pourraient mettre en place et ceux qu’il ne valait mieux pas envisager quand le château était aussi peuplé qu’à cette instant précis. Edgar acquiesçait d’un simple signe de tête face aux propos de l’ambassadeur, n’ayant absolument aucune idée de ce qu’Aleksei prévoyait pour se débarrasser de la vermine environnante. Constatant à son tour que Greengrass ne leur serait d’aucune utilité, il suivit Aleksei sans poser la moindre question, persuadé que l’ambassadeur était assez intelligent pour inventer un plan aussi intéressant que machiavélique. Edgar priait néanmoins pour que cette histoire soit tachée d’un peu de sang, qu’il coulerait, abondamment ou non. C’était toujours plus beau dans ces conditions là, même si c’était relativement moins discret. Mais Edgar voulait sa dose de massacre, sinon, quel intérêt pas vrai ? Marchant derrière Aleksei, il finit par interpeler discrètement l'autre Mangemort alors qu’ils se trouvaient sur le point de quitter la Grande Salle. « Peut-être qu’on ferait mieux de les regrouper dans un coin, non ? On peut toujours prétexter qu’ils sont en danger face à tous les étrangers qui se trouvent dans le château… Après tout, je suis chef de la brigade de police, il suffit que je leur fasse croire que je les emmène en sécurité dans un coin et comme ils sont plutôt niais pour la plupart, ils ne vont pas y réfléchir à deux fois. Je peux rester ici pour m’en occuper et vous… » Il avait besoin de sang, et le plus rapidement possible. Voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Harlan C. Nott
avatar


Futés, rusés, tous les qualificatifs sont bons. Nous sommes les héritiers de Salazar.

first Log-in : 21/04/2013
parchemins : 271

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Sam 18 Jan - 15:52


Salle Commune des serpentards
C’était sans doute un signe de merci, un sourire satisfait apparaissait sur son visage. On lui donnait un Noël d’avance, une chance de rester réellement ici sans que ça ne soit retenu contre lui. Harlan était resté dans la salle commune jusqu’au dernier moment, ses bagages à côté de lui au divan. Il ne voulait pas rentrer chez lui, il en avait assez du regard déçu de ses parents qui tentaient tant de le faire rejoindre le camp des mangemorts. Il n’aimait pas Noël, cette saison dont tous les autres attendaient. Pour lui ça signifiait les faux sourires, des cadeaux à n’en plus finir comme pour démontrer que les Nott étaient encore fortunés. C’était pathétique. Il songea à Gema, se demandant si elle allait retourner chez elle pour les fêtes. Son sourire, ses formes et ses cris s’ancrèrent dans son esprit. Teleny était déjà parti en bas, rejoignant sa sœur pour qu’ils prennent le train. Son meilleur ami avait un lien assez près avec sa famille, parfois il en était presque jaloux! Affalé sur son divan, il avait entendu des jeunes arrivés après plusieurs minutes en expliquant la situation. Ça lui faisait tellement plaisir! Il enfouit sa tête un peu plus dans le col de son manteau, frissonnant. C’était beaucoup trop humide dans les sous-sols, il était près du feu et il n’en sentait même pas la chaleur. « Hey mec, tu sais pourquoi personnes ne bougent d’ici ?» Il tourna la tête vers Evander, son deuxième plus grand ami ici. « C’est la tempête, elle bloque tous les transports apparemment. Y’a aussi cette grippe qui se propage à la vitesse de la lumière! » Il dévisagea un première année en train de tousser, ne voulant pas attraper la maladie. « J’ai la pressentiment qu’une bouse de dragon s’abat sur nous.» Harlan se mit à rire, rire comme il ne l’avait pas fait depuis un moment déjà. « Ça dépend pour qui mon vieux! Je suis heureux de ne pas avoir à affronter le regard déçu de mes parents, de mon frère et que mes sœurs soient absentes. Je ne veux juste pas devenir malade. »





❝WAKE ME UP WHEN IT'S ALL OVER❞
I'm waking up to ash and dust, I wipe my brow and I sweat my rust. I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalypse. I'm waking up, I feel it in my bones, Enough to make my systems blow. Welcome to the new age, to the new age.
Revenir en haut Aller en bas
Nanna J. Barclay
avatar




first Log-in : 09/07/2013
parchemins : 243

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Dim 19 Jan - 0:16

Dans les cachots

Katniss n’aimait pas les cachots. Il y faisait froid, sombre et humide. Ça lui faisait un peu penser à la salle commune des poufsouffle, mais heureusement un air sec y était gardé en tout temps. C’était comme si un sort avait été jeté dans la salle, tout en étant complètement évité pour le reste des sous-sols de l’école. La jaune et noir serrait ses doigts contre elle, sa valise la suivant de près grâce au sort qu’elle lui avait jeté. Elle regardait autour, pensant qu’elle rencontrerait peut-être sa cousine. Elle souhaitait simplement que ce soit comme avant, qu’elle puisse aller dans son lit et qu’elle y soit bien. Elle aurait tout donné pour ne pas être confronté en ce moment même, frissonnante et éternuant de temps à autre à cause de cette satanée grippe magique. « Eh bien, on trouve la merde par ici. Je vois. » La demi-vélane stoppa net, sa valise retombant dans un bruit sourd par terre. Elle se retourna pour apercevoir Greyback dans un coin sombre, mais que faisait-elle là? Kat n’aimait pas trop cette fille, en vérité, elle en avait plutôt peur et croyait fermement qu’elle aurait dû être à Serpentard, comme Finnick. Après tout, ils étaient peut-être fait pour être ensemble! « En effet, ce n’était pas comme ça avant que tu arrives.» Un sourire franchit ses lèvres, levant la tête. Elle ne savait pas trop si c’était son sang de vélane qui refluait, comme si elle devait combattre pour prouver ce qu’elle était. « Peut-être que ma famille a raison au sujet des… femmes comme toi. » Là, il ne lui en fallu pas plus pour que son sourire s’efface et qu’elle agrippe fortement sa baguette. Les sang-purs n’avaient que faire des créatures comme elle, c’était pourquoi elle combattait avec l’Ordre, pour qu’ils cessent d’être si parfaits et salopards. « Et c’est vrai que vous fricotez entre frères et sœurs? Le chien? » C’était étrange, elle ne savait pas trop ce qui lui passait par la tête. Elle éternua et une bouffée magique sortit de sa bouche. Peut-être que la maladie lui donnait des idées? Et enfin, la cerise sur le sundae, Finn le grand chevalier qui se présentait sur les lieux. « Ce n’est qu’une décision entre deux de tes conquêtes Finn, rien qui t’intéresse vraiment n’est-ce pas? » Elle allait rajouter quelque chose quand ses genoux faiblirent, elle dû s’appuyer sur les murs pour rester debout. Fronçant les sourcils, elle leva le regard vers les deux sorciers…




TREASURE THAT IS WHAT YOU ARE +
Give me your, give me your, give me your attention baby. I got to tell you a little something about yourself, You're wonderful, flawless, ooh you're a sexy lady. But you walk around here like you wanna be someone else.
(c) tumblr & treasure.
Revenir en haut Aller en bas
Finnick M. Londubat
avatar


Patience et justice sont nos atoux. Et nous respectons la mémoire de notre chère Helga.

first Log-in : 11/07/2012
parchemins : 880

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Dim 19 Jan - 10:34

Les cachots

    Finnick allait passé ses vacances à Poudlard, plutôt que chez lui, une chose qu’il devait accepter, malgré le fait qu’il n’allait pas revoir sa maman. Oui, il était très attacher à celle-ci mine de rien, et à son père également. Avec ce changement de température brutale, le poufsouffle avait attraper un gros rhume, qui ne cessait de l’affaiblir. Il possédait en lui une chaleur assez importante, il avait l’impression que sa tête allait exploser tellement cela prenait de l’importance. La pire chose qui pouvait ce produire était entrain de ce produire. Se retrouver entre deux filles avec qui Finnick avait fait le con. Voir même un peu trop le con. Il avait fait un deux coups en un seul. Il avait déçu ces deux personnes. Mais que voulez-vous, le jeune Londubat était un briseur de cœur et ça depuis toujours. « Ce n’est qu’une décision entre deux de tes conquêtes Finn, rien qui t’intéresse vraiment n’est-ce pas? » Cette remarque fit sourire le poufsouffle mais cela ne faisait sourire certainement aucune des deux femmes ici présentes, près de lui. Plus les minutes passèrent et plus le froid s’installa parmi les murs du château, et le cachot était sans aucun doute l’endroit le plus froid, si on enlève bien sûr, la maison de l’extérieur qui accueillait les nés moldus. « Vous auriez du m’inviter, je serais arriver bien plus tôt pour voir ce spectacle de bagarre pour ma baguette magique » dit-il alors avec une touche d’amusement qui n’allait certainement pas faire rire la fille Greyback. Finnick tenait à mettre les choses au clair, mais était-ce réellement le bon moment et le bon endroit pour ça ? Pas réellement. Le poufsouffle se mit alors à regarder la rouge et or qui devait bouillir de colère ou de jalousie sans doute, puis il adressa un regard à la poufsouffle qui était entrain de perdre pieds. Cette situation était assez bizarre, le poufsouffle voulait apporter de l’aide, mais comment la gryffondor aurait réagie. Après tout, entre membres de la maison des blaireaux, il fallait s’entraider. « Qu’est ce qui t’arrive ? Ta mal quelque part… ATCHOUM ! » fit alors le poufsouffle, qui éternua brutalement. A l’hiver, qu’elle drôle de saison quand on y pense. Plus y faisait froid plus c’était agréable mais pour cette année, c’était loin de l’être. Le poufsouffle dégagea un regard d’inquiétude.




Revenir en haut Aller en bas
Evander A-M. Snape
avatar


Je suis le préfet en chef, le roi des rois

first Log-in : 11/03/2012
parchemins : 1536

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Dim 19 Jan - 14:19

Salle commune des Serpentards

    Quel moment bouseux pour le jeune Snape qui n’avait attendu que ce moment depuis la rentrée du mois de septembre. Il avait hâte de rentré afin de pouvoir parler de quelque chose de différent, comme parler du Cercle par exemple. Heureusement, à Poudlard, des étudiants en faisaient partis et c’était tant mieux car Evan ressentait une énorme pression parfois. Il était chaleureusement bien dans la salle commune des serpentars, tous le monde était auprès du feu de cheminée, les plus jeunes comme les plus âgées. Un froid glacial prenait en possession le pays et jamais Evander n’avait vu un tel froid, à part en Russie. Il ne savait pas ce qui se passait, pourquoi il était encore ici, bloquer, alors que même l’hiver dernier, la neige n’avait pas arrêter le Poudlard Express pour un retour à la vie de moldu. Façon de parler. « C’est la tempête, elle bloque tous les transports apparemment. Y’a aussi cette grippe qui se propage à la vitesse de la lumière! » Cette grippe. Elle avait prit tout le monde de court, elle allait tellement vite à travers les paroisses du château. Evan en avait vu des gens qui toussaient, qui était en sueur. Il espérait ne pas l’attraper. Sachant qu’il savait qu’il attrapait vite fait bien fait les maladies, il espérait ne pas devenir victime de grippe. « Satanée grippe ! Je ne sais même pas si Merlin en a vu de telle à son époque ! J’espère que Tris ne l’attrapera pas, ni Allis d’aileurs » dit-il alors. Tris et Allis était toutes deux à la maison des aigles de Rowena, il espérait qu’elles ne lui arrivent rien. Evan se mit alors à sourire quand il vit son ami rigoler. Evan aimait bien la sympathie qu’il y avait entre eux. Il avait l’impression d’être comprit. « Ça dépend pour qui mon vieux! Je suis heureux de ne pas avoir à affronter le regard déçu de mes parents, de mon frère et que mes sœurs soient absentes. Je ne veux juste pas devenir malade. » Décevoir les proches, c’était quelque chose qu’Evan ne voudrait jamais faire, il espérait que cela ne lui arrive jamais. Il savait qu’en tant que Nott, Harlan devait être incompris. Pour homme de la famille, Evan savait le devoir qu’ils avaient tous. « Je chope facilement ce genre de connerie, surtout l’hiver, mais je suis pas faible ! Trêve de plaisanterie, tu sais que si t’avais besoin d’un jour de repos ailleurs que chez toi, on aurait pu se faire un week-end entre mecs ! » Evan tourna alors la tête quand il vit quelqu’un tousser fortement…




Revenir en haut Aller en bas
Pr. Markus McFays
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 24/07/2010
parchemins : 467

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Lun 20 Jan - 22:40


SAISON 4 Ϟ INTRIGUE #2
L’hiver se préparait et plus cette saison apparaissait, plus cela prenait de l’ampleur en Angleterre. Personne ne s’était attendu à ce que l’hiver fragilise énormément les sorciers et encore, le mot fragilisé était un faible mot quand on connait le sort qu’elle décidait pour ses habitants. Le professeur et directeur Albus Dumbledore avait donner l’ordre au professeur Dabria Greengrass d’aller proposer un hébergement au sein du château à la population de Près au Lard, en plus de ça, des repas chauds. Cette saison était pour la plupart la plus attendue de l’année, l’hiver en disait beaucoup, surtout en période des fêtes de fin d’année. Contre toute attente, la grippe se propageait de plus en plus vite au sein du château, commençant par les plus jeunes.

Il n'en fallait pas plus pour que le professeur Albus Dumbledore laisse cette fameuse grippe magique se propager aussi vite qu’une chute de flocon de neige. D’ailleurs, à l’extérieur du château, le déluge enneigeait les lieux d’un blanc diamant. Plus les minutes passèrent, plus des toux et des hausses de températures chez les élèves se produisaient. Il fallait que le professeur trouve une solution afin de ne pas faire propager cette grippe, ne sachant pas les conséquences qu’elle pourrait causer. « Que toutes personnes, se sentant fiévreuses et possédant une toux assez importante, se regroupent afin que l’infirmière puisse vous examinez… » dit alors le professeur Dumbledore. Soudain, une brume passa par les dessous de porte du château… Cette brume inattendue… Dont personne ne connaissait l’existence… Pour le moment…

NB: Ceci est un rp d’ouverture - donc, comme toujours, n’oubliez pas qu’en intrigue, les rp doivent être inférieur à 400 mots, pour un bon déroulement, et peuvent également être inférieur. Les rp d’intrigue peuvent avoir lieu dans tout le château et uniquement à l’intérieur du château dehors le froid est tel qu’il se pourrait que vous n’y surviviez pas. Quand vous rp, merci d’indiquez au début le lieu de votre rp pour que les autres puissent vous trouvez, et rp avec vous !



Revenir en haut Aller en bas
D. North Finharvin
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/07/2012
parchemins : 145

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mar 21 Jan - 16:17

Sous sol du château
La professeur blonde suivit alors Grigory dans les cachots, il leur fallait trouver des couvertures. Doe en était persuadée, ils finiraient par en trouver dans la réserve des elfes de maison, là où  ils entreposaient le linge pour les dortoirs. Ils se dirigèrnet vers les cachots quand Grigory lui dit alors :  « Bonne idée ! Allons-y avant qu’ils arrivent ! Il faut que nous soyons prêt à les accueillirent »  Elle hocha la tête, même si Doe était certaine d’avoir déjà aperçu des adutles qui n’avaient normalement rien à faire dans l’enceinte du château. Ses sens de membre de l’Ordre de Woodcroft étaient alors mis en éveil, des fois que ces personnes soient mal intentionnées. A mesure qu’ils descendaient, Doe ne cessait de frotter ses mains entourée dans des gants l’une contre l’autre, quand il ajouta alors : « Quel temps ! Si on m’avait dit que l’Angleterre pouvait ressembler à la Russie en hiver, j’aurais été présent il y a bien plus longtemps par Merlin ! »  Elle laissa échapper un rire cristallin. Il n’était pas d’ici – c’était évident rien que par son allure, il n’avait pas du tout des airs d’anglais, dès qu’elle l’avait vu, elle avait su. « Ca ne fait pas aussi froid que cela d’habitude, sinon j’aurais émigré en Italie ! » ajouta-t-elle avec humour, « J’admire les gens qui vivent dans un froid permanent ! » Oui, elle admirait les Russes pour cela.  Il ajouta ensuite avec humour : « Je n’ai même pas eu le temps de faire tous les lieux de Poudlard que nous voilà déjà en mission contre la galère ! Royal l’intégration je trouve ! A l’Anglaise» Doe laissa de nouveau échapper un rire, et l’entraina dans un petit couloir. Elle connaissait Poudlard comme sa poche, c’était sa maison à elle, bien plus que l’endroit où elle vivait. « A Poudlard depuis quelques années, je crois que nous collectionnons les galères ! » C’était terriblement vrai, tout avait commencé avec cet attenta à Noel il y avait trois ans, et depuis ça ne s’était pas calmé. Elle dit alors : « C’est ici ! » Elle toqua alors, et poussa la porte pour y entrer. Il y avait des montagnes des draps, de couvertures… Elle se dirigea vers une énorme pile de couverture et attrapa une grosse pile, et se tourna vers Grigory et lui tendit la pile : « Attrapez ça, j’en prends et on y retourne, il fait encore plus froid ici ! » Une fois qu’elle lui donna la pile, elle attrapa la sienne et ressorti de la salle.




MAMMA WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Arden Ellerby-Spudmore
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 08/08/2010
parchemins : 712

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mar 21 Jan - 16:41

En direction des cuisines de Poudlard
Alden avait froid – même très froid. Il était coincé dans son manteau avec l’impression d’être aussi raide qu’un glaçon. Il se sentait comme un glaçon, gelé jusqu’à la moelle. Il s’était porté volontaire pour escorter Maddie jusqu’aux cuisines – parce qu’il tenait à Maddie, et parce que bouger un peu le réchaufferait sans doute d’avantage. Elle dit alors :  A défaut de mieux, je me contenterai de toi... Il haussa un sourcil. A défaut de mieux ? Cela le fit sourire, elle ne pouvait pas trouver mieux que lui, il était sympathique, intelligent, agréable à regarder, galant – bref normalement il n’avait pas grand-chose pour déplaire. A défaut de mieux ? Mais Rosier – tu ne trouveras jamais mieux. Il lui adressa un clin d’œil – bien sur, venant de lui, c’était de l’humour, il n’était pas le genre de garçon à faire ça, à agir comme ça – il ne draguait pas les filles et ne disait pas de pareil connerie ! Il suivit la sorcière dans le passage secret et il senti le froid l’agripper d’avantage – c’était pire en bas, tellement pire. Par Merlin c’est encore plus froid ici ! Il frictionna ses bras pour essayer de se réchauffé, et il suivit Maddie en poussant la porte du passage secret pour entrer dans les cuisines où les elfes de maison semblaient déjà en pleine action. Il toussota quand un elfe apparu alors devant eux : Un professeur nous envoi pour aider à préparer du chocolat chaud ! Dit-il avec un grand sourire. L’elfe dévisagea les deux personnes, surtout Alden qui avait pris la parole. Il lui indiqua alors : Vous pouvez nous aider en faisant chauffer du lait ici, et le mettre dans des carafes pour le servir. Il leur indiqua le plan de travail juste à côté, et s’eclipsa alors. Alden dit alors : J’ai jamais fait à mangé de ma vie. Il rit alors, et dit à Maddie : Alors qui fait quoi ?



"HE LIVES IN HIS FORTRESS OF SOLITUDE."
"you think the rules don't apply to you. there's greatness in you, but there's not an ounce of humility. you think that you can't make mistakes, but there's going to come a moment when you realize you're wrong about that, and you're going to get yourself and everyone under your command killed. "  
Revenir en haut Aller en bas
Ysölde M. Wilkes McFays
avatar


fondatrice -  prefète de serpentard, attention à vous, je peux éviter la retenue... ou pas.

first Log-in : 29/06/2010
parchemins : 8416

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mar 21 Jan - 17:19

Salle  commune de Serpentard
Assise sur le canapé dans la salle commune de serpentard, elle portait une jupe et d’épais collants en laine noir, avec une paire de petite bottine très élégante, le tout agrémenté – même à l’intérieur -  d’un épais manteau noir. Elle frissonnait, assise sur son petit canapé, tranquille dans son coin. Sa valise était retournée dans son dortoir, elle fulminait à l’idée de ne pas pouvoir rentrer chez elle. Bien sûr, chez elle signifiat chez elle et Maddox, leur appartement sur le chemin de traverse, mais c’était toujours mieux que de retourner chez le père Wilkes, depuis le mariage, il était enfin sorti de sa vie, mais les réactions parfois excessive de Maddox commençaient à lui faire tout autant peur que son père, et si cet homme apparemment bien sous tous rapport n’était qu’un monstre comme son père, comme Ulysse ? Rester ici ne semblait pas être une mauvaise idée, sauf si le température continuait à baisser de façon assez vertigineuse. Elle n’avait pas quitté le dortoir, préférant attendr el feu vert pour quitter le château auprès du feu, elle avait appris par les autres élèves que le voyage était pour le moment annulé, et qu’on ne savait pas quand est-ce que l’on pourrait partir. Après avoir poussé un soupire, elle s’était en allé dans son coin et n’avait pas quitté son livre. Elle était totalement concentré, oubliant même qu’il y avait d’autres élèves autours. Soudainement, elle se mis à éternuer une fois, puis deux, puis trois. Elle détestait cela – vraiment. De plus, elle avait entendu parler d’une maudite grippe et elle espérait ne pas l’avoir attrapé. Elle regarda furtivement par la fenêtre, elle n’aimait pas ça, le blizzard, la tempête, elle avait un mauvais pressentiment. Les nuits passé dans ses rêves, elle avait vu la tempête – c’était prémonitoire avec ses dons, mais ne se doutant pas une seconde que cela puisse arriver réellement, elle doutait toujours d’elle. Après avoir replacé une mèche de cheveux brune derrière ses oreilles, elle reprit tranquillement sa lecture, sentant des frissons. Par Merlin pourvu qu’elle n’ait pas cette maudite grippe, pourvu que tout le monde la laisse tranquille, pourvu que Maddox n’ait pas la bonne idée de venir la voir, elle voulait juste être tranquille.



"Got me lookin so crazy right now"
“I look and stare so deep in your eyes I touch on you more and more every time When you leave i'm beggin you not to go Call your name two, three times in a row Such a funny thing for me to try to explain How i'm feeling and my pride is the one to blame”
Revenir en haut Aller en bas
Desiree E. Greyback
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 07/10/2012
parchemins : 1127

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 3:43

Desiree voyait rouge.  Cette poufsouffle, elle la détestait.  Katniss ne s’était jamais arrêtée au statu des hommes qu’elle lui avait pris. Jamais, elle ne l’oubliera que cette foutu pétasse lui avait pris Samwell.  La gryffondor avait mal vécu sa séparation avec Samwell.  Elle l’avait tellement aimée. Le souvenir de la rupture lui faisait toujours aussi mal. Elle avait ce don de vouloir beaucoup plus que ses prétendants au sein du couple. Elle avait tant d’espérance qu’elle était toujours déçue. En fait, le scénario se répétait ; Finnick ne se donnait pas autant qu’elle espérait, mais Samwell avait beaucoup plus donné au final que son amoureux du moment. Finnick parlait d’une façon très particulière d’elle, elle était loin d’apprécier cette façon. Que pouvait-elle faire ?  Elle n’était pas encore idiote pour réaliser qu’elle n’améliorait pas son sort. Elle souffrait vraiment avec Finnick dans sa façon d’agir envers elle. Il avait déjà dépassé les bornes en sautant  cette saleté de Katniss.  C’était de la rancœur redirigée uniquement sur cette blonde même si Finnick méritait cette bouderie.  Peut-être devait-elle rompre pour lui faire comprendre ce qu’elle ressentait ?  Sur papier, c’était parfois la meilleure des solutions, mais c’était si difficile.  « Et c’est vrai que vous fricotez entre frères et sœurs? Le chien?  »  Desiree fronce les sourcils. « comme si dans les campagnes, ils ne se mariaient pas entre frère et sœur… avoir autant de tare dans ta famille, cela m’étonnerait pas. »  Elle tourne la tête vers un nouvel arrivant qui n’était nul autre que Finnick.  Bon sang, elle n’avait pas envie de le voir à cet instant puisqu’il était la source de ses ennuis de cœur. « Je peux savoir ce qui se passe là ? Des gens sont entrain de gelés dehors et vous, vous vous regardez comme des chiens enragés ! »  Ses yeux s’agrandirent comme des soucoupes. Comment pouvait-il dire cela ?  Il était celui qui avait créé toute cette tension. Desiree avait qu’une envie repartir en direction de son dortoir pour pleurer toute sa rage. « Ce n’est qu’une décision entre deux de tes conquêtes Finn, rien qui t’intéresse vraiment n’est-ce pas?   » Elle était de plus en plus en colère. «Vous auriez du m’inviter, je serais arriver bien plus tôt pour voir ce spectacle de bagarre pour ma baguette magique » Elle était de plus en plus blessée dans cette histoire. Elle regardait Finnick sans émotion. C’était ça sa relation. C’était horrible d’avoir constamment envie de pleurer lorsqu’elle le voyait même si au fond, elle aurait juste voulu que ça se passe bien. Ça n’arrivait jamais avec lui. Le cachot était de plus en plus froid, même si Desiree ne sentait plus rien. Elle avait l’impression que le froid n’était pas qu’à l’extérieur mais à l’intérieur. Elle était de plus en plus basée de tout.  « Qu’est ce qui t’arrive ? Ta mal quelque part… ATCHOUM ! » Elle grelottait bien qu’elle bouillonnait de colère, mais souffrait de cette froideur où elle ne supportait absolument plus ce qu’elle vivait avec Finnick. « Va chier, Finnick.  Je fais ce que je veux. Si j’ai envie de m’entre-tuer avec les sales putains de Poudlard, je le ferai même si les gens se gèlent le cul. LA seule et unique personne fautive ici, c’est TOI. » De façon extrêmement déloyal, Desiree poussa Katniss l’aidant à tomber sur le sol. « C’est aussi comme ça que vous avez agi envers moi : Déloyal !  Va retremper ta baguette où je pense et je te jure, Finnick… JE te jure que ta trompette, tu vas la perdre ! »  Jalouse ? Oui.




(c) wayland
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Meriadec Lestrange
avatar


Futés, rusés, tous les qualificatifs sont bons. Nous sommes les héritiers de Salazar.

first Log-in : 18/09/2010
parchemins : 1510

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 3:57

Salle commune des serpentard - là où même les coeurs sont froids.

Ils n'étaient vraiment qu'une bande d'imbéciles, même d'incompétents à Poudlard, non ? Le père d'Ulysse allait en entendre parler. S'il fallait qu'ils jettent le vieux barbu pour avoir une éducation de qualité, son père pourrait peut-être bouger les choses au ministère pour améliorer les conditions de vie ridicules du château. Les nés-moldus et puis maintenant ça. Et puis quoi d'autres après ? Ulysse était retourné à sa salle commune furax et sans sa femme en plus. Ils s'étaient pourtant donnés rendez-vous à un endroit très précis, mais l'écervelée de petite reine n'avait pas daigner se montrer. Ulysse la trouvait étrange depuis un petit moment. Elle lui faisait des caprices incroyables et lui prenait la tête pour rien. Il aurait juré voir sa soeur à l'époque où c'était eux qu'on avaient décidé de fiancés. Heureusement qu'on avait changé, car il ne resterait probablement plus grand chose de cette gamine mal élevée et de sang pas aussi pur qu'on avait voulu lui faire miroiter. Bref, Ulysse était monté au dortoir pour jeter sa valise sur son lit et se couvrir de l'épais manteau de fourrure que son généreux héritage lui permettait de se payer. Il descendit ensuite dans la salle commune peu occupée et heureusement. Ulysse était de trop mauvaise humeur pour avoir du mal à respirer dans sa propre salle commune où il se pavanait en roi. Deux serpentards discutaient tandis qu'une petite brune prenait place devant le feu. Le sang pur n'y porta pas vraiment attention jusqu'à ce qu'il l'entende éternué et ne la reconnaisse. Ysölde. Le serpent retrouvait un sourire alors qu'il s'approchait d'elle venait arrogamment prendre place à côté de sa belle-soeur.

« Si Monsieur Gaunt ne te tiens pas au chaud, j'peux m'en charger princesse. »

Ce n'était pas de la drague, mais plutôt de la provocation, de la pure provocation. Je savais que Ys me détestait probablement autant qu'elle pouvait me dégoûter, mais ce serait néanmoins amusant de voir la petite bâtarde énervée, non ?  









Halo round his head
Burning in our bed
Revenir en haut Aller en bas
Samwell N. Potter
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 16/09/2012
parchemins : 272

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 4:25

Dans les cachots, là où il fait beaucoup moins que chaud -
Ah la la. Quelle galère quand même. Et le froid et tout cela. Samwell aurait mieux aimé avoir sa fourrure de loup-loup plutôt que de grelotter malgré les nombreuses couches de vêtements qu'il avaient revêtues. Oui, il aurait probablement manger les élèves présents s'il avait été sous sa forme de loup ou du moins, il les auraient effrayés, mais son propre confort n'en aurait pas autant souffert. Le point positif dans tout cela c'était qu'au moins avec ce froid, les jolies filles auraient besoin de grand bras forts pour les réchauffées. Ça tombait bien, parce que j'en avais justement de libres. Libres et presque désespérés. Oui. Le loup ne s'était toujours pas remis du mariage de celle qu'il aimait toujours du plus profondément de son coeur. Il avait espéré pendant un moment qu'elle voudrait bien partir loin avec lui, éviter son mariage, mais non. Non. Elle était mariée et bientôt surement, elle aurait de gamins. C'était affreux. Rien qu'à y penser, son coeur se serrait. Il avait mal. Il se souvenait de tous ses doux moments passés avec elle. Comment il l'avait présenté à sa famille bien que, comme avec Désirée ou Katniss, elle ne lui avait pas fait rencontré sa propre famille. Il avait un don pour ça, trouver des meufs aux familles impossibles alors que lui, ce n'était pas du tout le cas. Il pouvait apporter n'importe qui à la tanière familial et on l’accueillerait comme si c'était sa propre maison. Bref, malgré son coeur brisé, Samwell ne pouvait cesser de penser à celle qui occupait encore trop souvent ses pensées. Poussé par elles, il descendit jusqu'aux cachots dans l'espoir de la croisée. Juste savoir si elle allait bien, l'apporter à l'infirmerie s'il voyait qu'elle ne se sentait pas bien. Il avait entendu le message sur la grippe magique, il fallait prendre le tout au sérieux. Non. Plutôt que de tomber sur elle, une conversation l'attira dans le froid, surtout après qu'il ait entendu le : « Qu’est ce qui t’arrive ? Ta mal quelque part… ATCHOUM ! »  Sam s'approchait sans trop savoir de qui il s'agissait. S'apprêtant à les avertir d'aller à l’infirmerie s'ils se sentaient mal, mais une gryffone prit alors la parole et il ne tarda pas à la reconnaître. Devant lui, deux de ses exs et le petit ami de Désirée. « Va chier, Finnick.  Je fais ce que je veux. Si j’ai envie de m’entre-tuer avec les sales putains de Poudlard, je le ferai même si les gens se gèlent le cul. LA seule et unique personne fautive ici, c’est TOI. » Sam restait bouché-bée fasse à l'honnêteté de Désirée, apparemment, Katniss faisait encore des siennes. Elle allait même jusqu'à pousser l'autre blonde sur le sol. « C’est aussi comme ça que vous avez agi envers moi : Déloyal !  Va retremper ta baguette où je pense et je te jure, Finnick… JE te jure que ta trompette, tu vas la perdre ! » Sam passait doucement sa main derrière sa nuque, tentant de se reculer et partir, mais il avait déjà été repéré.

« Chers camarades, vous m'avez l'air d'avoir une discution riche en prises de positions, mais je voulais simplement vous avertir que les éternuement vous valent directement un billet pour l'infirmerie. »

Ajoutait-il dans ce silence de mort avec un grand sourire. Prenant ses aises dans cette conversation où il n'avait pas sa place, tentant à la fois de calmer le jeux, même s'il n'était pas le mieux placé pour le faire. Les deux jeunes femmes s'étaient probablement déjà arrachés les cheveux à cause de lui aussi, non ?






What have you done to
me, my sweetest friend ?
Revenir en haut Aller en bas
Grigory I. Stilinski
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 25/12/2012
parchemins : 838

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 11:31

    « Ça ne fait pas aussi froid que cela d’habitude, sinon j’aurais émigré en Italie ! » Il était difficile pour Grigori de savoir que normalement, il ne faisait pas aussi froid en Angleterre. Il est vrai qu’il n’avait jamais entendu parler d’une température aussi froide, aussi gelée mais depuis qu’il était arriver en Angleterre, il était étonné de voir ces évènements. Il avait reçut un bel accueil, que ce soit du rang des professeurs que des étudiants. Il n’avait pas été déçu. Loin de là. « Alors j’ai du ramené le froid de la Russie, c’est plaisant de savoir que l’on procure effet sur l’Angleterre » dit alors avec humour. Malgré ce froid qui refroidissait tout le monde, le Russe gardait sa joie de vivre et sa bonne humeur. Il était habitué au froid, d’ailleurs, cela ne lui faisait presque rien, mais la température ne cessait de baissé. Il se demandait bien ce que pouvait ressentir les Anglais qui n’était pas vraiment habituer à une telle température. Le professeur d’anatomie ne connaissait pas trop bien les lieux pour un début, il n’était pas rare de le voir dans un couloir au mauvais moment, mais il était professeur et n’avait pas de mauvaise réputation jusque-là. « A Poudlard depuis quelques années, je crois que nous collectionnons les galères ! » Il est vrai que Grigori avait entendu parler de certains évènements qui avait fait des morts, des blessés. Ces évènements allaient jusqu’à Dumstrang, et le professeur trouvait sa courageux de leurs parts de tenir autant à Poudlard après tout ça. « L’Italie vous plais si je comprends bien ? Comment dit-on déjà… Mh… Forza Milan ? Il est vrai que votre école fait beaucoup parler d’elle, avant de venir j’étais au courant de certains détails » dit-il alors. « C’est ici ! » Grigori regarda alors attentivement les lieux afin de s’en souvenir pour, ne sachant jamais, aider au mieux les étudiants, les professeurs et les citoyens de la ville. Il regarda alors dans la pièce, de nombreux draps et de nombreuses couvertures étaient présents. « Attrapez ça, j’en prends et on y retourne, il fait encore plus froid ici ! » Il tendit alors les bras afin d’attraper la tonne de couvertures possibles. Poudlard avait de bons moyens. Soudain, une brume fit son apparition, juste devant les deux professeurs. « La brume est une option chez vous ou bien… » demanda t-il alors.





_________________
CHAOS, NIGHTMARE, POWER. ✌️ Ne retourne pas la  Terre entière. pour quelqu'un qui ne retourne que sa veste ○ Ridsa - A la tienne.
Revenir en haut Aller en bas
Finnick M. Londubat
avatar


Patience et justice sont nos atoux. Et nous respectons la mémoire de notre chère Helga.

first Log-in : 11/07/2012
parchemins : 880

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 13:58

Les cachots


    « Va chier, Finnick. Je fais ce que je veux. Si j’ai envie de m’entre-tuer avec les sales putains de Poudlard, je le ferai même si les gens se gèlent le cul. LA seule et unique personne fautive ici, c’est TOI. » Le poufsouffle ne comprenait pas une telle réaction venant de sa part, il avait pourtant été clair avec la rouge et or, il n’avait pas été aller voir ailleurs depuis le moment de la cabane hurlante qu’il avait partager avec la poufsouffle. Il avait pourtant parut être clair quand il avait accueillit la gryffondor chez lui. Ah les filles, trop difficile à comprendre, il ne comprenait pas pourquoi Desiree était aussi énerver aujourd’hui. « Je t’invite à te calmé direct, si tu penses qu’à ta gueule aujourd’hui, c’est pas mon problème, mais pense un peu à celle des habitants de Près Au Lard qu’on besoin d’aide » dit-il alors assez méchamment. Pour que Finnick soit aussi froid et désagréable, il fallait le chercher. Finnick avait des envies de meurtres parfois, et là, il aurait bien été un tueur.  « C’est aussi comme ça que vous avez agi envers moi Déloyal !  Va retremper ta baguette où je pense et je te jure, Finnick… JE te jure que ta trompette, tu vas la perdre ! » Le poufsouffle n’avait jamais vu la rouge et or être autant soulante, chiante et lourde. Ne pouvait-elle pas être en paix pour un jour de galère comme celui d’aujourd’hui ? « Que de paroles, que de paroles. Je pense même pas à toi là, mais aux gens qui souffrent dehors de ce grand froid et … ATCHOUM ! » Le poufsouffle éternua à nouveau. Il venait s’en aucun doute d’attraper froid. Soudain, quelqu’un arriva à la hauteur des trois étudiants. Il ne manquait plus que ça pensait-il, jusqu’à ce qu’il s’aperçoit de qui était la personne. D’ailleurs cette personne ne se fit pas attendre pour réagir. « Chers camarades, vous m'avez l'air d'avoir une discution riche en prises de positions, mais je voulais simplement vous avertir que les éternuement vous valent directement un billet pour l'infirmerie. » Samwell Potter. Il ne le connaissait que de nom, membre de l’ordre du Woodcrof, et de vu aussi, car il avait déjà vu ce gars aux côtés des deux filles, ici présentes. « Super, tu t’es perdu dans les cachots ? Ou t’avais besoin de quelqu’un pour passé le temps ? » dit alors Finnick froidement, mieux valait-il pas le chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline B. Rookwood
avatar


Je suis la préfète en chef, la reine des reines.

first Log-in : 10/10/2010
parchemins : 1994

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 19:25


dans les cuisines
Etre bloquée à Poudlard ne me genait pas plus que ça, mais ce froid... J'étais inquiète. Parce que personne ne semblait comprendre la situation. Je me dirigeais vers les cuisines en compagnie d'Alden, incroyable ami devant l'eternel. Par Merlin je priais chaque jours pour qu'il soit toujours à mes côtés. Je chatouillais la poire qui cachait l'entrée de la cuisine. Mon camarade de Serdaigle indiqua la raison de notre présence ici et l'elfe nus indiqua nos taches respectives. J’ai jamais fait à mangé de ma vie. Je retenais un sourire en lui jetant un regard en coin. Je m’avançais vers le plan de travail et me tournais vers lui, grelottante. Tu as déja mit les pieds dans une cuisine au moins ? Le taquinais-je. J'étais bien placé pour connaitre les rouages de notre système archaïque. Alors qui fait quoi ? Je me placais devant les pots de lait et lui indiquait les carafes. Tu remplira les carafes, je m'occupe du lait. Tout Alden Goyle qu'il était, il allait préparer un chocolat chaud, l'instant aurait mérité d'être immortalisé. Je vidais un pot de lait frais dans une casserole au dessus des flammes. Je ne pu m'empêcher de remarquer que le feu était plutôt faible, ce n'était pas normal. Je fronçais les sourcils un peu inquiète. Je me mordis la lèvre pour m'empêcher de claquer des dents en sortant ma baguette magique de l’intérieure de ma veste. Je la pointais sur le feu et les flammes augmentèrent un peu, mais loin de l'effet qui était censé se produire. Je n'avais pas raté le sort, je le savais, quelque chose clochait. Je jetais un coup d'oeil inquiet à Alden devant ma piètre tentative. Le lait commença à frémir dans l'énorme casserole. Je pourrais pas la porter, c'est le moment de montrer à quel point tu es fort. Dis-je à mon ami avec un clin d'oeil. Verse la tout doucement dans les carafes. Je me frottais vigoureusement les bras pour tenter de me réchauffer. Un nuage de buée s'échappa de les lèvres entrouvertes et j'avais du mal à m’empêcher de trembler comme une feuille. Je n'avais jamais eu beaucoup de couleur mais plus la température chutais plus je palissais. Il fait de plus en plus froid non ? Qu'est-ce que c'est que ça ? demandais-je à Alden, en essayant de dissimuler l'inquiétude dans ma voix en voyant une légère brume se répandre dans la cuisine.




From the ashes a fire shall be woken
A light from the shadows shall spring
You've spent a life time stuck in silence, afraid you'll say something wrong, you've got a heart as loud as lions so why let your voice be tamed ? You've got the light to fight the shadows so stop hiding it away Yeah we're all wonderful, wonderful people so when did we all get so fearful ?


Dernière édition par Madeline B. Rosier le Jeu 23 Jan - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arya P. Greengrass
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 10/05/2012
parchemins : 456

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 22:59

Grande Salle
J’avais froid, même sous mes épaisses couches de vêtements – en me levant je savais que j’aurais dû prendre ce maudit bonnet même s’il ne me mettait pas vraiment en valeur. Je devais me tenir au chaud, et pas plaire aux gens ou faire un défilé de mode. Bien sûr, je laissais ma mère, et ses deux comparses, vraisemblablement mangemort, et je n’avais pas envie de m’attarder auprès d’eux bien que j’en partage les idéaux je n’avais jamais été une fervente amatrice de violence – j’avais tendance à croire que la diplomatie pouvait déplacer des montagnes.  Je voulais être au chaud – je décidais donc de me rendre dans ma salle commune quand je fus arrêtée dans ma course par ma mère qui m’attrapa alors avec délicatesse le bras pour m’entrainer à l’écart.  Je la regardais, avait-elle oublié de me dire quelque chose, quoi qu’il en soit, elle semblait préoccupée. « Je t’ai promis de ne plus jamais te mentir. » Me mentir ? Qu’elle ne s’avise  plus jamais de le faire, sinon je risquais de couper définitivement les ponts avec elle, et même si je n’avais plus de famille, tant pis, je préférais la solitude au mensonge. Je la surpris à regarder ces deux comparses du coin de l’œil, et dit alors, comme une sorte d’avertissement : « S’il te plait, ne te rapproche pas d’eux. Ils sont dangereux, ils… »  Merci, mais ça je crois que je l’avais bien comprise toute seule ; ils n’avaient pas l’air net, c’était certain. « Edgar. Il est décalé… C’est ton père biologique. » Là, ce fut comme une partie de mon monde fragile qui s’écroulait – j’avais un père mangemort, et d’après ma mère (dont les standards de santé d’esprit me paraissait parfois erroné) dérangé. Je ne savais pas comment le prendre. Je dis alors : QUOI ? J’étais assise et je laissais échapper cela, naturellement. Une question me vint alors à l’esprit : Est-ce qu’il sait que je suis sa fille ? Est-ce qu’il sait au moins qu’il a une fille ? Je voulais savoir si c’était un secret qu’elle gardait jalousement, ou si c’était lui qui n’avait jamais voulu me connaitre – car sa réponse changerait beaucoup de chose, s’il l’ignorait, j’en voudrais à Dabria c’était certain, un autre mensonge, pas à moi, mais à mon père. Peu importe, la coupais-je alors, tu ferais mieux d’aller les suivres tes « comparses » ils ont disparu dans le hall. Je  n’avais pas vraiment envie de poursuivre cette conversation maintenant, je n’étais pas d’humeur, si jusqu’ici j’avais été de bonne humeur et ouverte, je venais de me refermer comme une huitre – les révélations sur ma famille avaient tendance à me mettre de mauvaise humeur, pire à m’enfermer dans mon monde.



Revenir en haut Aller en bas
Ysölde M. Wilkes McFays
avatar


fondatrice -  prefète de serpentard, attention à vous, je peux éviter la retenue... ou pas.

first Log-in : 29/06/2010
parchemins : 8416

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Mer 22 Jan - 23:12

Salle commune de serpentard
Tu étais assise avec ton livre, plongée dans tes pensées, ta lecture te fascinait. Quand tu lisais, rien autours de toi ne comptait plus – seul ce monde imaginaire fait de mots, de métaphores, d’allégorie, de jeux de mots t’intéressait, et il devenait alors ton monde.  Tu avais éternué, et de ce fait tu te sentais légèrement fiévreuse ? Du moins, tu espérais ne pas l’être, même si par moment tu sentais des frissons te secouer de la pointe de tes petits pieds gelée, jusqu’au sommet de ta nuque, en passant par tout le long de ta colonne vertébrale.  Tu n’étais pas frileuse, mais, là tu devais bien admettre que tu étais morte de froid – gelée de la tête au pied. Tu étais ailleurs, complètement ailleurs – comme si tu essayais de t’échapper du monde actuel, froid… terriblement froid. Mais, une voix d’outre-tombe, une voix issue de tes cauchemars te tira alors de ton monde – la voix d’Ulysse. « Si Monsieur Gaunt ne te tiens pas au chaud, j'peux m'en charger princesse. » Tu pousses un soupire en reconnaissant cette voix – il était bien la dernière personne que tu voulais voir. Au fond de ti, tu espérais que Bella apparaisse rapidement pour qu’elle s’occupe de lui, tu imagines ta sœur lui disant qu’ils feraient mieux d’aller se réchauffer ensemble quelque part, avec son lot de sous-entendu. « Tu ne peux pas juste passer ton chemin quand je suis dans le coin, merci. » Tu ne prends même pas la peine de lever la tête pour lui adresser la parole, tu n’as rien à lui, tu ne veux pas lui parler, tu ne veux pas croiser son regard. Tu savais qu’il avait pris place à côté de toi, et tu évitais d’ouvrir la bouche, après tout sa simple présence te donnait la nausée et une violente envie de vomir.

Soudain, tu fus obligée de lever la tête, quand une sorte de brouillard passa sous la fenêtre de la salle commune – tu n’en croyais pas tes yeux, mais tu avais une certitude, ce n’était pas un brouillard normale, c’était une sorte de brume lugubre. « Qu’est-ce que c’est que cette merde ? » répliques-tu pour toi-même en regardant la brume s’engouffrer dans la salle commune suivie d’une température encore plus glaciale. Tu as froid, tu es terrifiée, c’était comme si ce blizzard s’invitait à l’intérieur – mais toi tu n’avais jamais vu ça, et tu en étais certaine ce n’est pas normal, rien de ce qui se passe à Poudlard est normal.



"Got me lookin so crazy right now"
“I look and stare so deep in your eyes I touch on you more and more every time When you leave i'm beggin you not to go Call your name two, three times in a row Such a funny thing for me to try to explain How i'm feeling and my pride is the one to blame”
Revenir en haut Aller en bas
Nanna J. Barclay
avatar




first Log-in : 09/07/2013
parchemins : 243

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Jeu 23 Jan - 0:44

Dans les cachots.
C’était ennivrant, cette chaleur qui lui prenait au corps alors qu’il faisait moins quelques dans les sous-sols des châteaux. Elle tentait tant bien que de mal de se concentrer sur la conversation actuelle, de faire face à la Greyback en ayant la tête haute. Elle toussait ou éternuait parfois, il fallait voir qu’elle avait définitivement attrapé la maladie. Katniss ne pu se retenir de rire, ça c’était bien envoyé quand même. Ce qui l’énervait, c’était que si ce n’était pas d’histoires de mecs, les deux filles auraient pu êtres amies. Autour d’elle, les choses commenaçaient à l’échappe et elle ne pu se reconcentrer sur Désirée avant un petit moment. Finn était apparu dans son champ de vision, au lieu d’être calmée elle s’en sentait plus tendue. Comment un homme comme lui avait pu se retrouver dans son lit un jour? Après sa rencontre dans les douches, Kat en doutait. Elle ne reconnaissait plus son ami. En s’appuyant sur le mur, le jaune et noir s’occupa enfin d’elle et la demi-vélane aperçu presque la lueur qu’elle connaissait si bien dans ses yeux. Comme s’il se souciait d’elle. « Qu’est ce qui t’arrive ? Ta mal quelque part… ATCHOUM ! » Elle enfouie une main dans ses cheveux et hocha la tête, le rouge lui montant au joue. « C’est cette satanée grippe magique, je l’ai attrapé… » Ça ne fit pas plaisir à Greyback que Finn s’intéresse à la blonde, pourtant Kat ne faisait pas vraiment exprès de la faire fâcher. Plus maintenant en tout cas, elle n’avait pas la force. Quand elle releva la tête, tentant de se concentre sur ce qui se passait elle eu à peine le temps de voir la lionne s’aventurer près d’elle pour la pousser sans ménagement par terre. Elle jura, mais plus faiblement qu’on s’en serait attendu. Elle était au sol, ne se sentant pas en mesure de se relever quand une voix retentit. Elle ne sut pas vraiment ce qu’il disait, mais elle releva les yeux vers lui. Sam. Samwell, ou celui qu’elle avait aimé en premier, celui qu’elle avait pris de Désirée. Ses yeux étaient vitreux, la chaleur lui monta rapidement à la tête et elle haleta. Était-ce un signe qu’elle était littéralement tombée à nouveau en amour ou cette satanée grippe? Infirmerie, c’est tout ce qui avait du sens. Quand elle le voyait, elle ne pouvait s’empêcher d’avoir terriblement chaud, ayant désormais vraiment le nez et les joues rouges. « Sam… Tu veux bien m’y amener? » Couina-t-elle, oubliant totalement les deux êtres présents. Au même moment une brume commença à apparaitre au loin qui fit tourner de l’œil à Kat. Il faudrait la prendre dans ses bras pour se sauver de cette chose, c’était certain!




TREASURE THAT IS WHAT YOU ARE +
Give me your, give me your, give me your attention baby. I got to tell you a little something about yourself, You're wonderful, flawless, ooh you're a sexy lady. But you walk around here like you wanna be someone else.
(c) tumblr & treasure.
Revenir en haut Aller en bas
Dabria Vee Greengrass
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/01/2013
parchemins : 347

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Jeu 23 Jan - 1:08

Dans la grande salle, vers la salle des cours de potions.
Et une autre révélation de la part de la folle de mère, une! Dabria avait fait de nombreux mauvais choix dans la vie, elle… En fait, tant qu’à les mettre devant, il était beaucoup plus difficile de lui trouver des bonnes décisions… Elle était devenue professeure, mais ça en arrivait pas mal à cela. Là, elle avait pris la résolution de ne plus jamais mentir à sa fille, elle savait que ce n’était peut-être (non, vraiment pas) le bon moment, mais c’était comme ça. Dabria avait toujours agi sous ses impulsions. Son père biologique était là, un peu à l’écart et elle devait vraiment se dire que sa mère était folle. Bon, elle aimait les gars un peu décalé, que pouvait-elle vraiment y faire? QUOI ? Son ton ne surprit pas la professeure qui serra la mâchoire. Elle connaissait ce genre de sensation qui devait la traverser, elle l’acceptait. Est-ce qu’il sait que je suis sa fille ? Est-ce qu’il sait au moins qu’il a une fille ? Oups. C’était la question qu’elle ne s’était pas préparée à avoir, alors que… Pourquoi n’y avait-elle pas pensé plus tôt? Elle allait répondre que sa fille ajouta : Peu importe, tu ferais mieux d’aller les suivres tes « comparses » ils ont disparu dans le hall. Nerveuse, elle tourna la tête pour observer Edgar et Aleksei s’éloigner. Oui, elle devrait les suivre. Sauf qu’elle ne pouvait pas laisser ça comme ça, elle tourna la tête vers Arya et lui toucha le bras. « Je sais que ce n’est pas le bon moment de dévoilé ça, j’aurais dû le faire autrement. » Elle serre un peu le bras de la lionne avant de reprendre : « Je te promets de continuer cette conversation plus tard, mais je te jure Arya que je ne lui ai pas dis pour les meilleures raisons. Il ne l’accepterait pas. » Elle insiste sur ses derniers mots, croisant son regard. Elle tourne ensuite les talons pour rattraper. « Si vous voulez trouver quelque chose d’intéressant, suivez-moi. » Leur annonça-t-elle, de but en blanc. Ils se rendirent vers les escaliers pour se rendre vers la salle de potion. Quand ils furent rendus en bas, Dabria se retourna en entendant un élève au loin crier et pointer derrière eux. Une grande fumée s’approcha d’eux, Dabria s’empara de sa baguette.





supremacy
Wake to see - your true emancipation is a fantasy. Greatness dies, unsung and lost, invisible to history. [...]  You don't have long, I am on to you. The time, it has come to destroy...Your supremacy.
mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Samwell N. Potter
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 16/09/2012
parchemins : 272

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Jeu 23 Jan - 4:42

Toujours dans les cachots - Je connaissais pas vraiment le petit ami de Desiree. Je ne savais que ce qu'elle m'en avait dit et pour le peu que j'en savais, je ne l'aimais pas beaucoup. Pas que je ne ressente une quelconque jalousie à ce qu'il marche dans mes traces en ayant des aventures avec les mêmes filles que moi, sauf que moi, elles avaient étés mes copines et je les respectaient énormément. Ce que malheureusement, le poufsouffle ne semblait pas faire. Je me serais habituellement foutu de son attitude merdique, mais pas maintenant alors que ma Desiree était concernée et risquait de se faire briser son joli petit coeur. « Super, tu t’es perdu dans les cachots ? Ou t’avais besoin de quelqu’un pour passé le temps ? » Commença-t-il alors que je dardais mon regard dans le sien, serrant ma mâchoire, prêt à lui répondre, griffes pour griffes. Pourtant l'une de jolies blonde semblait réclamer l'attention. Katniss : « C’est cette satanée grippe magique, je l’ai attrapé… » C'était-elle d'abord plainte avant que la gryffondor prouve qu'elle en était bien une et qu'on ne jouait pas sur son territoire. Même si je n'étais pas d'accord avec ce geste, j'étais tout de même un peu fier que ma camarade de maison s'affirme. Je me reconnaissait dans ses gestes de justicier, mais bon, j'avais également un très grand coeur. Trop grand coeur probablement. La pauvre poufsouffle toujours assise sur le sol vient me quémander mes soins. « Sam… Tu veux bien m’y amener? » J'eu un doux sourire. Oui, c'était mieux si nous lassions les deux amoureux régler leurs différents sans avoir d'anciennes flammes dans les parages. Ou pas. Je m'inquiétais du sort de Desiree, mais je ne crois pas qu'entraîner les deux rivales et par ailleurs mes deux ex petites amies avec moi était une bonne idée. J'étais peut-être gentleman, mais je ne savais pas vraiment gérer les bagarres de filles, ayant trop peur de faire mal à l'une ou l'autre.

« Bien sur ma belle, il fait trop froid ici de toutes façons. » Dis-je alors que je m'avançais vers elle, m'arrêtant pourtant à la hauteur du poufsouffle, le surplombant de ma hauteur et ma carrure alors que je le confrontais. « Et toi fait gaffe. On parle pas aux femmes comme ça. Surtout pas à ma Desiree. Si tu prend pas soin d'elle, j'vais m'assurer de prendre soin de te donner une leçon, minus. » Lui soufflais-je avec arrogance avant de me détourner de lui, n'ayant pas peur le moins du monde qu'il me saute au cou. Qu'il essaie pour voir. Je m'amusais pas à courir les meufs moi, depuis un moment je me dédiais au sport et mes muscles gonflés pouvaient en témoigner. Je me penchais doucement vers Katniss, dégageant doucement ses cheveux de son visage avant de ne passer mon bras dans son dos pour la faire se relever et avancer doucement jusqu'à Desiree. Sa main libre remontait doucement jusqu'au menton de la gryffondor alors que je plongeais mon regard dans le sien pour m'assurer qu'elle ne me mentirait pas. « Tu veux rester ici ? Tu peux venir avec nous si tu veux. Je vais m'assurer que vous ne vous tirez pas vos jolies chevelures blondes. » Si j'enmenais Desiree aussi, Finnick serait surement encore plus en rogne, quoi que, rien ne l'empêchait de nous accompagner aussi s'il changeait son comportement. Après tout, lui aussi atchoumait joyeusement. Si ça continuait, j'allais attraper ce truc aussi. Quoi que, mon système immunitaire était un peu blindé avec tout ce sport.






What have you done to
me, my sweetest friend ?
Revenir en haut Aller en bas
Ulysse Meriadec Lestrange
avatar


Futés, rusés, tous les qualificatifs sont bons. Nous sommes les héritiers de Salazar.

first Log-in : 18/09/2010
parchemins : 1510

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Jeu 23 Jan - 5:05

La salle commune des serpents - Même s'il n'avait jamais vraiment voulu l'avouer, Ulysse avait toujours trouvé Ysölde fascinante. Certes, d'une façon différente de sa soeur. Bella était l'ultime femme fatale. Ys était plutôt le petit volcan prévoyant l'imprévisible. Qu'il le veuille ou non, elle l'avait marqué au fer rouge de souvenirs qu'il ne pouvait pas oublier. Non seulement de la façon dont elle avait réveiller son coeur de glace, mais aussi comment elle l'avait fait souffrir alors qu'il n'avait pas su comment réagir et qu'il avait répondu par la violence. Cela avait mit fin à leur relation. Ça et son allégeance pour le seigneur.« Tu ne peux pas juste passer ton chemin quand je suis dans le coin, merci. » Ulysse rigolait doucement, ne retirant pas son regard de la demoiselle. Elle lui aurait dit de rester, il serait partit. Ulysse Meriadec Lestrange ne voulait pas ce qu'il pouvait avoir. Il voulait ce qui lui était interdit, ce qu'on le refusait. Il voulait que ceux qui le détestent finissent par l'admirer. Il exigeait l'impossible, simplement l'impossible. La demoiselle levait alors la tête, mais pas vers son beau-frère. Le regard de Lestrange suivait le sien vers la porte de la salle commune. Un sorte de brouillard étrange s'infiltrait, ce n'était pas... « Qu’est-ce que c’est que cette merde ? » Ulysse c'était levé vivement, s'éloignant de la jeune femme et lui faisant dos. Il retira rapidement son bras de son manteau avant de ne remonter sa chemise. Non. Sa marque était tranquille. Il aurait été étonné de ne pas savoir de toutes façons. Il se redressait. Baissant sa chemise et remettant son manteau contre ses épaules. Il fut prit d'une quinte de toux qu'il étouffa dans son coude avant de ne finalement se redresser entièrement et s'approcher d'Ys avec un sourire. Passant doucement un doux sur son menton avec un air mauvais alors qu'il lui susurrait un tendre.

« Ne t'en fais pas, l'heure des sangs-de-bourbes et des traîtres n'est pas encore arrivée. À moins que ce ne soit un vent envoyé du fond de la tombe de Salazar. Une épidémie qui touche seulement la racaille. On en seraient bien débarrassés. »

Susurrait-il plus férocement alors qu'il refermait sa poigne sur le menton de la jeune femme.  









Halo round his head
Burning in our bed
Revenir en haut Aller en bas
Ysölde M. Wilkes McFays
avatar


fondatrice -  prefète de serpentard, attention à vous, je peux éviter la retenue... ou pas.

first Log-in : 29/06/2010
parchemins : 8416

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Jeu 23 Jan - 10:36

Salle Commune de Serpentard
« Ne t'en fais pas, l'heure des sangs-de-bourbes et des traîtres n'est pas encore arrivée. À moins que ce ne soit un vent envoyé du fond de la tombe de Salazar. Une épidémie qui touche seulement la racaille. On en seraient bien débarrassés. » Tu pestas alors en serrant les dents : « Va te pendre Lestrange. » Tu ne le supportais pas et parfois tu te demandais comment avais-tu pu sortir avec lui à l’époque ? Aujourd’hui, cette idée te donnait une violente envie de vomir.  Tu détestais le contact de sa peau contre la sienne – c’était lui qui t’avais fait craindre les hommes, c’est lui qui t’avait du mal, et il te tenait le menton – cela te rendait malade. Tu secoues la tête de gauche à droit pour s’extirper de son étreinte, de cette main agrippant ton menton, et tu recule autant que tu peux. Tu te lèves brutalement, serrant ton livre contre toi, et reculant d’avantage. Tu ne l’aime pas, tu le déteste – tu ne le veux pas près de toi. « Peut-être que c’est la sorcière Morgana qui envoie cette grippe, et qu’elle va éviscérer tous les partisans de ton Maître. » Réponds-tu avec froideur, une froideur aussi froide que l’air ambiante. Bien sûr, tu ne crois pas à ces conneries de malédiction, de sorcière, tu peine à croire que les reliques que tout le monde convoite existent vraiment. « Et puis, je ne suis plus une traitre. » réponds-tu avec désinvolture, ça non, tu étais désormais la femme d’un cousin du Seigneur des Ténèbres – cela ne faisait plus de toi une traite, cela faisait de toi une personne respectable par l’ascendance, et par alliance, ce n’était pas rien. « Je suis une femme mariée. » Tu esquisse ton plus beau sourire faux, froid, et arrogant. Tu n’es pas certaine que cela soit la meilleur attitude a adopté avec lui mais de toute évidence, c’est la seule satisfaction que tu peux tirer de ce mariage : un nom, et une certaine sécurité.  

Tu le fixe et tu n’as guère envie de rester avec lui, et puis, tu es préoccupée par cette brume lugubre, au fond de toi, tes tripes te disent que quelque chose ne va pas. Tu te sens mal, c’est comme lorsque tu as une de ces visions – tu vois que quelque chose ne vas pas. Soudain, tu sembles fixer un point au loin, et ton esprit semble se balader ailleurs. Sans que tu t’en rendes compte, tu lâches ton livre sur le sol, tout en étant ailleurs. C’était une de ces visions, tu n’y perçois pas grand-chose, si ce n’est un froid morbide, des gens qui hurlent, d’autre qui avancent à tâtons, et finalement tu entrevois quelque chose qui lorsque tu t’approches disparait soudainement te ramenant à la réalité, où tu vacilles, et te laisse tomber brusquement sur le canapé – on dirait que tu as vu un fantôme.



"Got me lookin so crazy right now"
“I look and stare so deep in your eyes I touch on you more and more every time When you leave i'm beggin you not to go Call your name two, three times in a row Such a funny thing for me to try to explain How i'm feeling and my pride is the one to blame”
Revenir en haut Aller en bas
D. North Finharvin
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/07/2012
parchemins : 145

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Jeu 23 Jan - 13:46


LET IT SNOW, LET IT SNOW.
Les sous sols
« Alors j’ai du ramené le froid de la Russie, c’est plaisant de savoir que l’on procure effet sur l’Angleterre »  Cela fit rire la sorcière – oui, il avait peut être apporté le froid. De tous les hivers qu’elle avait passé à Poudlard, c’était le pire qu’elle avait jamais vu, pourtant cela faisait des années qu’elle vivait entre ces murs, à partir de onze ans, elle avait grandi entre ces murs. « L’Italie vous plais si je comprends bien ? Comment dit-on déjà… Mh… Forza Milan ? Il est vrai que votre école fait beaucoup parler d’elle, avant de venir j’étais au courant de certains détails »  C’est vrai qu’elle aimait beaucoup l’Italie – c’était le premier voyage qu’elle avait fait dans sa vie. A sa sortie de l’orphelinat, après avoir été habitué avec Ianto et Skandar, elle s’était payé après une dure année de labeur son premier voyage à Rome – elle ne l’oublierait jamais, elle avait même appris l’Italien.  « Si bravissimo ! Ma preferisco Roma a Milano, perché le città del nord sono più fresce ! » Elle adorait cette langue, elle la trouvait tellement plus poetique que toutes les autres. « La brume est une option chez vous ou bien… » Elle haussa un sourcil, « La brume, quelle brume ? » demanda-t-elle alors en regardant le professeur d’origine Russe. Elle tourna la tête et vit alors l’objet du délit, une épaisse brume à l’intérieur même du château – ça, ce n’était pas normal. « La brume à l’intérieur est une option en Angleterre… » Elle regardait la brume, et cela ne la rassurait pas du tout, du tout. « Ce n’est pas normal ! » S’écria-t-elle alors. Elle regarda Girory et dit alors : « Plus il y a de brume, plus il fait froid – il faut que tous les élèves quitte les cachots, il y fait beaucoup trop froid ! » Et puis, être dispersée, cela ne pouvait pas aller. Elle avait les bras chargés de couverture, « Il faut qu’on évacue les élèves des sous sol, ils n’ont pas le droit de trainer dans le coin. » Dit-elle alors qu’elle entendait des discussions d’élèves dans le couloir voisin. Elle indiqua à Girory de quoi elle parlait, restant muette, s’il y avait des élèves, il fallait les prendre sur le fait.




MAMMA WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Arya P. Greengrass
avatar


Fort et courageux comme des lions, nous sommes fiers d'être de la maison de Godric.

first Log-in : 10/05/2012
parchemins : 456

MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    Jeu 23 Jan - 16:46

Je venais d’apprendre qui était mon père, en temps normal, j’aurais peut-être sauté de joie à l’idée connaitre enfin mes origines mais… mais je n’étais pas sûr que c’était la manière dont j’aurais aimé que cela se passe. Mon père était un mangemort, ma mère aussi – décidément j’héritais d’un pedigree assez belliqueux, alors que pour ma part, j’étais une fervente amatrice de la diplomatie. « Je sais que ce n’est pas le bon moment de dévoilé ça, j’aurais dû le faire autrement. » C’était certain qu’elle aurait pu faire autrement, elle aurait pu me le dire un autre jour.  Elle me serra le bras, sans doute comme un signe de réconfort. Mais, elle aurait dû choisir un autre moment – elle était entrain de rendre cette journée encore moins supportable qu’elle ne l’était déjà.  Elle ajouta alors : « Je te promets de continuer cette conversation plus tard, mais je te jure Arya que je ne lui ai pas dis pour les meilleures raisons. Il ne l’accepterait pas. » C’était un coup de plus, il ne supporterait pas l’idée d’avoir une fille ? J’avais une mère incapable d’aborder les sujets correctement et un père incapable d’accepter une enfant ?  Je touchais donc le fond. « On en reparlera. » déclarais-je simplement quand je la vis s’éloigner, et pour moi-même, je murmurais, « Ou pas. » Je ne savais pas encore si j’avais envie d’en reparler avec elle, elle disait qu’il ne supporterait pas l’idée, alors moi je ne voyais pas pourquoi on en reparlerait. J’avais vécu dix huit ans sans connaitre mes vrais parents, je pense que cela pourrait durer encore deux décenies.

Je n’avais pas envie de trainer dans la grande salle, j’étais morte de froid, et je ne tenais pas à attraper froid, cette grippe qui trainait, je ne voulais pas l’avoir, avec ce que j’avais au cœur, c’était trop risqué. Je m’engouffrais hors de la grande salle quand une brume passa sous les portes du hall, c’était étrange, et je fus parcourut d’un frisson dans le dos. Il fallait que je regagne ma salle commune, pour être au chaud.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.    

Revenir en haut Aller en bas
 

S.4 INTRIGUE N°2 Ϟ WINTER IS COMING.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: CORBEILLE :: SAISON 4 - ARCHIVAGE-