Partagez | 
 

In the Trois Balais ○ Evander Snape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashton McFays
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 22/08/2013
parchemins : 243

MessageSujet: In the Trois Balais ○ Evander Snape   Ven 7 Mar - 13:12



In the Trois Balais


Tu ne t'étais pas préparé à apprendre cette nouvelle et bien que tu avais tout bonnement bien fais pour savoir la vérité, tu ne t'étais pas préparé à faire face à ça. Tu étais père de famille. Tu avais une fille. Que tu ne connaissais que peu mais qui était déjà grande, et en plus de ça, mariée à un sang pur. Difficile pour toi quand ton cœur balance pour le Cercle. Tu étais déconcentré dans ton travail, comme si cela t'empêchais de pouvoir respiré et de rester concentré dans les tâches que tu organisais. Tu étais entrain de finir ta journée de travail, tu avais commencer tôt et tu ressentais une certaine fatigue. Tu n'avais pas cessé de boire du café à la cannelle, pour ne pas t'endormir sur place. Tu étais entrain d'écrire un parchemin sur une potion qui faisait un effet positif sur une des brûlures humaines du à un sortilège quand soudain, quelqu'un frappa à la porte de ton bureau. Tu leva la tête et fis un geste de la main pour faire entrer cette personne qui n'était autre que ta secrétaire. Enfin ta collègue. Cette femme était plutôt jolie, même plutôt très remarquable et tu aimais bien les efforts qu'elle fournissait pour devenir une médicomage exemplaire. Quand elle entra dans la pièce, tu ne remarqua que de l'inquiétude sur les traits de son visage. Que ce passait-il ? « Nous avons un problème sur le sujet de la chambre 201 Monsieur » dit-elle alors. Tu ne pris pas ton temps, tu filas directement en direction de cette chambre. La chambre 201 était une pièce pour un individu plutôt violent, qui avait un esprit un peu parano et qui avait souffert d'un grand choc cérébral. Cet individu avait été retrouver pratiquement mort près d'une rivière qui avait été glacer à l'époque par un froid. Un froid a peu prêt comme celui d'aujourd'hui mais à température tout de même plus basse. Tu pénétra dans la chambre quand tu vis, les yeux de l'homme. L'individu avait les yeux jaunes, jaunes brillants, jaunes vifs. Comme si un serpent avait prit place dans le corps du sorcier. Tu t'approcha de lui et lui serra la main pour lui part de ta présence. Tout en essayant de le rassurer, tu lui demanda alors : « Monsieur Jackman est-ce que vous m'entendez ? Si vous m'entendez faites un signe, serrer ma main ». L'individu ne réagissait même pas d'un doigt, comme si, il ne portait aucune conscience en lui. Était-ce la fin pour ce sorcier ? Cet homme n'avait ni maison, ni famille, il avait été retrouver près d'une rivière, et il avait été difficile de trouver son identité. Heureusement, quelques personnes le connaissais. Tu te retourna en direction de ta collègue et dit alors : « Seringue 6 et mettez moi ce qu'il faut, on est entrain de le perdre » . Il ne fallait pas perdre un patient, pas un de plus, tu ne te le permettrais pas.

La seringue arriva alors deux minutes après, mais hélas, ce fut trop tard. Le patient venait de perdre la vie et il était dur pour toi de voir cela, car c'était un échec de trop. « Heure du décès 21:09, cause, arrêt cardiaque » dis-tu alors en inscrivant les données sur un parchemin. Et voilà, encore un patient de perdu et une vie de prise. Qu'elle était la raison de cette mort si tragique ? Le traitement du patient ? Ou bien était-ce simplement l'heure à chaque fois des patients. L'année commençait d'une manière bizarrement. Suite à cette triste journée, tu pris la direction de chez toi. Ou plutôt en direction de Près au Lard. Tu avais autoriser ta présence à un homme. Ou plutôt jeune homme. Qui n'était autre qu'un futur grand médicomage. Tu voyais en lui l'avenir de ton métier, et il était bon de voir cela de tes propres yeux. Il s'agissait d'Evander Snape. Un brillant étudiant d'après ce que tu avais compris mais il s'agissait également d'un membre du Cercle et tu appréciais beaucoup, la place du Cercle dans sa vie. Tu marcha dans le froid et tu espérais qu'il ne lui arrive pas. Tu arriva enfin à destination. Plutôt que de transplaner, tu avais préféré la solution de marcher, pour te vider la tête probablement. Tu entras à l'intérieur et chercha ce jeune monsieur. Il n'avait pas l'air d'être présent. Tu t'installa alors à une table pour deux et commanda alors un whisky pur feu en attendant celui-ci.





A warning to the people, The good and the evil, This is war, To the soldier, the civillian, The martyr, the victim, This is war, It's the moment of truth it's the moment to lie.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Evander A-M. Snape
avatar


Je suis le préfet en chef, le roi des rois

first Log-in : 11/03/2012
parchemins : 1536

MessageSujet: Re: In the Trois Balais ○ Evander Snape   Ven 7 Mar - 16:42

    Le froid avait prit place sur le pays, plus personne n'avait d'autorisation pour sortir en dehors du château, les personnes vivants à Près au Lard ne prenait aucun risque à sortir en dehors de chez eux. L'Angleterre avait prit une couleur de froideur et de blancheur, le froid avait anéantie le pays, les paysages et plus personnes n'avait de liberté. Il était triste ce monde sans joie et sans bonne humeur. Tous le monde repensait à ce qui s'était passé, avec cette brume. D'ailleurs à cause de celle-ci, beaucoup avait été infecter et avait fini par avoir des rhumes, des grippes, des toux. L'infirmière avait eue beaucoup de travail et encore aujourd'hui, le taux de malade avait augmenter au château. L'heure était grave et Evander était bien de trop préoccupé à savoir pourquoi n'avait-il pas été toucher comme tous les autres, pourquoi n'avait-il pas perdu un sens. Il n'était pas rare de voir le serpentard réfléchir autant mais aujourd'hui, quelque chose n'allait pas, quelque chose de bien plus puissant, une magie bien plus puissante qu'il ne l'aurait cru. Il avait encore cette fameuse mélodie dans la tête, celle qui avait un air de musique de moldu, celle qui entrait facilement dans la tête de qui quonc l'entendait. Il y repensait, il y avait ces phrases, ces phrases qu'il n'arrivait pas à oublier car elles avaient un sens. Un sens car ce que la voix avait dit, avait été réalisé sous peu. Evan avait vu Harlan aveugle, il avait vu la fille Gregorovitch sourde, il avait vu Ulysse Lestrange aveugle également et bien qu'il aurait voulut que ce dernier y reste, il avait vu beaucoup de monde toucher par cette brume. Sauf lui et... Ysolde. D'ailleurs, c'était étrange, très étrange. Pourquoi n'avait-elle pas été toucher elle aussi ? Pourquoi n'avait-elle rien ressentie d'autre que du froid comme lui ? C'était étrange mais à la fois flippant et terrorisant car si la brume avait réussie à passée dans le château, toute magie pouvait pénétré à l'intérieur de celle-ci non ? Il n'était pas rare de savoir que beaucoup de chose bizarre et étrange pouvait se passé au château, depuis l'arriver du serpentard il n'y avait que ça. Entre la rentrée qui se termine dans la forêt interdite, le bal où les mangemorts et aurors viennent faire un tour, entre le nouvel an où tous le monde mangent des gâteaux infiltrés de filtre d'amour et d'autres produits et puis ça. Evan s'attendait à tout maintenant. Poudlard était magique pour ça, chaque jours il pouvait avoir un événement inattendu et cela donnait goût au château. Aujourd'hui, le professeur Dumbledore n'avait toujours pas donner l'autorisation de sortir du château mais Evan n'en pouvait plus. Il devait en savoir plus et il ne supportait pas d'être enfermer dans ce lieu. Bien qu'il aimait Poudlard, il voulait faire un tour. Il savait le risque qu'il prenait mais quand même. Il n'était pas bien quand il était trop enfermer.

    Evan passa la journée à la bibliothèque à la recherche d'un nom, d'articles, de lignes au sujet de Morgana. Il en avait déjà entendu parler mais aujourd'hui, c'était quelque chose qui le hantait. Il avait besoin d'en savoir plus. A la bibliothèque, il trouva quelques lignes, quelques mots, parfois des mots en gras, d'autre en italiques. Parfois des mots invisibles par l'ancienneté des livres. Il était même difficile parfois de déchiffré les mots. Suite à la journée passé à la bibliothèque, il rangea tous les livres qu'il avait mis en désordre et sortit en direction des cachots pour aller dans la salle commune des serpentards. Il prit alors sa veste, son bonnet puis son écharpe pour aller rendre une visite à un grand homme. Le grand médicomage Ashton Mcfay. Le serpentard voulait en savoir plus, il voulait posé les questions qu'il lui venait à ce jour. Mais il ne se doutait pas que cet homme était le père d'Ysolde, son ami d'enfance. Dehors, il faisait froid, dehors il ne faisait pas si beau que ça car la neige tombait encore sur les rues de Près au Lard. Il marchait, difficilement mais il marchait en direction du Trois Balais. Il préférait ce bar accueillant plutôt que l'autre. D'ailleurs il ne se souvenait même plus du nom. Il y avait une chose dont il fallait qu'il fasse preuve. Être discret. Il ne fallait pas qu'il se fasse remarquer. Ni par un professeur et ni par un étudiant du château. A ses risques et périls autrement. Il arriva enfin à bon port et entra dans le bar, laissant son bonnet sur la tête. Il ferma la porte correctement et chercha du regard le professeur Mcfay. Il avança face à lui une fois trouver et dit alors : « Veuillez m'excuser du retard Monsieur Mcfay » Il s'installa face à lui et fit signe au serveur de venir. « Un chocolat chaud s'il vous plaît » demanda t-il alors. Il ne voulait pas se faire surprendre alors commander autre chose qu'un chocolat chaud aurait été limite suspect. « J'ai à vous parlez, voilà j'ai une question depuis quelques jours. Est-ce possible qu'un bouclier géant protège un humain ? » demanda t-il alors à l'homme en question. Espérant trouver réponse.




Revenir en haut Aller en bas
Ashton McFays
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 22/08/2013
parchemins : 243

MessageSujet: Re: In the Trois Balais ○ Evander Snape   Dim 9 Mar - 15:57


Tu ne savais guère l'état des étudiants au château depuis que la brume avait passé sur l'Angleterre, tu avais reçu un bon nombre de victimes à cause de froid et la plupart avait succomber bien de trop vite. Le temps avait été mortel, tueur, un vrai spécimen, tu ne comprenais rien, cela n'avait aucun sens. Tu n'avais jamais rencontré cette fameuse brume à ton époque d'étudiant, mais aujourd'hui, le monde avait bien changer contrairement à toi. Il avait été moins sombre, ce monde avait été plus agréable qu'aujourd'hui. Il y avait déjà eu des conflits sang purs, sang mêlés et né moldus, tu t'en rappelais comme si c'était hier mais à vrai dire, les choses n'avait pas changer, ou si peu, elles avaient juste évoluées. Comme toi. A l'époque, tu avais été un étudiant en médicomagie, travaillant dur pour réussir, pour devenir le meilleur, et aujourd'hui, ton rêve c'était réalisé. Tu étais brillant, travailleur, vieux, bientôt la quarantaine mais tu restais le même homme. Il y avait tout simplement une chose que tu n'avais pas su faire. Retrouver Galea. Celle-ci défunte à présent et ça depuis plusieurs années. Pour beaucoup le monde avait l'impression d'être fini, mais pour toi, il était signe de reconstruction, tu ne pensais pas à la fin du monde, tu savais qu'il pouvait y avoir un risque avec toute cette guerre qui prenait des vies, mais tu y croyais, tu avais de l'espoir. Tu vivais avec l'espoir. De nos jours, les gens parlaient beaucoup plus de politique qu'autre fois, car la politique était signe de pouvoir. Tu connaissais bien cette méthode. Aujourd'hui, tu te retrouvais face à un étudiant qui allait être brillant par la futur, s'il ne perdait pas vie en temps que membre du Cercle. Ce garçon, donnait cœur et âme pour le Cercle, tu admirais cela car il était jeune, il n'avait seulement que vingt deux ans et il réfléchissait et agissait parfois comme un homme. A son âge, tu avais été plutôt préoccupé par tes études plutôt que par le Cercle. Mais heureusement car tu avais pu faire des soins aux membres, à tes collègues, aux gens qui en avaient le plus besoin. « Veuillez m'excuser du retard Monsieur Mcfay » L'étudiant était bien éduqué, il avait des principes, il avait tout ce dont tu aurais souhaiter pour un fils que tu n'auras jamais. Tu avais une fille depuis peu, enfin, tu étais père depuis peu car tu ne l'avais su que récemment et tu étais comme ému d'avoir appris cela. Surtout que c'était toi même qui avait découvert ce secret qui devait être lourd à porter pour celle-ci.


« J'ai à vous parlez, voilà j'ai une question depuis quelques jours. Est-ce possible qu'un bouclier géant protège un humain? » Tu n'avais jamais entendu parler d'un quelqu'onc bouclier protégeant un homme. Tu porta attention à ton menton qui avait une barbe de trois jours, tu réfléchissais à ce que venait de te dire l'élève. Tu étais en quelque sorte le maître qui lui apprenait ce dont il devait savoir sur la médicomagie. Il était doué, brillant et laissait place à un avenir à succès. « Fort possible avec un sortilège de protégo qui pourrait protéger pendant plusieurs minutes, mais il faudrait une certaine puissance pour que cela fonctionne, autrement, ce sortilège serait à durée courte » dis-tu alors en veillant à ce que personne ne vous écoutes, ne sachant pas si tu avais été suivis. Le serveur apporta les deux boissons des deux hommes. Tu porta alors le verre de whisky pur feu à tes lèvres et pris alors une gorgée. Cette question était loin d'être banale, elle avait une attention particulière, elle pouvait très bien servir pour le futur. « Avez-vous eu à faire à ce bouclier Evander » demanda tu alors au garçon qui était entrain de réchauffer ses mains sur sa tasse à cause du froid. Il est vrai qu'à l'extérieur du bâtiment, le froid restait présent et n'était que négatif depuis plusieurs jours, voir même semaines.




A warning to the people, The good and the evil, This is war, To the soldier, the civillian, The martyr, the victim, This is war, It's the moment of truth it's the moment to lie.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Evander A-M. Snape
avatar


Je suis le préfet en chef, le roi des rois

first Log-in : 11/03/2012
parchemins : 1536

MessageSujet: Re: In the Trois Balais ○ Evander Snape   Mar 11 Mar - 8:38

    Evander était préparé à toutes actions différentes, il souhaitait trouver ce dont tous le monde cherchait afin de prendre pouvoir. Cela ne se voyait pas mais le serpentard était tomber à la conquête du pouvoir dès son enfance. Sa mère lui avait bien fait comprendre que la famille Snape, un jour, serait au pouvoir et prendrait le chemin de la victoire. Conquérir l'Angleterre aurait pu être un bon défi mais cela apportait peu non ? La mère de la mère de la famille voyait grand, elle avait voulut être élue ministre de la magie mais hélas. L'étudiant voulait que sa famille soit au sommet du pouvoir et au Cercle, c'était un peu comme ça, sauf qu'au Cercle, tous était comme une famille, se battant pour la même chose et tous, sans exception. Si le brun voulait en savoir plus sur ce fameux bouclier géant naturel qui avait protéger tous les membres du Cercle, il voulait également savoir comment cela était possible. Après tout, il fallait chercher plus loin qu'il ne le croyait. Il avait demander l'aide au médicomage qui le prenait parfois le mois de juillet ou le mois d'août en observation, afin d'apprendre le métier de médicomage plus en profondeur. Evan avait confiance en ce médecin, il faisait partit du Cercle et avait toute bonne forme d’intelligence. Un ancien serdaigle d'après lui car ce monsieur ne parlait que très peu ou beaucoup quand il connaissait son sujet. Il avait eut la preuve un soir de juillet. « Fort possible avec un sortilège de protégo qui pourrait protéger pendant plusieurs minutes, mais il faudrait une certaine puissance pour que cela fonctionne, autrement, ce sortilège serait à durée courte » Le serpentard en conclut donc que cela n'était pas du à un sortilège de protégo mais bien à une magie bien plus puissante qu'un banal sort. Au moins, à présent, il savait qu'il ne devait pas avancer ses recherches sur les sorts, ni sur les sortilèges prononcés, mais bien sur des magies plus fortes. Il savait de quel côté rechercher mais il ne savait pas où. A la bibliothèque, les livres qui pouvait fortement en parler devait certainement se retrouver à la réserve de la bibliothèque ou alors, détruits. Après tout, Morgana avait été puissante, et aujourd'hui, tous le monde en était après elle. Façon de parler. « Avez-vous eu à faire à ce bouclier Evander » Le médicomage Mcfays avait toujours l'impossibilité de tutoyer l'étudiant mais il ne devait certainement pas faire attention. Le serpentard avait prit goût au professionnalisme du docteur. Après tout, il était un peu comme un exemple à prendre si il voulait devenir plus tard, le meilleur médicomage après Ashton Mcfays. Evan posa alors ses mains sur sa tasse de chocolat chaud et pris le temps de prendre une gorgée de celle-ci afin de réchauffer sa langue et son palais. Comment pouvait-il en parler alors qu'il y avait probablement des oreilles partout, même aux murs. C'était bien connu le dicton les murs ont des oreilles. Il faisait toujours attention à ce qu'il devait dire, à ne pas en dire de trop également. Cela était devenu naturel pour lui, mais parfois, il avait envie de se confier.

    « On a eu affaire à de la brume à Poudlard au début de ce froid, à Poudlard c'était la sécurité avant tout, mais les professeurs ne savaient quoi faire car cela n'était pas naturel » il prit alors une pause, afin de reprendre une gorgée de son chocolat chaud qui était d'ailleurs bouillant mais qui réchauffait le serpentard de l'intérieur. « Tous le monde à été toucher, tous le monde sauf... Nous » dit-il alors en traçant un C majuscule sur la table afin de faire comprendre au médicomage ce qu'il voulait faire comprendre sans avoir à dire le mot. « Et une amie à moi aussi... Ce que je ne comprends pas au passage... » dit-il alors en reprenant par la suite une gorgée de son chocolat chaud. Le fait qu'Ysolde ne soit pas toucher par les autres, le faisait plus questionner sur le fait de qui elle était vraiment, réellement. Il y avait tant de chose qu'il avait loupé d'elle que parfois il s'en voulait d'être partit à Dumstrang faire ses études. Il posa alors sa tête sur la table et reprit alors la parole : « Tous, n'avaient plus un sens, la vue, l’ouï et même le professeur Dumbledore ne savait pas quoi faire, comme si plus personne n'était en sécurité » dit-il alors. Il est vrai que c'était l'impression qu'il avait eut. Mais ça ne devait pas être le seul à le pensé. Il est vrai que cette magie devait être plutôt rare mais pourquoi aujourd'hui ? Pourquoi un réveil aussi tardif ? Il regarda alors le médecin afin de dire la phrase qui pouvait être crucial : « Il y avait aussi cette mélodie qui ressemblait à celle d'un conte moldu. Une voix de femme, et à chaque fois la phrase avait un sens, et une phrase disait deux trois chiffres et une fois cette femme à dit que nous étions pas toucher ». Le serpentard venait peut-être d'ouvrir la voie.




Revenir en haut Aller en bas
Ashton McFays
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 22/08/2013
parchemins : 243

MessageSujet: Re: In the Trois Balais ○ Evander Snape   Ven 14 Mar - 18:10


« On a eu affaire à de la brume à Poudlard au début de ce froid, à Poudlard c'était la sécurité avant tout, mais les professeurs ne savaient quoi faire car cela n'était pas naturel » Tu ne savais pas quoi pensé à cela, tu avais bien vu cette fameuse brume prendre place, s'éclaircir et devenir plus dangereuse avec le temps. Mais naturel ou non, tu ne le savais pas, du moins pas encore. Tu écoutais attentivement les paroles de l'étudiant qui te semblait plutôt préoccupé. Un peu comme à chaque fois que tu le voyais te parler. Il était intelligent, il était très tactique, un vrai militaire, mais parfois, il fallait que ce jeune homme aille doucement et non rapidement. Il fallait parfois même le freiner. Tu le connaissais par le biais du Cercle mais tu reconnaissais en lui, un futur grand médicomage. « Tous le monde à été toucher, tous le monde sauf... Nous » Tes yeux n'en firent qu'un tour à l'écoute de cette phrase de l'étudiant appartenant à la maison de Salazar Serpentard. Tu trouvais ça bizarre, tu trouvais cela étonnant et bizarrement magique. Magique car il est vrai que tu n'avais vu personne des membres du Cercle toucher à l'hôpital à cause de la brume. Tu avais vu des personnes mourir à cause de cela, mais jamais quelqu'un appartenant au Cercle. Tu trouvais cela bizarre mais tu comprenais la façon de dire un bouclier pour le jeune Snape qui devait avoir bien réfléchit avant toi. « Et une amie à moi aussi... Ce que je ne comprends pas au passage... » Une amie à lui ? Tu releva alors la tête en sa direction afin de le regarder. Tu voyais sur son visage, ses traits du visages crispés. Il devait probablement être entrain de réfléchir à pourquoi son amie n'avait pas été toucher. Probablement que celle-ci était immunisée ou bien... Ou bien tu ne savais pas. Tu trouvais cela étrange car il devait forcément avoir quelque chose en rapport avec le Cercle, c'est que tu concluais aux paroles du garçon qui était entrain de se réchauffer les mains sur sa tasses de chocolat chaud. Tu n'avais qu'une question en tête à cet instant, tu voulais savoir comment allait Ysölde, après tout il y avait eut quelque chose d'anormal, et elle était avant tout ta fille. Tu avais perdu déjà beaucoup de temps, il ne fallait pas refaire les mêmes erreurs, même si tu n'y étais pour rien dans l'histoire. Mais tu ne savais pas si ce jeune homme la connaissait. « Dit moi Evander, quel est le nom de ton amie ? » demanda-tu finalement. C'était peut-être le seul moyen pour ne pas posé trop de question et te faire avoir. Non pas que tu ne voulais pas que ça se sache, mais tu voulais d'abord apprendre à connaître ta fille. Il est vrai que cela avait été un choc pour tous les deux, et tu ne voulais pas tout gâcher mais ça sécurité était importante pour toi. « Il y avait aussi cette mélodie qui ressemblait à celle d'un conte moldu. Une voix de femme, et à chaque fois la phrase avait un sens, et une phrase disait deux trois chiffres et une fois cette femme à dit que nous étions pas toucher ». Une mélodie ? Des chiffres ? Des phrases ? Quelque chose à déchiffré ? Une énigme ? En combien de temps ? Pourquoi ? Ta tête était entrain de bouillir tellement tu étais entrain de réfléchir à cet instant.


Soudain, un homme installer sur une chaise en hauteur situer près du bar retourna alors sa tête en direction du barman. Tu savais ce qu'il était entrain de faire. Il était entrain de vous écoutez. Il ne devait certainement pas être du Cercle. Tu n'avais jamais vu un homme de taille aussi petit. Tu regardes alors le jeune Evander, et sorti ta baguette d'un coup afin de lancer un expelliarmus sur la personne à la tête couvert d'une capuche. Tu ne t'étais pas attendu à ce que de l'action soit présente aujourd'hui, surtout après une dur journée de travail. Tu repoussa alors la table afin de protéger le jeune Evander qui, lui avait sortit sa baguette à son tour afin de lancer des sorts qu'il ne prononçait pas. Il devait être doué. Même très doué pour cela. « Planque toi derrière cette table Evander ! Il ne doit pas être seul ! » Soudain, des ombres noirs apparurent alors dans la pièce. Tu avais bien à faire à des mangemorts, mais que faisaient-ils ? La seule chose que tu voulais était de mettre en sécurité l'étudiant qui était concentré à lancer des sorts sur les hommes à capuches. Tu pris alors l'épaule du garçon et transplana alors avec lui dans un endroit au beau milieu d'une forêt. Tu ne devais pas être très loin du bar, mais tu avais fuis avec lui. « Tu n'as rien Evan ? » demandas-tu alors en regardant le garçon par terre.




A warning to the people, The good and the evil, This is war, To the soldier, the civillian, The martyr, the victim, This is war, It's the moment of truth it's the moment to lie.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Evander A-M. Snape
avatar


Je suis le préfet en chef, le roi des rois

first Log-in : 11/03/2012
parchemins : 1536

MessageSujet: Re: In the Trois Balais ○ Evander Snape   Jeu 29 Mai - 16:26

    Tout cela était étrange, étrange mais incroyable car il avait pu garder tout ses sens lors de la chute de neige. Elle avait été violente comme le froid qui avait prit en otage l'Angleterre. Il avait chercher des réponses, afin de trouver des solutions à cette énigme car dans le fond, c'était une énigme. Il y avait bien quelqu'un derrière tout ça. Du moins, c'est ce qu'il pensait. Cela devait lui faire peur à la normalité des choses, cela devait le faire fuir à son devoir envers le Cercle mais au contraire, cela l'intriguait, et lui donnait encore plus l'envie d'aller au plus profond de ses recherches. « Dit moi Evander, quel est le nom de ton amie? » Le nom de son amie ? Il ne voyait pas en quoi cela le concernait, bien qu'il appréciait le médicomage et qu'il avait tout son respect, il ne voulait pas mettre son amie d'enfance dans l'histoire. Ne sachant pas les répercutions que cela pourrait avoir par le futur. Mais dans le fond, peut-être que le docteur en savait un peu plus que lui et il l'espérait. Il ne l'avait pas fait venir pour rien, il avait besoin de réponse et le temps passait. « Ysölde Wilkes » dit-il alors avec franchise. Il préférait cela, même si, dans le fond, il ne voulait pas que la demoiselle des verts et argent est des répercutions. Normal, il tenait à elle, il ne voulait pas qu'elle soit en danger, bien qu'elle n'était pas la petite fille qu'il avait connu. Il avait vécu de belles choses avec elle, une amitié sincère qui avait eu une fin assez moche. Tout ça à cause du père de celle-ci. Wilkes. Il n'aimait pas cet homme. Pire. Il le détestait. Soudain, quelque chose ce passa, ce passa tellement rapidement que le serpentard en sortit sa baguette afin de la pointer sur un homme à capuche qui faisait le brin silencieux au bar. Planque toi derrière cette table Evander ! Il ne doit pas être seul! » Evander sa positionna comme convenu derrière la table, prêt à bondir si il le fallait. Il n'avait vu pourtant qu'une seule personne, jusqu'au moment où des ombres apparurent dans le bar. Un bar qui allait être saccagé par la violence des sorts, et la haine des hommes. Le serpentard porta alors la main à sa joue, sentant quelque chose coulé sur celle-ci. Il saignait. Il avait un morceau de verre à la joue avec la chute qu'il avait fait afin de se protéger. Cela avait fait des éclats de verres partout. Malheureusement pour les mangemorts, cela ne lui faisait pas peur, c'était une cicatrice de guerre dans ce monde remplie d'enfer. Il reprit alors sa baguette afin de lancer des sorts à nouveau, d'ailleurs, dans la pièce, il y en avait de toutes les couleurs, des couleurs, telle que le vert, le rouge, le bleu, le jaune, tout dépendait du sort. Soudain, le serpentard sentit une main sur son épaule, il tourna alors la tête pour savoir de qui il s'agissait puis il se laissa alors transplané avec le médicomage. « Tu n'as rien Evan ? » La chute avait été rude mais il allait bien. Juste une blessure à la joue. Mais sans attendre un seul mot de sa part, le médicomage se tenait près de lui afin de voir sa blessure. « Ce n'est rien, juste une égratignure » dit-il alors afin d'assurer qu'il allait bien. La seule chose que ce demandait Evan à cet instant, était qu'il espérait qu'aucun des mangemorts n'est entendu le nom de la fille Wilkes. Il l'espérait. « Vous pensez qu'ils ont entendus son nom ? » demanda t-il alors sérieusement.




Revenir en haut Aller en bas
Ashton McFays
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 22/08/2013
parchemins : 243

MessageSujet: Re: In the Trois Balais ○ Evander Snape   Sam 31 Mai - 19:51


Tu ne t'étais pas attendu à un tel champ de bataille. Tu ne t'étais pas attendu à ce que ce rendez-vous d'information importante est autant d'effet chez le camp adverse. Tu savais très bien que cela pouvait coûter une faute grave à ton camp, enfin le camp. Tu savais très bien que cela pouvait mettre en danger plusieurs personnes même des enfants de bas âges. Tu avais connu Evander au camp, et tu lui présageait un bel avenir. Un futur grand médicomage. D'ailleurs, tu trouvais qu'il était vraiment doué pour ce métier, il en savait plus qu'il ne le croyait. Il ne mettait juste pas ses connaissances en avant, ce qui était fort dommage. Plus on en savait, plus il fallait l'ouvrir. C'était la loi des plus forts. D'ailleurs, cela à toujours marcher dans ce sens. Ou peut-être pas. A ton époque, seul les plus sages pouvait réussir. D'ailleurs, tu l'étais et tu avais réussi ta vie. Une partie de ta vie en tout cas. Il y avait toujours un manque, un manque qui était partie avec une personne très chère à tes yeux. Tu regardais alors le jeune Evander, qui parlait de quelque chose qui était fort intéressant. Le Cercle n'avait pas été toucher lors du grand froid qui avait été s'abattre sur le pays. Toi-même avait vu de nombreux corps, sans force, parfois vide de vie et d'espoir. « Ysölde Wilkes » Tu faillis alors t'étouffer avec la gorgée que tu venais de prendre. Ta fille n'avait pas été toucher ou sensibiliser par ce grand froid, elle n'avait pas été en perte de sens comme lui avait chaleureusement bien expliquer le jeune Snape. Tu avais les yeux qui était écarquillés par l'annonce que venait de te faire le garçon. Tu l'avais vu grandir ce bonhomme. Evolué à travers le Cercle. Il devenait un homme. Par la suite, tout était aller très vite. Tu avais remarquer cet homme qui faisait semblant d'être occuper à commander un verre mais tu avais vu juste en son jeu. Par la suite, des ombres, des sorts, des cris des clients qui se trouvait à l'intérieur. Tu ne voulais pas que quelqu'un soit blesser, malheureusement, le garçon l'était. Pas beaucoup mais il l'était. Tu n'avais pas pu savoir qui se trouvait sur le lieu, tu n'avais pas reconnu ce visage. Tu ne te demandais même pas si il avait pu entendre ne serait-ce qu'un peu des questions du garçon. A vrai dire, tu préférais la sécurité de celui-ci et c'était bien pour cette raison que tu avais transplané avec lui. Le mieux était de fuir dans cette situation. Ils étaient bien plus, vous n'étiez que deux. Mourir ici n'était pas une bonne idée et une mince affaire. « Ce n'est rien, juste une égratignure » Tu t'étais alors rapprocher de lui afin de constater les dégâts. Rien de grave. Mais il espérait que cela ne soit pas un sortilège marquant ou pouvant faiblir la personne. Tu regardais attentivement la blessure. Tu sortis ta baguette et prononça en direction de la blessure situer à la joue du garçon : « Episkey ! » Le sang s'arrêta alors de couler. Tu préférais cela. Il allait devoir partir. Il n'était probablement plus en sécurité par sa faute. Ce gamin devait rentrer. « Vous pensez qu'ils ont entendus son nom? » Tu le regardais alors, d'un air sérieux. Tu ne souhaitais pas lui arriver malheur. Tu avais déjà perdu sa mère à l'époque, aujourd'hui, tu ne voulais pas perdre ce qu'il te restait d'elle. De vous. C'était incroyable de voir à quel point, la vie prenait ce dont auquel vous êtes accrocher. Mais la vie continue. C'était l'une des premières choses que tu avais appris avec le temps. « J'espère bien que non, autrement, ils auront à faire » dis-tu alors sincèrement. Tu releva le garçon et montra le chemin qu'il devait prendre d'un geste de la main. « Vaudrait mieux que tu y ailles Evan, on n'est jamais sûr » Tu voulais le prévenir, lui dire de faire attention, ne sachant pas ce qu'il trouverait sur son chemin. Tu partis de ton côté, laissant le garçon partir de son côté également. Tu repensais à ce que t'avais dis celui-ci. Par rapport à ta fille. Avait-elle un lien avec le Cercle ?

Sujet terminer




A warning to the people, The good and the evil, This is war, To the soldier, the civillian, The martyr, the victim, This is war, It's the moment of truth it's the moment to lie.
@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: In the Trois Balais ○ Evander Snape   

Revenir en haut Aller en bas
 

In the Trois Balais ○ Evander Snape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: CORBEILLE :: SAISON 4 - ARCHIVAGE-