Partagez | 
 

Glorieuses fiançailles [Hadley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité





MessageSujet: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Lun 10 Mar - 16:58



    Hector Malfoy ne crut pas tout de suite à sa chance. Pourtant, il l'avait devant les yeux. Il cilla une seconde, voulant être certain de lui. Force fut-il de constater qu'il s'agissait bien de Hadley-Sileas, seule, dans la salle commune des Serdaigle. C'était quelque chose d'assez rare, en vérité, de trouver quelqu'un seul dans la salle commune. Les gens allaient et venaient, dans cet endroit. Certes, il était assez tard, passé vingt-deux-heures, mais ils étaient beaucoup à vivre aux alentours de la salle commune et il y aurait pu avoir beaucoup de monde.

    Ce n'était pas le cas, pour la chance de Hector. Hadley-Sileas Runcorn n'était pas n'importe qui, pour Hector. Elle était sa future épouse. Ainsi l'avait-il décidé, quelques temps plus tôt. Deux années plus tôt, il avait appris qu'elle n'épouserait pas son fiancé. C'était parfait; il tenait là une parfaite solution pour lui-même. Il n'avait pas été fiancé pendant son enfance, comme c'était le cas de beaucoup de sang-purs et il en avait profité pour proposer un choix qui lui semblait convenable à ses parents.

    Toutefois, cette idée n'avait pas eu l'heur de plaire à Hadley-Sileas, qui lui battait clairement froid. Pourtant, Hector le savait, il était séduisant et pas mal de femmes avaient plus ou moins envie de passer du temps en sa compagnie. Pourquoi n'était-ce pas le cas de Hadley-Sileas, alors ? Ne comprenait-ele pas qu'elle insigne honneur il lui faisait en souhaitant qu'elle soit son épouse ? Alors, bien entendu, il ne lui avait pas fait de grandes déclarations, mais cela n'empêchait pas du tout qu'elle soit heureuse de la situation. Cette façon qu'elle avait de lui reprocher leurs fiançailles indisposait totalement le jeune homme, qui se sentait injustement calomnié.

    Rares étaient les occasions où ils pouvaient discuter sereinement. Toutefois, il semblait que ce soir-là, une d'entre elles viennent leur être servies sur un plateau. Hector ne s'acharna pas plus en avant à savoir pourquoi elle était là et seule. Il choisit plutôt de s'avancer dans la pièce et vint s'asseoir à côté d'elle, comme si de rien n'était. Comme si le ton était tout à fait cordial entre eux deux et ce, depuis des années. En un mot comme en cent, Hector s'assit donc sur le canapé, à côté de Hadley-Sileas.

    “-Bonsoir. Tu m'as l'air bien seule, je me suis dit que tu cherchais un peu de compagnie.” Il n'avait pas prononcé ces mots de façon sympathique. Le ton était froid, réservé et il ne lui adressa pas un sourire. En vérité, derrière ces mots qui pouvaient paraître agréables, il ne faisait qu'émettre une opinion. De toute façon, sa fiancée avait déjà laissé entendre qu'elle le détestait et il ne voyait donc aucune raison de faire des ronds de jambe pour une femme qui se refusait au minimum de politesse. En revanche, il ne comptait pas se priver du plaisir de la faire sortir de ses gonds. Ne serait-ce que pour lui rappeler -à elle et aussi à tous ceux qui oseraient s'approcher de trop près- qu'elle était sa future épouse et qu'il attendait d'elle qu'elle se comporte ainsi. Mieux encore, il aurait voulu exiger d'elle déférence et gentillesse, mais il savait que cette étape là n'était pas encore pour tout de suite. “-Je peux savoir ce que tu fais ?” Le ton sonnait assez autoritaire et Hector ne fit rien pour le cacher. Il se considérait totalement dans ses droits, que cela plaise à cette chère Hadley-Sileas ou non. Hector pensait qu'elle finirait par revenir à la raison et reconnaître la chance qui était la sienne. Jusqu'à là, il la supporterait stoïquement. Ou du moins, il essaierait. “-Mais j'allais oublier, avant tout chose, j'attends bien sûr un baiser de ma fiancée.” Cela, c'était de la provocation pure et un fin sourire vint courir sur ses lèvres quand il eut fini de parler. Il savait très bien ce qu'il faisait. Pauvre Hadley ... Pourtant, Hector savait se conduire en parfait gentleman ... Quand il le voulait.

Revenir en haut Aller en bas
Hadley-Sileas Runcorn
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 10/10/2013
parchemins : 80

MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Lun 10 Mar - 17:32



❖ ❖ ❖
When I walk on by, girls be looking like damn he fly
I pimp to the beat, walking on the street in my new lafreak, yeah
This is how I roll, animal print, pants outta control.
LMFAO ~ I’m sexy and I know it

Citation :
Père, je vous écris ce soir en espérant raisonner avec vous.
Il me semble que nous avions déjà discuté l’intérêt d’un mariage avec une famille de renom. Lorsque mes fiançailles avec Amadeus ont été rompues, vous m’aviez promis que j’aurais le choix de mon futur époux. Aujourd’hui, je me rends compte que vous avez manigancé avec les Malfoy derrière mon dos, sans m’en avertir comme si je n’étais pas majeure. Ai-je besoin de vous rappeler que je n’aurais pas manqué à mon engagement? Ce mariage arrangé ne me plait pas, surtout à cette famille de pacotille qui ne se fie qu’à son argent pour obtenir du pouvoir. Où est-ce ça le problème? Un manque de finance quelconque qui vous a poussé à accepter une telle offre? Je suis déçue père, j’aurais au moins espéré une négociation de votre part. Suis-je l’aînée de votre descendance, ou seulement une poupée que l’on donne au plus offrant? Veuillez, je vous en prie, considérer la fin de ces fiançailles qui n’ont pas été approuvées par la principale intéressée, moi.

J’attends votre réponse avec impatience,
Votre fille aînée.

La sorcière contemplait la lettre qu’elle venait de rédiger à son père, prête à tout pour mettre fin aux fiançailles qu’il lui avait présentées un peu plus d’une semaine plus tôt à Hector Malfoy. Depuis tout son temps passé à Poudlard, ce garçon était sans doute le seul qu’elle avait autant ignoré. Il était si près d’elle, même âge, même maison et même cursus. Qu’est-ce qui les séparait réellement? La Runcorn n’aurait sans doute pas pu le dire, mais il y a ce genre de personnes dans la vie où il est impossible de comprendre et d’accepter. Elle se demandait ce qu’il faisait dans la maison des Serdaigle, n’acceptant pas son intelligence dont tous les professeurs semblaient parler. À ses yeux, il n’était qu’un homme qui cherchait l’attention des femmes. Un peu comme elle, depuis qu’elle n’était plus promise à Amadeus. C’est sans doute pour cette raison qu’elle le détestait tant, ils se ressemblaient trop. Elle devait être en mesure de contrôler son avenir, en choisissant elle-même l’homme qu’elle marierait. Il devait avoir le sang pur, bien entendu, mais de plus il devait finir par rejoindre le camp des mangemorts, sinon quel intérêt? Le pire dans tout ça, c’est que tout le monde était au courant du fait que ce Hector Malfoy était indécis. Il ne suivait pas le Seigneur des Ténèbres, la piste que l’aînée des Runcorn devait suivre. Un enfant pour chaque camp, pour s’assurer de la survie de la famille comme toujours auparavant. C’était ridicule. Elle n’avait rien à faire avec cet homme.

Elle agrippa la lettre avec force, prête à la mettre dans une enveloppe de beuglante quand elle sentit quelqu’un se rapprocher d’elle. Hadley était seule dans la salle commune des serdaigles depuis quelques minutes déjà, qui cela pouvait-il bien être? Elle tourna la tête et son air se durcit. “-Bonsoir. Tu m'as l'air bien seule, je me suis dit que tu cherchais un peu de compagnie.” Malfoy. Cet être dont elle devrait passer la vie entière. Foutaises! Elle serra les dents devant ses paroles, il se croyait tout permis. Pensait-il vraiment qu’à l’annonce de leur mariage elle tomberait sous son charme? Qu’elle battrait des cils et lui obéirait au doigt et à l’œil? C’était mal connaître Hadley-Sileas Runcorn. « Je préférerais passer la nuit avec un troll que de supporter ton visage plus de quelques minutes, Malfoy. » Elle lui sourit, fière de son ton et du résultat. Bon sang, elle ne se rappelait pas quand elle avait autant détesté une personne. Ah si, peut-être Izer. “-Je peux savoir ce que tu fais ?” Elle le dévisagea, en levant un sourcil. Il se croyait quoi? Le Roi du monde? De SON monde?! Elle laissa échapper un rire mauvais, en léchant l’enveloppe rouge. « Je rédigeais une lettre à mon père à ton sujet, d’un passionnant intérêt je sais. » Sa lettre était close, elle la déposa sur la table. Ce sorcier la faisait frémir, elle avait envie de nouer ses doigts autour de son cou et de serrer trop fort. “-Mais j'allais oublier, avant tout chose, j'attends bien sûr un baiser de ma fiancée.” Elle toussa, s’étouffant devant l’audace que le jeune homme avait à son égard. Il voulait réellement la mort! Furieuse, elle se releva de sa chaise, la faisant tomber par terre et frappant avec force sur la table. « Tu n’auras rien de moi! » Elle était à sa hauteur maintenant, se rapprochant dangereusement de lui jusqu’à poser son index sur son torse. « Hector Malfoy, je te fais le serment que ce mariage n’aura jamais lieu! Quitte à ce que j’envoie moi-même mon dragon te mettre le feu lors de la cérémonie, tu m’entends?!»



bad girls do it well ♡ Get back, get down. Pull me closer if you think you can hang. Hands up, hands tied, Don't go screaming if I blow you with a bang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Lun 10 Mar - 17:56



    La réaction de Hadley-Sileas Runcorn n'eut rien d'étonnant, pour Hector Malfoy. Il avait très bien compris en voyant les réactions de sa fiancée à l'annonce de leur relation, qu'il n'aurait pas la partie facile . C'était certes lui qui avait proposé cette idée à son père et celui-ci ne s'était pas vraiment fait prié. Néanmoins, il n'était pour rien dans la décision finale. C'était leurs pères à tous les deux qui avaient pris cette belle décision et il était assez étonné, en vérité, que sa fiancée ne l'accepte pas. Il avait toujours pensé que Hadley-Sileas était le genre de jeune femme tout à fait responsible et acceptant d'agir pour le bien de la famille. En l'occurrence, une alliance avec les Malfoy valait bien un petit effort de sa part. Et puisqu'elle n'avait pas de fiancé, Hector avait tout naturellement cru qu'elle accepterait -si ce n'est avec plaisir du moins par sens du devoir- la situation. Malheureusement, il semblait bien que ce ne serait pas le cas.

    Lorsqu'elle commença à être aussi désagréable que possible, Hector resta calme. Il en était capable et il ne la laisserait très certainement pas le faire sortir de ses gonds. Toutefois, il remarqua qu'il ne lui était pas indifférent, étant donné la manière dont elle sur-réagissait. Il haussa un sourcil avant de continuer à la pousser dans ses retranchements. “-Allons, mon coeur, ton père a payé suffisamment cher pour que tu te permettes de m'appeler Hector, tu sais.” Il se fichait volontairement d'elle et en retirait un plaisir certain. En vérité, à cet instant, il ne voyait rien qui aurait pu lui faire plus plaisir de que de voir son beau visage s'empourprer et la colère s'emparait d'elle.

    Il ne fut pas étonné qu'elle écrive à son père. Elle essayait sans doute de le persuader de renoncer à leur mariage. Hector doutait sincèrement qu'elle y parvienne car le contrat magique avait été signé entre les deux familles et seules certaines exceptions permettaient effectivement de le réduire à néant. Il ne pensait pas que la jolie Hadley-Sileas ait en quoi que ce soit, la possibilité de faire fléchir son père sur cette décision. Après tout, son père lui avait laissé deux ans et si elle n'avait pas compris que son temps pour choisir ne serait pas illimité, c'était tant pis pour elle.

    Sa fiancée n'apprécia visiblement pas ses manières et Hector la regarda se lever, allant jusqu'à faire tomber sa chaise dans son mouvement. Oh oui, elle était furieuse. Mais étrangement, cela était tout à fait égal à ce cher Hector. Néanmoins, Hadley n'avait pas été assez maline. En s'approchant ainsi de lui, elle donna à Hector l'occasion qu'il voulait depuis le début. Il n'eut besoin que d'une secousse sur le poignet de la jeune femme pour la faire ployer en sa direction, et là, il mit une main solide sur la nuque de la jeune femme. Il tenait son poignet et sa nuque d'une main de fer -et même si Hadley avait une certaine force, celle de Hector était sans doute bien supérieure. “-On ne t'a jamais appris à ne pas faire de promesse qu'on ne peut pas tenir ? Tu ferais mieux de te calmer, Hadley-Sileas.” Il l'avait appelé de son prénom entier, car il détestait les diminutifs. Il la relâcha alors, tandis que d'un geste brusque, il se relevait et attrapait la lettre. Dans le même mouvement, il la jettait dans la cheminée toute proche qui ne prit qu'un instant pour faire brûler le papier. “-Si tu as un problème avec moi, c'est avec moi qu'il faut le régler mon coeur. J'attends avec impatience de savoir ce que tu me reproches tant.”

Revenir en haut Aller en bas
Hadley-Sileas Runcorn
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 10/10/2013
parchemins : 80

MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Lun 10 Mar - 23:22



❖ ❖ ❖
When I walk on by, girls be looking like damn he fly
I pimp to the beat, walking on the street in my new lafreak, yeah
This is how I roll, animal print, pants outta control.
LMFAO ~ I’m sexy and I know it


Il était gardien de l’équipe, elle l’attrapeuse. Ils avaient 22 ans. Ils étaient des bleus et bronzes, du même cursus. Tout aurait dû rapprocher les deux âmes qui se retrouvaient là, dans la salle commune. Hadley n’avait jamais été en mesure de l’accepter, elle se rappelle même quand ils étaient jeunes lors de fêtes de sangs-purs, il était du genre à rire des Runcorn avec les autres. Elle ne voyait décidément pas pourquoi son père avait souhaité que leurs familles soient unies, il ne lui apporterait rien de bon. Son air suffisant, son sourire satisfait et son ton froid, rien ne la portait à s’intéresser vraiment à lui et encore moins à s’ouvrir. De façon générale, Hadley avait toujours écouté ses parents, surtout son père puisque la chose la plus importante dans sa vie restait sa famille. Cela dit, elle se sentait trahie qu’il l’ait fiancé sans l’avertir, elle avait l’impression de retourner en enfance. N’était-ce pas trop demandé? L’honneur. La famille. Le devoir des Runcorn était de perpétuer ce nom, de trouver un époux qui servirait à a survie de sa famille coute que coute. Cet argent semblait d’ailleurs être le problème dans cette histoire. “-Allons, mon coeur, ton père a payé suffisamment cher pour que tu te permettes de m'appeler Hector, tu sais.” De quel droit l’appelait-il mon cœur? C’était atroce, ce nom sorti de sa bouche sonnait tellement faux à ses oreilles. Cela dit, elle n’en fit pas de commentaires pour le moment s’intéressant davantage au reste de ses paroles. « Mon père a payé les Malfoy… Alors, en fait tu te prostitues c’est ça?» Payer pour un mariage. Dans la communauté magique, rien n’était plus dégradant. Étrangement, elle avait dit ses paroles quand il s’agissait presque de l’inverse. Elle se demandait si c’était parce que les Malfoy manquaient d’argent où si son père avait été aussi désespéré de donner sa fortune pour marier son aînée. Elle ferma les paupières, tentant de chasser cette pensée de son esprit.

Le reste de la situation s’envenima davantage lorsqu’il lui demanda de l’embrasser. Elle était si proche de lui à présent, trop. Il en profita pour prendre son poignet. La sorcière tenta de se défaire de son emprise, qui était trop forte pour elle. Plutôt mourir de lui donner raison, donc de lui dire qu’il lui faisait mal. “-On ne t'a jamais appris à ne pas faire de promesse qu'on ne peut pas tenir ? Tu ferais mieux de te calmer, Hadley-Sileas.” Elle avala avec difficulté. Si elle connaissait sa réputation, à savoir qu’il détestait les surnoms, il en était tout autre pour la brune. Elle détestait qu’on utilise ses deux prénoms. Elle était connue sous le nom d’Hadley, seule sa famille l’appelait par son second prénom qui restait son favori.  « Appelle-moi Hadley. » Lui répondit-elle avec froideur, en guise de réponse momentanée. Lorsqu’il la relâcha, la sorcière s’embrassa de poser sa main sur son poignet, pour le frotter avec vigueur. Elle laissa échapper un petit cri lorsqu’il s’empara de sa lettre pour la mettre dans le feu. “-Si tu as un problème avec moi, c'est avec moi qu'il faut le régler mon coeur. J'attends avec impatience de savoir ce que tu me reproches tant.” Ses sourcils étaient froncés, elle sentait sa colère monter davantage. Elle se recula d’un pas, cette fois, ayant peur de se faire attraper à nouveau. « De un, qu’on mette les choses au clair, je ne suis pas ton cœur. Je t’interdis de m’appeler comme ça.» Elle ne cessait de le fixer, comme pour se faire entendre. « Deuxièmement, je ne vois pas ce que tu pourrais m’apporter en devant mon époux! As-tu décidé de rejoindre les rangs du Seigneur des Ténèbres, serais-je la première à le découvrir réellement? » Ses yeux étaient suspicieux. Hadley devait se marier à un conservateur mangemort, voilà tout. « Troisièmement, j’ai franchement peine à croire que tu sois l’homme d’une femme, Hector. » Elle faisait référence à son côté séducteur, pourquoi cela sonnait-il comme des paroles d’une femme jalouse? Non! Elle ne voulait rien savoir de lui, voilà tout!



bad girls do it well ♡ Get back, get down. Pull me closer if you think you can hang. Hands up, hands tied, Don't go screaming if I blow you with a bang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Mar 11 Mar - 14:49



    Cela se passait mal, entre Hector et Hadley-Sileas. Il aurait fallu être aveugle et idiot pour ne pas s'en apercevoir. La tension était palpable, sans que ni l'un ni l'autre ne fasse le moindre effort pour que les choses se calment. Au contraire, on aurait dit qu'ils cherchaient l'un comme l'autre à se provoquer, comme pour voir jusqu'où irait l'autre. C'était un vrai moment de test entre eux deux et Hector ne pouvait pas dire qui d'eux deux allait l'emporter. Ils n'hésitaient pas à se pousser dans leurs retranchements, quitte à être très désagréables l'un envers l'autre. De son côté, Hector avait très peu de limites et il n'hésiterait donc pas une seule seconde à aller jusqu'au bout afin de faire rabattre un peu de sa superbe à Hadley-Sileas. Après tout, elle était sa fiancée et elle le vouait aux gémonies, ce qui était assez contradictoire et agaçait plus qu'il n'aurait su le dire Hector.
    Hadley s'agitait, essayant de le faire réagir. Il le voyait bien, elle n'était pas loin d'exploser totalement. Il fallait donc qu'il agisse de manière un peu plus subtile si il voulait avoir une chance qu'elle change de manière à son égard. Le jeune homme eut un petit rire en entendant la remarque de sa fiancée. Elle espérait sans doute l'agacer en lui parlant de prostitution, néanmoins cela ne gênait pas outre mesure Hector. Il savait très bien comment les choses se passaient pour ce genre de fiançailles. “-Allons, ma douce, tu sais bien comment les choses se passent … Mais si tu veux goûter à l'ensemble de ma personne pour que la transaction soit complète, fais-toi plaisir!” En vérité, il ne se ferait pas prier du tout pour que la jeune femme partage son lit, mais leurs relations étaient loin d'en être là.

    Il eut un petit sourire quand elle lui demanda de l'appeler Hadley, uniquement. En général, Hector n'appréciait pas du tout raccourcir les prénoms. Il appréciait par exemple le sien en entier. Pourtant, le jeune homme était d'accord pour faire un effort. Il préférait la seconde partie du prénom de la demoiselle et il se chargea de le lui dire. “-Je peux t'appeler Sileas, si tu préfères. Quoi que mon appelation préféré restera bien entendu mon coeur.” Il lui fit un clin d'oeil. En vérité, il se moquait un peu d'elle et il ne doutait pas qu'elle allait le remarquer. Après tout, la faire bisquer lui faisait plaisir.

    Après avoir regardé la lettre brûler, Hector se retourna vers la demoiselle qui s'était reculée, comme si elle avait peur de lui. Ridicule, il n'allait certainement pas lui faire du mal, c'était hors de question. Pas volontairement en tout cas. La jeune femme ne pouvait visiblement pas supporter l'idée de lui être liée. Secouant lentement la tête, Hector la laissa terminer. “-C'est bon, tu as fini, ma douce ?” Puisqu'elle lui interdisait son coeur, pourquoi ne pas lui trouver d'autres petits surnoms tout aussi adéquats. “-Est-ce que tu es jalouse ?” Il était aussi étonné qu'elle d'une telle possibilité, en vérité. Mais sinon, pourquoi lui poserait-elle une question comme ça ? Il ne comprenait pas. “-Tu attends le grand amour ? Désolée de te décevoir, cela n'existe pas. Te marier avec moi te permettra d'intégrer une famille de prestige, te donnera une certaine sécurité. Et je suis désolé que tu ne t'en sois pas rendu compte toute seule, mais je ne suis pas si mal, comme fiancé. Tu aurais pu avoir bien pire. Et difficilement mieux.” Il sous-entendait bien entendu que les Runcorn ne l'étaient absolument pas, eux, prestigieux. Son arrogance était quelque peu feinte: il ne se pensait pas si exceptionnel qu'il le laissait entendre mais il ne pouvait pas s'empêcher de titiller cette petite demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas
Hadley-Sileas Runcorn
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 10/10/2013
parchemins : 80

MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Mar 11 Mar - 16:11



❖ ❖ ❖
When I walk on by, girls be looking like damn he fly
I pimp to the beat, walking on the street in my new lafreak, yeah
This is how I roll, animal print, pants outta control.
LMFAO ~ I’m sexy and I know it


Elle ne pouvait pas se résoudre à le laisser trop se rapprocher, sans doute parce qu’elle se doutait de ce qui se produirait. Hector était un homme séduisant, il ne fallait pas être malin pour passer à côté de ce fait. Cela dit, elle avait toujours tenté d’éviter ce fait, contrairement à toutes les filles qui tournaient autour. Il était souvent question d’argent dans de tels mariages arrangés, un échange entre deux familles de sangs-purs. Pour les autres sorciers, ces pratiques étaient désuètes, mais surtout formaient une drôle de catégories de sorcier presque consanguin. Ils étaient une communauté fermée, pour qui la progéniture était d’une importance capitale et ce fait n’était en fin de compte pas différent pour Hadley. Elle savait qu’elle devrait perpétuer sa famille, elle aurait été l’une des premières à accepter une union avec les Malfoy. Cela dit, son premier mariage avait été un échec, elle ne voulait pas que cela se reproduise une seconde fois. Oui, elle était terrifiée, cette peur d’être à nouveau humiliée était l’une des raisons, pourquoi elle était si froide envers Hector. Elle ne supporterait jamais un autre échec. Elle lui sourit quand il parla d’aller jusqu’au bout, il fallait quand même agir en bon terme! Hadley, bien qu’une femme à homme, ne couchait pas avec le premier venu. Surtout si elle devait être fiancé avec un homme, autant faire les choses jusqu’au bout non? « La transaction ne sera conclue seulement si le tout a lieue, mon cher. » S’il désirait tant son corps, elle avait une façon de le rendre fou et elle ne se ferait pas prier.


Lorsqu’il dit pouvoir l’appeler par son second prénom, son sourire s’effaça et elle porta ses mains contre ses hanches. « Seule ma famille peut m’appeler par mon second prénom, alors je te demanderais avec respect de t’en tenir à Hadley.» Un jour peut-être, il serait sa famille. Quand ils seraient mariés. Ou plutôt si! Elle continua enfin son monologue du pourquoi elle ne voulait pas devenir sa femme, mais elle aurait pu en dresser une liste d’au moins 100 points. Il valait mieux débuter avec les plus importants. Ses prunelles ne cessaient de faire le point sur son visage, comme si elle tentait de découvrir un autre point faible, une réaction à ses paroles qui ne lui passeraient pas inaperçues. Bien entendu, il ne retint que la dernière partie. Elle laissa échapper un seul rire franc avant de dire : « Non, je ne suis pas jalouse. Mais la loyauté et la fidélité sont mes deux vertus favorites. Je doute que tu puisses les accomplir, c’est ce qui me dérange. » Un peu comme Amadeus qui était allé voir un autre. Elle serra la mâchoire lorsqu’il monta sur ses grands chevaux. Il se croyait réellement comme le centre du monde! « Crois-tu sincèrement que je m’attends à éprouver des sentiments pour mon futur époux? Les mariages arrangés servent de transaction, j’en suis préparée depuis la naissance, comme toi. Cela dit, le respect reste toujours présent. Ce respect des serments, que tu devras accomplir tôt ou tard. » Ils devaient devenir mangemorts, c’était ce qui était prévu. Soudain, une idée lui passa par la tête et un nouveau sourire satisfait s’afficha sur ses traits. Les parents de Malfoy connaissaient le fait que leur enfant n’avait pas choisi leur camp, avaient-ils aussi joué dans son dos? « Ce mariage n’est pas dans le seul but d’assurer le renflouement des coffres des Malfoy. Tu dois sans doute connaître l’histoire des Runcorn non? Ou plutôt celle que mon père tente d’accomplir? Il semblerait que ton père a choisi pour toi la Marque du Seigneur. Hector, pour un indécis comme toi, cela doit être fâchant non? » Elle devait avoir touché la corde sensible non?




bad girls do it well ♡ Get back, get down. Pull me closer if you think you can hang. Hands up, hands tied, Don't go screaming if I blow you with a bang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Mar 11 Mar - 17:00



    Généralement, les jeunes femmes à Poudlard ou même dans le monde moldu -les rares fois où il y avait mis les pieds- s'accordaient à dire que Hector Malfoy était plutôt bien fait de sa personne. L'héritier Malfoy était suffisamment vaniteux et arrogant pour croire ce qu'on lui disait, mais plutôt que d'en tirer une gloire personnelle, il préférait utiliser à bon essein cette qualité qu'il devait en grande partie à la génétique et aussi à la pratique plus que régulière du Quidditch. A Serdaigle, ce n'était pas qu'il soit isolé, mais généralement, on avait plutôt tendance à privilégier l'étude plutôt que le sport. Hector avait soigneusement choisi de développer l'un et l'autre, dans l'espoir d'être aussi puissant qu'il lui serait nécessaire. Dans ces conditions, le jeune homme ne manqua pas de remarquer combien Hadley-Sileas -sa chère fiancée- semblait mettre un point d'honneur à ne pas trop l'approcher. Il nota cette information qui pourrait se révéler capitale à l'avenir avant de retourner à l'urgence du moment: essayer de calmer le jeu et de montrer à Hadley -il commençait doucement à s'habituer à ce surnom- qu'elle n'avait finalement rien à craindre de lui. Pour le moment, on ne pouvait cependant pas dire qu'il s'y était pris avec les bonnes méthodes.

    L'avantage du jeune homme face à cette situation était sa grande habitude du stoïcisme. Il était capable de supporter agitation et hurlement autour de lui sans que cela ne le fasse dévier de sa route initiale. Il avait appris cela étant enfant et n'avait pas changé depuis. La réplique de Hadley-Sileas amusa Hector. Bien entendu, elle n'allait pas céder aussi facilement et en vérité, le Serdaigle s'en réjouissait: cela aurait été trop facile, si elle avait accepté aussi gentiment de rentrer dans son lit. Il faudrait un peu plus de piment à la chose, Hector n'en doutait pas. Il ne répliqua rien, hochant lentement la tête, dans une vague réponse affirmative. Même si il avait envie d'elle -et il ne le niait pas- cela n'était pas pour le moment arrivé à un point où il lui aurait été impossible de penser à autre chose.

    “-Nous sommes presque de la famille, non, ma chère fiancée ?” ne put-il s'empêcher de remarquer, quand elle lui refusa le droit de l'appeler Sileas. Tant de manières sur la façon dont il allait la nommer ne cessait d'étonner le jeune homme qui finit par lever la main visant à calmer les esprits. “-Je suis certain que je trouverais une manière de t'appeler qui nous conviendra à tous les deux, pas la peine d'en débattre des heures, d'accord ?” Il avait failli conclure sa phrase par “Hadley” ou encore “mon coeur” mais il s'était retenu, ne voulant ni donner un quelconque avantage à sa fiancée, ni l'agacer encore plus.

    De son côté, il s'exprimait avec calme et détermination. Toujours debout, son regard passait sur sa fiancée, de son regard assez tourmené à sa posture. Les mains sur les hanches, elle semblait avoir envie de lui faire comprendre qu'il ne parviendrait jamais à la convaincre. C'était assez attendrissant, en vérité. Tout comme le rire qui explosa ensuite. Visiblement, elle s'amusait autant que lui. C'était une bonne chose. Car rien ne valait une bonne joute verbale. Et à ce qu'il semblait, l'un comme l'autre savaient apprécier cette situation.

    Une nouvelle fois, Hector laissa Hadley s'exprimer et dire ce qu'elle avait sur le coeur. Quoi qu'en pense la jeune femme, il était tout à fait déterminé à ce que les choses se passent bien entre eux et ne voulait pas la brusquer. Il n'y avait été contraint que par les manières absolument désagréables de la Serdaigle. Après tout, il avait aussi son honneur et ne pouvait donc tout laisser passer. “-Pourquoi ne me demandes-tu tout simplement pas si je compte changer mes habitudes du fait de nos fiançailles ? A ce que je sache, je n'ai jamais refusé de respecter mes serments. Si je me souviens bien, de nous deux, tu es celle qui renâcle à suivre les engagements familiaux. Pas moi.” C'était sans doute un peu rude, mais il ne regretta pas d'avoir exprimé sa pensée car Hadley contre-attaqua immédiatement.

    Elle avait mis le doigt sur quelque chose et elle devait s'en douter. Toutefois, une ombre à peine perceptible passa sur le visage de son fiancé et rien de plus. Il ne souhaitait pas que cette jeune femme soit au courant de ses doutes. Il n'en avait parlé à personne, il ne commencerait certainement pas avec Hadley. Relevant un sourcil qui se voulait ironique. “-Je vois que tu en sais, des choses sur moi, Hadley”. Il avait cédé sur l'usage de son prénom -pour le moment. “-Néanmoins, certaines de tes informations doivent être fausses. Je ferais mon devoir et tu ferais bien de t'habituer au tien.” Ce mariage allait en effet sans doute certainement l'amener à choisir un camp. Mais cela, Hector le savait depuis le début. Qu'il n'ait pas encore voulu s'engager n'était pas une preuve de lâcheté mais uniquement de prudence -et aussi de questionnements et d'interrogations auxquels il n'avait pas de réponse.

    Se rapprochant légèrement de sa fiancée, Hector désigna le canapé. “-Ecoute, je pense que nous avons vraiment besoin de discuter. Faisons-le calmement, entre adultes. Tu pourras exprimer ce que tu ressens et quelles sont tes volontés concernant notre mariage. Mais refuser la discussion et la négociation ne t'amènera nul part.” La balle était dans le camp de Hadley. Qu'allait-elle décider ?

Revenir en haut Aller en bas
Hadley-Sileas Runcorn
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 10/10/2013
parchemins : 80

MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Lun 17 Mar - 2:09



❖ ❖ ❖
When I walk on by, girls be looking like damn he fly
I pimp to the beat, walking on the street in my new lafreak, yeah
This is how I roll, animal print, pants outta control.
LMFAO ~ I’m sexy and I know it


On aurait dit qu’elle commençait presque à accepter son jugement, d’être avec Hector. Malheureusement, ce n’était pas le cas, elle ferait tout en son pouvoir pour le moment afin de ne pas terminer sa vie avec lui. Mais que lui restait-il vraiment? Entre Kazhan qui était avec une copine, même si cette dernière ne l’aimait pas il ne voulait pas la laisser tomber. Amadeus en avait marié une autre, il avait brisé son cœur plusieurs années déjà auparavant, mais la douleur la tenaillait toujours. Il ne lui restait personne vers qui se tourner, mis à part son frère, aucun homme pour qui elle pouvait se donner. Elle devait trouver un mari conservateur, voir mangemort, mais pouvait-elle tout de même espérer avoir un certain respect un jour? La seule chose qu’elle souhaitait, c’était d’avoir une fidélité sans merci, elle ne supporterait pas de se faire tromper de la sorte à nouveau. C’était peut-être pour ça qu’elle était aussi distante envers Malfoy, cet homme dont toutes les filles bavaient. Il avait une certaine réputation, était-ce trop demandé pour une fois de rêver d’un homme un tant soit peu loyal? Pourtant, dans les familles de sangs-pur, tout était une histoire de fidélité. Voilà ce qu’elle lui demandait, à Hector ou à quiconque. Ils étaient fiancés, ce terme fit grimacer la belle sorcière lorsqu’il le prononça. Ça faisait bizarre, surtout lorsque c’était la deuxième fois qu’on l’appelait de la sorte. Elle l’avait déjà été, c’était comme si dans sa tête on ne pouvait pas vivre deux fois la même histoire. Par Merlin qu’elle l’espérait! Elle mourrait sans doute d’une autre trahison. « Si tu veux… » Lâcha-t-elle, prête à laisser tomber la bataille des noms pour le moment. Étrangement, la situation était moins tendue qu’auparavant, le feu qui brûlait dans la salle commune crépitait, laissant dans la pièce une odeur appréciée.

Ils parlèrent ensuite de ces serments, du fait qu’elle était tant réticente à ce mariage. Il connaissait son histoire, mais après tout, c’était un mec comment aurait-elle pu espérer plus? « Je sais. Ce que je fais là peut te paraître complètement insensé, mais je n’agis pas sans jugement. J’ai été jouée par le passé, d’un serment qui a été jeté dans le feu sans aucun ménagement. Je ne pourrais pas supporter que cela se reproduise. » On pouvait lire de la douleur dans ses prunelles, alors qu’elle ne lâchait pas les siennes. Elle voulait tellement plus. Toujours ce qu’il y aurait de mieux pour sa famille, pour sa situation. Elle était une Runcorn et malgré un mariage, elle le resterait jusqu’à sa mort. Ils devraient pencher du côté des mangemorts un jour, surtout si ce mariage voyait le jour. Tous deux semblaient s’en rendre compte. Elle hocha la tête lorsqu’il lui demanda de parler en adulte, enfin quelque chose qui l’intéressait vraiment. Elle se rendit à ses côtés pour s’asseoir près de lui, laissant sagement un espace entre leurs cuisses. « Je sais sans doute bien des choses de toi, mais à vraie dire. » Elle se mordit la lèvre inférieure, se laissant tomber contre le dossier. « En fait, je ne sais rien. Lorsque je t’ai vu, du haut de tes 11 ans et de ton sourire satisfait j’ai toujours su que nous étions trop semblable pour que je t’apprécie. » Elle laissa échapper un doux rire au souvenir de leur première rencontre dans le train. Bon sang, elle était allée jusqu’à lui jeter son chocogrenouille en plein visage! « Tout ce que nous connaissons l’un de l’autre sont ses paroles que tous on tant chantés. Et tu devrais savoir, je déteste les ragots. » Elle était là, à ouvrir la bouche sans rien dire d’important. Parce qu’après tout, qu’est-ce qu’elle ressentait vraiment, là, maintenant?



bad girls do it well ♡ Get back, get down. Pull me closer if you think you can hang. Hands up, hands tied, Don't go screaming if I blow you with a bang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Mer 19 Mar - 16:45



    Hector se trouvait extrêmement patient avec Hadley. Extrêmement agréable et doux. Bien plus qu'il ne l'aurait été avec quiconque d'autres. Et pourtant … Sa fiancée continuait à réagir avec bien plus de vigueur et de refus qu'il ne l'aurait voulu. Lentement, il sentait la patience qu'il avait vaillamment essayé de regrouper pour cette confrontation. Néanmoins, un fin sourire vint sur les lèvres du jeune homme quand Hadley-Sileas murmura un “si tu veux”. Bon, au moins avaient-ils trouvé un point d'entendre sur cette question. Hector ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie, mais il trouvait intéressant de marquer sa possession sur Hadley en lui donnant des petits noms doux. Il pensait très sincèrement que cela faisait partie d'un ensemble qui permettrait à la jeune femme de se faire à cette nouvelle vie qui lui était destinée. “-Merci de te montrer raisonnable.” lui répondit-il, presque avec gentillesse. Il la sentait aux bouts du rouleau, mais il ne lâcherait rien, pour le moment.

    Comme Hector le pensait, c'était la rupture de ses fiançailles avec Amadeus qui avait provoqué de telles réactions chez la jeune femme. Elle avait été trahi une fois et ne supporterait clairement pas que cela puisse advenir une seconde fois. Hector aurait volontiers été écrabouillé le nez de ce Black, mais il savait bien que cela n'arrangerait rien, si ce n'est que Hadley lui reprocherait très certainement sa violence. Décidé à faire des efforts pour que tout se passe bien, Hector essaya de ne pas montrer la colère qu'il ressentait à cette situation. Il y parvint d'autant mieux qu'il lut dans le regard de sa fiancée une certaine douleur. Elle semblait extrêmement triste de ce qui lui était arrivé. Malheureusement, donc, depuis deux années, elle n'avait pas réussi à en faire son deuil. “-Je comprends ton sentiment de trahison, ma puce, mais je ne suis pas Black. Je suis Hector Malfoy et tu es MA fiancée. Il est hors de question donc que ces fiançailles n'aboutissent pas, je ne te laisserais pas tomber, moi.” Il voulait lui donner confiance en elle. “-Hadley, contrairement à Black, je t'ai choisi et je te veux.” Il ne disait pas exactement il la voulait elle et non pas une autre et il se demanda une seconde ce qu'il répondrait si elle posait la question.

    Néanmoins, comme elle venait s'asseoir à côté de lui, il l'observa; incontestablement, elle lui plaisait. Et il sourit doucement à cette idée, un sourire de séducteur qui disparut toutefois quand elle se mit à exprimer ses doutes sur lui. Il eut un petit rire quand elle avoua détester les ragots. “-Parfait ! Je suis là, devant toi, tu m'as à ta merci. Pose tes questions, renseigne-toi … Je serais honnête. Ce serait dommage de ne pas prendre cette chance qui t'ait donnée de guérir des blessures du passé et de t'accorder un bel avenir juste car tu ne prends pas le temps de discuter avec ton fiancé, n'est-ce-pas?” Il avait levé un sourcil ironique. Maintenant que Hadley s'était calmée, Hector n'était plus agressif. Il espérait que sa fiancée verrait tous les avantages qu'il y avait à être de bonne foi avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Hadley-Sileas Runcorn
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 10/10/2013
parchemins : 80

MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Lun 24 Mar - 3:18



❖ ❖ ❖
When I walk on by, girls be looking like damn he fly
I pimp to the beat, walking on the street in my new lafreak, yeah
This is how I roll, animal print, pants outta control.
LMFAO ~ I’m sexy and I know it

Elle voulait lui donner sa chance, quelque chose dans sa tête lui criait que ce n’était pas une bonne idée, mais ailleurs, dans l’organe qui servait à renflouer le sang jusqu’à ses extrémités lui chantait le contraire. Pourquoi avait-elle passé tant d’années à le détester, à le repousser? Il était ce genre de garçon qu’elle avait pourtant si séduit depuis le temps, Hadley était connue pour ses relations peu fructueuses il fallait l’avouer. Le regard d’Hector était puissant, il semblait vouloir lui dévoiler toute la vérité. Elle ne pouvait s’empêcher de songer au passé où elle avait parlé avec Amadeus lors de leurs fiançailles. Elle pouvait se rappeler la passion qui enflammait ses prunelles, mais c’était bien la seule chose qui restait. Il y avait toujours eu quelque chose en lui qui le retenait, qui l’empêchait de se donner entièrement à elle. Il était étrange qu’un autre homme lui donne la possibilité de s’amender, pouvait-elle faire confiance à quelqu’un? La chaleur du feu se répandait dans la salle commune, on pouvait entendre celui-ci crépiter ce qui rendait la sorcière un peu plus calme. Elle tourna la tête pour regarder les flammes, souriant à la pensée du blond qui avait brûlé sa lettre. Il avait du culot le petit, elle ne pouvait pas l’enlever!! Elle se concentra à nouveau sur lui lorsqu’il prit la parole. Hadley fut surprise par le choix de ses mots, comme s’il savait à quel point elle avait besoin de les entendre.

Un mince sourire éclaira ses traits, elle tendit la main pour prendre la sienne. Il y avait une part de vérité là-dedans, mais il fallait dire que ceux qui avaient choisi cette union restaient leurs parents, non? « Tes paroles me réchauffent le cœur, j’aimerais croire que tu l’as réellement choisi… » Pourquoi devait-elle être si défaitiste? Où était la grande bavarde, la caractérielle Runcorn? Elle serra la main du serdaigle davantage, se mordant la joue. « J’ai vraiment l’impression de dire n’importe quoi! Mas-tu ensorcelé Malfoy? » Un doux rire sortit de sa bouche, comme si elle se détendait réellement peu à peu. Puis, il était maintenant venu le temps de pouvoir lui poser toutes les questions qu’elle voulait. Là, elle souriait pour vrai. « Et qu’est-ce que je pourrais demander au grand Hector Malfoy de bien croustillant? » Un air séducteur s’afficha tout à coup sur son visage. Elle se rassit confortablement dans le fauteuil en remontant ses deux genoux sur son corps. « Combien de conquêtes peux-tu te vanter d’avoir amenées dans ton lit? » Elle le dévisagea, en levant la tête, plus confiante que jamais.

Spoiler:
 




bad girls do it well ♡ Get back, get down. Pull me closer if you think you can hang. Hands up, hands tied, Don't go screaming if I blow you with a bang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Jeu 27 Mar - 8:48



    La situation n'était pas forcément évidente, mais il en fallait plus pour décourager Hector. Ce bourreau des coeurs et ce séducteur sans scrupules était visiblement devant un défi qu'il comptait relever. Oui, il en faisait le serment, la jolie Hadley-Sileas finirait par se faire à l'idée de devenir son épouse et mieux que cela, elle attendrait avec une impatience certaine le moment où ils deviendraient mari et femme. Et pas seulement parce qu'elle représentait un défi, mais aussi prce que Hector le pensait sincèrement, cette jeune fille avait toutes les qualités pour devenir une bonne épouse … Même si certains côtés dans sa personnalité étaient clairement à retravailler. Mais cela viendrait avec le temps, Hector en était certain. Il fallait simplement être patient et attentif et la jolie libellule deviendrait un papillon flamboyant à son bras.

    Visiblement, sa tactique fonctionnait au-delà de ses espérances se rendit-il compte, en sentant la petite main de Hadley venir se loger près de la sienne. Sa fiancée venait là de faire un grand pas en avant et le jeune homme devait clairement avouer en être ravi. Il sourit lentement, et serra lentement la main de Hadley entre les siennes. Elle ne le savait pas encore, mais par ce geste, elle venait de donner une détermination encore plus grande à Hector. Si on considérait la manière dont leur entretien avec débuté, on pouvait clairement dire que le jeune homme était en train de gagner du terrain à vitesse grand V et cela lui faisait plus que plaisir. Souriant et désormais détendu, donc, il se cala un peu mieux dans le fauteuil, tout en observant du coin de l'oeil la jeune femme. Elle n'avait clairement pas l'air aussi calme et détendue qu'il pouvait l'être. Mais Hector ferait en sorte que ce soit bientôt le cas.

    Les paroles suivantes de sa fiancée continuèrent à le rendre heureux et zen. Oui, il lui avait peut-être jeté un sort ou deux pour la rendre plus docile … Bon, il ne ne l'avait pas fait, mais si elle avait continué à se montrer aussi désagréable, il aurait sans doute essayer de lui clouer le bec, d'une manière ou d'une autre. Fort heureusement, cela n'était pas arrivé et la jeune femme commençait d'elle-même à se laisser prendre au charme naturel de Hector. Le rire qu'elle laissa échapper montra clairement qu'elle se laissait aller désormais et il en fut ravi. Un large sourire barra ses lèvres tandis qu'il laissait son regard se promener sur le corps de Hadley. “-Je ne t'ai pas ensorcelé, rassure-toi. C'est juste que quand tu acceptes de voir les choses telles qu'elles sont réellement plutôt que comme tu craindrais qu'elles ne deviennent, tu deviens beaucoup plus agréable, mon ange.” Il pensait chacun des mots qu'il avait dit. Effectivement, Hadley avait en elle des ressources inestimables pour un fiancé ou un époux, mais elle se mettait visiblement martel en tête.

    Ce qu'il adora fut la suite de la discussion. Hadley avait l'air parfaitement à l'aise désormais et Hector ne put s'empêcher de lâcher un petit rire devant la question qu'elle lui posa. Il avait certes proposé ce jeu de questions et réponses mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui demande cela. Pourtant, il aurait du y penser: c'était du Hadley tout craché. Amusé, il secoua la tête. “-Je ne trouverais pas cela très gentleman de compter mes conquêtes. Il y a eu des femmes, toutes individuelles et différentes. Je ne fais pas de listes, pas de groupes et je ne mène pas d'enquête qualitative non plus.” Il se moquait un peu d'elle, mais gentiment? Finalement, se rapprochant de son oreille, il glissa quelques mots. “-En revanche, je suis tout prêt à te montrer que j'ai toutes su les combler … On essaie ?” Il lui caressa la joue, joueur et visiblement inspiré par la jeune femme qui était toute proche de lui, désormais. La soirée prenait un beau tournant …

Revenir en haut Aller en bas
Hadley-Sileas Runcorn
avatar


Sages et intelligents, nous sommes les dignes héritiers de notre chère Rowena.

first Log-in : 10/10/2013
parchemins : 80

MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Ven 28 Mar - 20:05



❖ ❖ ❖
When I walk on by, girls be looking like damn he fly
I pimp to the beat, walking on the street in my new lafreak, yeah
This is how I roll, animal print, pants outta control.
LMFAO ~ I’m sexy and I know it


Si Hadley avait la chance de se retrouver au fin fond des pensées de son vis-à-vis, elle aurait sans doute pris les jambes à son cou. Il fallait avouer que sa vision de la femme semblait réellement dénaturée. Il en était normal du fait du sang pur qui coulait dans ses veines, mais il ne devrait pas s’attendre à ce que la sorcière agisse à toutes ses demandes. Elle était plutôt du genre féministe, croyant à l’égalité entre les hommes et les femmes surtout dans un couple, marié d’autant plus! Elle n’étudiait pas en coopération magique pour rien, la belle travaillait fort à se frayer un chemin à travers des études et des recherches pour obtenir un poste de choix au Ministère de la magie. Ses notes parfaites dans les cours de son cursus lui garantissaient déjà une entrée en poste directement lors de la fin de ses études, mais rien ne l’empêchait de continuer de travailler. Elle avait déposé trois grandes recherches sur les relations internationales entre les sorciers, on pouvait dire qu’elle avait une tête sur les épaules. S’il s’attendait à ce qu’Hadley devienne une petite femme de maison pour élever leur marmaille, il avait tort! Ce sujet n’était cependant pas encore sur le plateau, mais forcément ça viendrait tôt ou tard. Espérons seulement avant leur mariage, sinon ça pourrait causer bien des problèmes!

La brunette se retrouvait là, à prendre sa main en sentant la chaleur de celle-ci lui insuffler un drôle d’espoir. Elle devait forcément apprendre à le connaître si elle devait passer le reste de ses jours à ses côtés. Elle avait presque l’impression d’être déjà en couple avec lui. Certes, ils étaient désormais fiancés, mais dans la tête de la brunette, il y avait bien une différence entre les deux. Tant qu’elle ne sentait pas qu’elle aurait une réelle relation avec lui, elle serait plus distante. « Je te trouve presque chanceux en fait! Parce que sincèrement, je ne croyais pas donner confiance en un homme après cet incident. » Elle ne lui donnerait pas sa vie sur un plateau, mais simplement le fait d’être ici à parler de la sorte signifiait un grand passage dans la vie de la serdaigle. Cela dit, il était certain qu’elle ne lui donnerait pas de chance, en fait, il n’en avait qu’une. S’il faisait tout foirer, elle ne le marierait jamais, voilà tout! La conversation devint ensuite plus frivole, car il était amplement le genre pour la caractérielle Runcorn de poser ces questions! Un sourire fier s’affichait sur son visage, voyant bien que le sorcier devait peser ses mots. « C’est bien que tu te considères comme un gentleman alors! » Elle ria, avant d’ajouter : « Dit comme ça, ça passe mieux… Mais cela vient tout de même de me confirmer que tu es, ou étais un homme à femme! » Elle mit de l’importance sur la différence entre les mots choisis, car peu importe ce qu’il avait été auparavant, cela changerait.

Il ne semblait pas avoir dit son dernier mot, le jeune homme se rapprocha davantage d’elle et chuchota à son oreille. Au lieu de rire, sa voix déclencha une sensation de chaleur dans son bas ventre. Hadley aussi était, ce qu’on pouvait qualifier, de femme à homme. Bon, dans ces cas-ci, les hommes préféraient tant dire qu’elles étaient des salopes, mais il n’en était pas le cas de Runcorn. Elle appréciait seulement la chaire de l’homme. Elle resta bien droite, regardant au loin, tâchant de décider comment elle devrait agir. Une idée parvint enfin à frayer son chemin, parmi tant d’autres. D’un roulement de jambes, elle se retrouva assise à califourchon sur lui, déposant ses deux mains du côté de la tête d’Hector. Elle était si prêt de lui à présent. « Et qui te dit que je te laisserai les combler avant que tu ne me passes la bague au doigt? » Jouait-elle vraiment la pure innocente là? Un sourire invitant s’afficha sur ses traits, elle était plus ou moins sérieuse lorsqu’elle disait ses mots. Certes, elle voulait s’assurer d’un mariage qui fonctionnerait, mais là, elle avait envie de bien d’autres choses…



bad girls do it well ♡ Get back, get down. Pull me closer if you think you can hang. Hands up, hands tied, Don't go screaming if I blow you with a bang.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   Sam 29 Mar - 18:06



    Décidément, cette situation tournait convenablement à l'avantage du cher petit Hector Malfoy qui devenait -le temps passant- de plus en plus fier de lui-même. Il semblait bien que malgré tout ce que Hadley-Sileas Runcorn avait pu lui dire auparavant, elle finissait par se faire prendre dans ses filets, comme toutes les autres demoiselles avant elle. Hector le savait, qu'il avait ce charme et ce charisme qui peuvent faire fondre les femmes. Il en avait usé et abusé par le passé et ne le regrettait absolument pas: pourquoi se priver de ce qui était donné bien volontiers par toutes ces femmes que Hadley-Sileas avait nommé des “conquêtes”. En vérité, la conquête par le passé avait été extrêmement simple. Celle de sa fiancée s'annonçait bien plus complexe. Hadley était une femme fière, intelligente -bien plus que la plupart des femmes avec qui il était sorti par le passé même si il y avait quelques exceptions- et elle n'allait donc pas se laisser faire sans réagir. Elle aurait ses défenses -les siennes mais aussi celles qui étaient dus à son passé et à cet imbécile d'Amadeus Black qui aurait franchement pu agir de manière un peu plus galante.

    Visiblement, toutefois, son charme fonctionnait car si ils avaient commencé à couteaux tirés, Sileas-Hadley était désormais bien plus calme et acceptait réellement de discuter de leurs avenirs respectifs -qui du point de vue de Hector ne feraient qu'un- et c'était déjà beaucoup. D'ailleurs, ce qu'elle dit lui confirma cette impression. Il hocha lentement la tête quand elle fit remarquer qu'il avait de la chance. Lui aurait plutôt appeler ça du talent, mais il n'allait pas chipoter pour si peu, si elle voulait appeler cela de cette manière, cela lui convenait. Il ne répondit pas, désireux de ne pas relancer les problèmes entre eux et préférant se cantonner à la neutralité. Si elle voulait voir les choses de cette manière, ce n'était certainement pas lui qui allait réellement se révolter à ce sujet. Il acceptait tout à fait qu'elle ait besoin de reprendre pied dans sa vie après ce grand chamboulement.

    Le reste de la conversation, cependant, allait sans doute lui demander de prendre position. Etait-il un homme à femmes ? Peut-être. Cela devait-il importer réellement à la jolie Hadley ? Certainement pas. Ils n'étaient pas en train de se promettre fidélité mais d'envisager un mariage. Pour beaucoup, cela allait de pair, mais pour Hector, ce n'était pas le cas. Ils pourraient évidemment négocier ce point, mais il doutait qu'ils arrivent facilement à un compromis sur le sujet. Certes, actuellement, il était juste attiré par cette demoiselle qui se révélait être sa fiancée. Mais dans un an ? Dans trois ans ? Ou même dans des dizaines d'années ? Son regard croisa celui de Hadley, quand elle appuya sur la possibilité de l'utilisation d'un temps du passé. Pourquoi pas à vrai dire ? Il était ouvert à toutes négociations. Un fin sourire se planta sur ses lèvres mais il décida là encore de garder le silence, pour le moment.

    Soudainement, alors qu'il s'était approché d'elle, Hector sentit que Hadley prenait l'initiative. Elle se retrouva sur lui, à califourchon. Dans une position qui était bien loin de déplaire à ce cher Hector, qui voyait même là un de ses fantasmes incarnés. Il eut d'ailleurs un sourire carnassier, quand elle commença à jouer son petit jeu, le menaçant en fait de le priver de toutes relations jusqu'au mariage. Un petit rire lui échappa qu'il fut incapable de contrôler. Elle voulait donc jouer. De sa main droite, il caressa le dos de la jeune femme qui était à sa disposition dans cette position. “-Sans doute parce que tu en mourras d'envie avant là. Non ?” Ses doigts se faisaient d'autant plus précis, caressant les endroits sensibles de son dos descendant plus bas qu'ils n'auraient du. Soudainement, pourtant, ses mains remontèrent jusqu'à la nuque de Hadley et la prenant par surprise, amenèrent son visage contre le sien, posant ses lèvres contre celles de Hadley. Cela ne dura qu'un fugitif instant. Mais cela avait un goût de paradis.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Glorieuses fiançailles [Hadley]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Glorieuses fiançailles [Hadley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: CORBEILLE :: SAISON 4 - ARCHIVAGE-