Partagez | 
 

(M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
D. North Finharvin
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/07/2012
parchemins : 145

MessageSujet: (M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS   Mar 29 Avr - 20:31


"Roderick" Rory Sealgair
il/elle ressemble à nom de l'avatar

INFORMATION GENERALES
◇ famille : En Gaélique, Sealgair signifie chasseur, et c'est exactement ce qu'est la famille de Rory, ils sont des chasseurs de Loup Garou et de créatures dangereuse en tout genre depuis des générations, des exterminateur, et Rory en a assez, il veut rompre avec cette tradition qui le dégoûte. ◇ nature du sang : Son sang est mêlé, et cela a très peu d’importance pour lui, car selon lui, le sang ne fait pas le sorcier.  ◇ âge : Quelques informations sur l'âge de votre scenario.  ◇ camp officiel : [] Le Cercle [] Mangemort [x] Ordre de Woodcroft [] Indécis  ◇ maison  : choisissez la maison de votre scenario. ◇ année scolaire ou métier : Il est professeur de Défense contre les forces du mal à Poudlard depuis maintenant cinq ans, il adore l'enseignement, mais avant, il était un auror réputé dans le monde entier, spécialisé dans la neutralisation de criminels.  ◇ études suivies : Quand il était élève à Poudlard, il n’y avait que sept années. Donc, ensuite, il est entré au ministère en tant qu’apprenti auror.  ◇ détails à communiquer:  Il a fait carrière dans le quidditch pendant des années en parallèle de ses études d’auror. Il a été considéré comme une star de l’équipe des Canons de Chudley, mais également de l’équipe d’Irlande de Quiddicth. Il est d’origine irlandaise et fier de l’être.
HISTOIRE, GRANDES LIGNES, DIRECTIVES DU SCENARIO

La famille de Rory est traditionnellement pro à la conservation du sang, car ils ne tolèrent pas les mélanges de sang tel que les « demi-vélanes » - qu’ils considèrent comme un abomination de la nature, sans parler des loups garous qu’ils ont pour habitude de chasser, des géants, des semi-géants, etc. Ils ont une haine pour les gobelins également. Une vieille légende dans cette famille dit que l’épée de la famille qui a plus de sept cent ans, a été dérobée à un gobelin suite à une querelle, il y a fort longtemps.
La mère de Rory est de sang pur – mais a été renié par sa famille pour avoir épousé un sang mêlé, depuis cette génération, cette famille traditionnellement conservatrice devient bien plus ouverte. A vous de voir si il a des frères et sœurs, de la famille, des cousins, des cousines, des oncles, des tantes, bref, la famille est assez libre quand même. Sa famille vit au nord de Dublin dans un petit village sorcier dans une vieille bâtisse dans sa famille depuis des siècles.
 Son histoire reste libre, vous y faites ce que vous voulez, franchement, ce qui importe c’est son caractère – et donc le voici. Rory est un type assez sûr de lui, qui a connu la gloire de par ses années de « star du quidditch », il se cache derrière ses apparences surs de lui, au fond, il ne l’est pas vraiment. Il est le type qui a toujours cherché sa place, au quidditch il se sentait lui-même, fort, aimé, etc. Le quidditch s’est arrêté brutalement pour lui – à vous de voir pourquoi, et il s’est tourné vers le job d’auror comme une seconde solution, malgré le fait qu’il soit doué, il n’a pas trouvé ce métier à son goût, et a essayé autre chose : l’enseignement.  Au fond, il se cherche, et avec l’enseignement, il a trouvé un endroit où il peu « jouer sa star », comme avant, faire de l’humour – une chose qui le caractérise, se rendre utile, et il s’est découvert une passion pour communiquer ses connaissances. Au il est brillant, et il le montre assez souvent. Sa maison à Poudlard était Serdaigle , il était un gamin brillant, qui était patient et très posé, puis en grandissant, les choses se sont un peu corsé, l’intelligence est parfois devenue de la vanité, voir de l’arrogance. Car oui, l’arrogance est sa marque de fabrique. Il a peu d’amis, mais ceux qu’ils a lui sont très précieux, et il ne voudrait les perdre pour rien au monde. En amour, c’est une autre histoire, il n’a que des histoires sans lendemain, car ila peur de s’engager, car comme dans la vie, il ne sait pas où trouver sa place, il ne veut pas faire de mauvais choix, confier son cœur, et le voir briser.  
D. NORTH FINHARVIN ft JENNIFER MORRISON

« Tiens tiens, mais c’est Finharvin. » dit-il alors en passant par la porte de la salle des professeurs de Poudlard. Finharvin faisait bien entendu référence à North Finharvin, celle-ci venait de débarquer en tant que nouvelle enseignante à Poudlard, c’était il y a maintenant trois ans. Il ne l’avait pas revu depuis leur scolarité à Poudlard – autrement dit il y avait presque douze ou treize ans. De l’eau avait coulé sous les ponts depuis…  La blonde âgé d’un peu plus de trente ans fit alors glisser ses lunettes fines sur le bout de son nez, et leva alors ses yeux clairs verts bleuté. Elle avait pris de l’âge depuis leur dernier échange – en fait, il ne lui avait pas parlé depuis tout ce temps. « Tiens, Roderick Sealgair – dit-elle en insistant sur le prénom qu’elle savait qu’il ne supportait pas. Tu as enfin rangé tes balais de gamin et décidé de faire un vrai métier ? » Sa voix était ironique, sèche et légèrement cassante.  Il esquissa un sourire, ne se laissant pas démonter par le… sarcasme de la sorcière. Et il s’approcha, tirant la chaise en face d’elle pour s’y installer avec une certaine nonchalance. « Et toi, tu trouves le temps de travailler, moi qui te croyais mère au foyer. » Elle ne le quitta pas des yeux, et le gratifia d’un regard assez noir.  Une relation sombre, sinistre, et violente ? Non, pas vraiment. Loin de là, c’est des piques qui autrefois étaient réellement amicale, puis, avec les années, les choses ont fini par changé, et deux personnes se connaissant parfaitement ont fini par devenir quasiment étrangère l’une à l’autre, après un silence radio de plusieurs années.

Environ vingt ans auparavant, Mrs Sealgair était assise dans son salon quand un majestueux hibou lui apporta une lettre avec le sceau de l’école de Sorcellerie Poudlard.
Chère Mrs & Mr Sealgair,
Par cette lettre, je vous informe des retenues à répétition de votre fils, Roderick Sealgair. A maintes reprises, il ne cesse de discuter avec sa camarade de classe de gryffindor, si bien qu’après les avoir séparé défintivement à chaque cours, il a été pris en train d’échanger des petits papiers avec une de ses camarades de classe de gryffindor. Madame, monsieur, il serait temps d’envisager un peu de discipline à votre fils, les parents de l’élève de gryffindor sont également mis à contribution pour remédier à ce comportement déplorable.
A des centaines de kilomètre de là, assis sur les marches du grand hall de Poudlard, la petite blonde aux yeux verts tenait dans sa main une lettre écarlate déjà ouverte, elle avait une mine dépitée. En courant, la garçon aux yeux clari, et à la chevelure noire toute ébourrifé dit alors : « North ! Dépêche-toi, y’a la sortie à Pré-Au-Lard ! » Elle haussa alors les épaules, et dit alors : « Ma mère m’a envoyé une beuglante, si je ne cesse pas d’être collée toutes les semaines, elle dit qu’elle et mon père vont m’envoyer à Beauxbâtons où, je cite ‘la bienséance, et la politesse sont de rigueur’, ça craint ! » Il se laissa tomber avec nonchalance sur la marche voisine, juste à côté de son amie, sa meilleure amie. « Ça craint, tu l’as dit. » D’un comme un accord, ils poussèrent tous les deux un long soupire. Ce n’est pas « de leur faute », ils s’étaient trouvé durant leur première année, un gryffindor fougueuse, un serdaigle intelligent, ça n’aurait peut-être pas du coller. Ils avaient fini par s’engueuler, se détester, puis par ne plus se lâcher, les regards étaient simples, furtifs, mais tout passait par un seul regard, ils n’avaient pas besoin de plus pour se comprendre. « On va moins se parler en cours, et plus se voir en dehors, peut être que si je demande à mes parents que tu viennes aux vacances en échange de bonnes conduites, ça ira mieux ? » dit-il en essayant de trouver une solution.  « Tu rêves, hors de question que je passe les vacances avec toi, je te supporte déjà le reste de l’année ! » s’exclama-t-elle en riant, oubliant cette beuglante.  Ils rirent aux éclats, et oublièrent les tracas.

Des années plus tard, à Poudlard. Elle sautillait sur place, « OH ALLER ! S’il te plait, s’il te plait, s’il te plait ! Ne m’abandonne pas, je ne veux pas me retrouver seule avec lui, c’est mieux un double rendez-vous, vas-y avec Clara ! » Elle avait une queue de cheval avec ses longs cheveux blonds amassé en chignon. Ils avaient entre quinze et seize ans, c’était bientôt le premier bal de Noël de Poudlard depuis pas mal d’années. « Arrête, je n’aime pas cette fille, et je déteste les bals, vas-y seul avec ton prince charmant ! », Rory n’aimait pas les bals, et sa meilleure amie était si excitée à l’idée de s’y rendre avec son fraichement nouveau et ‘parfait’ petit copain. « S’il te plait... » dit-elle en lui faisant une petite moue. « Bon, d’accord… » Dit-il en poussa un soupire en se laissant tomber sur le dos dans le canapé de la salle sur demande, tandis que son amie trépignait de joie. (…) le jour du bal arriva alors plus vite que Rory ne l’aurait voulu, vêtu de son costume, il avait l’impression de ne pas être lui-même. Il avait passé la soirée assise à voir ses camarades et amis danser, s’amuser, sa cavalière était assise à côté de lui soupirant, « Est-ce que tu comptes m’inviter à danser, ou pas ? » Il hocha négativement la tête, puis, elle se leva, lui jetant un regard noir. Il poussa un nouveau soupire, et s’enfonça dans son siège, quand son regard se posa sur une jeune fille à la chevelure blonde relevée en chignon, splendide dans sa robe rouge, écarlate, celle-ci riait aux éclats dans les bras d’un type, quand elle croisa son regard. Elle arriva vers lui en courant, et agrippa son bras, et dit alors : « Allez, vient danser ! » Elle le força à se lever, « Non, je ne… » Elle esquissa un sourire, et ne lui laissa pas le choix. Ils dansèrent ensemble un moment, dans les rires d’une complicité réelle.

Amis pour la vie, c’est comme ça qu’on dit non ? Les choses avaient fini par sa gâter, à la fin de cette année-là, les choses avaient profondément changé, leur amitié ne serait plus jamais la même, plus jamais. A l’issue de ce bal, les choses s’étaient un peu gâtées pour eux deux, mais chacun de leur côté, Rory avait perdu sa petite amie – Clara, même s’il ne l’aimait pas vraiment, il s’était un peu attaché, puis, pour North c’était bien pire : elle était tombée enceinte.  Au fur et à mesure de sa grossesse, Rory s’était senti exclu et à l’écart de ce couple de futurs jeunes parents, fous amoureux l’un de l’autre – il n’avait jamais été jaloux des petits amis de North parce que quoi qu’il arrivait, elle passait toujours plus de temps avec lui  qu’avec eux, mais là, les choses avaient changé, et neuf mois plus tard était né, Zula, sa fille. Les choses ne se passaient pas comme prévu – deux mois avant le terme, le petit ami et futur père a déclaré une maladie magique extrêmement rare, et est décèdé avant la naissance de sa fille. Rory a fait ce qu’il pouvait pour aider North mais c’était à croire que leur amitié avait déjà eut bien du mal. Malgré tout, il était le parrain de sa fille, mais le temps a fait en sorte de les éloigner : Il est devenu une star du quidditch, elle est devenue une mère travaillant à domicile sur l’histoire de la magie. Echangeant des lettres, de plus en plus éloignées.
Octobre 1998 de Rory à sa filleule préféré,
Joyeux anniversaire ma petite Zula, super-parrain ne sera pas là pour ton anniversaire, mais je t'envoie ce petit cadeau, je t'adore petite puce.
PS : je suis désolé North de prévenir au dernier moment, j'ai un match de Gala à Budapest.  

Decembre 1999, de North et Zula au Parrain Indigne,
Les filles FIngarvin te souhaitent de joyeuses fêtes de fin d'année, et te remercie d'avoir décliné l'invitation, une fois encore.
On t'adore, espèce de parrain et d'ami indigne.

Mars 2000, de Rory à North,
Fait un bisou à ta puce pour moi, impossible de passer au courant du mois de mars, je pars en vacances bien mérité avec Christina - ma nouvelle petite amie, c'est la fille d'un fabriquant de balai. Donnes à Zula cette petite peluche, je vous adore.

Octobre 2000, de North à Rory,
L'anniversaire de Zula, c'était il y a plus de trois semaines, je pense que tu peux garder ce cadeau que je te renvoie, elle n'a pas comprit pourquoi son parrain l'avait oublié. Je lui ai dit que c'était parce que nous n'étions plus importantes à ses yeux.
Je ne penses pas que cela soit la peine de répondre, car après une visite en un an, un anniversaire manqué, et des rendez-vous annulé, elle n'a plus très envie de te revoir, et moi non plus.
Ils ont fini par s’éloigner, pour ne plus se parler. Aujourd’hui, leur relation est assez tendue, mais depuis leur retour respectif à Poudlard, ils tentent de renouer les liens, de recoller les morceaux, mais quand on est adulte, plus rien n’est vraiment pareil.

Evolution possible, bien sûr c’est une évolution amoureuse que nous allons avoir ici, avec des péripéties, bref, on en discutera ! MOUAHAHAHAHA
NOTES DE L'AUTEUR

Ici, c'est la tribune libre. A vous de proposer ici les avatars que vous désirez en sachant qu'ils ne sont pas réservés. Ici vous pouvez également faire part de vos exigences, mais également proposer des nom/prénoms au cas où le nom serait libre et que vous souhaiteriez orienter un peu le choix.






MAMMA WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
D. North Finharvin
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/07/2012
parchemins : 145

MessageSujet: Re: (M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS   Mar 6 Mai - 21:45


La présence j’aime bien répondre au rp, je dirais une fois par semaine – et plus si jamais je suis inspiré, mais soyons franc, je m’adapte d’avantage aux rythme de mes co-rpgistes, même si c'est toutes les deux semaines, etc, je suis flexible MDR. Je travaille normalement le samedi donc je suis over présente le lundi, et le soir après 20h !
Le prénom est négociable, j’aime bien l’idée que le prénom puisse se raccourcir «  parce que ça fait cool », ou quelque chose du genre, mais on peut aussi dire que ce n’est pas son premier prénom, et qu’il a préféré celui-ci au premier. MAIS, vous pouvez en proposer d’autres, je suis très ouverture aux suggestions ! Après, en prénom, je peux avoir en suggestion : Theodore - racourcissable en Theo/Teddy, Theobald - en Theo/Teddy, Timothy - en Tim, Benjamin - en Ben, Archibald- en Archie, Alexander - en Alex/ Sander/Xander, Aloysius - en Allen/Allan/Ally, Batholomew - en Bart, Leonard - en Lenny/Lennon,  Oswin - en Oz, Oswald en Oz,  Quinlan - en Quinn, Rudyard - en Rudy, Schuyler  - en Skylar, Sebastian - en Bastian  ... etc.
Quant à l’avatar, et bien comme vous le sentez, j’aime beaucoup Colin, mais même chose que pour le prénom, si vous avez des suggestions, je suis preneuse !
BREF, LE SCENARIO EST LIBRE ET ATTENDU COMME LE MESSI





MAMMA WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité





MessageSujet: Re: (M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS   Jeu 5 Juin - 19:43

Bonsoiiiir.
Alors je demande officiellement la permission de le tenter. Je dois dire que j'ai eu un coup de coeur pour ton scénario. Vraiment.
Donc ça me ferait très plaisir de le jouer ! Je suis assez présente comme nana et plutot sympa (et modeste) :D
J'attends ton approbation, pour qu'on puisse déjà adorer se detester.
Revenir en haut Aller en bas
D. North Finharvin
avatar


Nous avons fait de l'enseignement notre devoir, et nous enseignons aux jeunes la magie.

first Log-in : 08/07/2012
parchemins : 145

MessageSujet: Re: (M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS   Ven 6 Juin - 18:10

oh oui I love you je suis actuellement semi-absente à cause de l'absence d'ordinateur portable, le mien a un wifi qui déconne, et il est sur le point de rendre l'âme, je suis de retour rapidement, et j'ai hate de lire tout ça I love you




MAMMA WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Renly K. Abbott
avatar




first Log-in : 27/01/2013
parchemins : 838

MessageSujet: Re: (M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS   Lun 23 Juin - 11:35

Scénario prit je déplace  I love you 



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS   

Revenir en haut Aller en bas
 

(M) COLIN O'DONOGHUE - ONCE, WE WERE FRIENDS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALVIO HEXIA :: ACHIVES ::  ::  :: Sorciers recherchés :: Les scénarios pris-